Les Origines, tome 1 : L’Ange Mécanique de Cassandra Clare

★★★★☆ (4,25/5) — « Le premier tome de cette nouvelle série est vraiment plaisant à lire. J’ai apprécié découvrir de nouveaux personnages et de nouveaux lieux même s’ils peinent réellement à se démarquer du travail déjà entrepris par l’auteure au cours de sa précédente saga. »

couv58307209

« Il faut toujours être prudent avec les livres et leur contenu, renchérit Tessa, car les mots ont le pouvoir de nous changer. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Clockwork Angel (The Infernal Devices #1)
Titre français : Les Origines, tome 1 : L’Ange Mécanique
Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 31 aout 2010
Parution française : 08 novembre 2012
Nombre de pages : 536

A voir aussi
+ en savoir plus sur Cassandra Clare (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ en savoir plus sur l’univers de The Mortal Instruments

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Tessa débarque à Londres pour rejoindre son frère. Mais à peine arrivée, elle tombe dans un piège : enlevée par les horribles Soeurs Noires, elle développe des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Jusqu’au jour ou Will, un Chasseur d’Ombres, la libère et lui apprend qu’elle est une Créature Obscure. Un nouveau destin attend Tessa dans un monde mystérieux, ou vampires, sorciers et autres créatures de l’ombre règnent en maîtres…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4,25/5)

C’est le cœur lourd que j’ai quitté les personnages évoluant au cœur de ‘The Mortal Instruments’, et c’est aussi lourd que j’ai continué mon exploration de cet univers aussi enchanteur qu’addictif. J’étais vraiment avide d’en apprendre davantage sur certains protagonistes et il faut bien admettre que malgré certaines redondances, Cassandra Clare parvient avec facilité à nous faire oublier sa série principale à l’aide de ce spin-off.

Pour commencer, l’action prend place à Londres à une époque déjà bien passée, celle de l’industrialisation. J’aime vraiment cette époque où Londres est en plein essor et retrouver mes chers ‘Chasseurs d’Ombres’ en cette ère était relativement jouissif. Malheureusement les deux personnages principaux de cette aparté m’ont semblé bien trop familiers et par moments, assez identiques à notre duo formé de Clary et Jonathan.
Ici aussi Tessa paraît au premier abord fortement crédule lorsqu’elle découvre sur le tard qui elle est en réalité, et tout comme Jace, Will se verra présenté comme quelqu’un d’énormément présomptueux et arrogant. Outres ces quelques détails fâcheux, il m’a fallu passer une bonne moitié du roman pour enfin discerner quelques différences de caractères totalement bénéfiques pour ma part car je les ai bien plus appréciés que leur alter ego du futur. Ils m’ont semblé bien plus humains et j’espère vraiment que cette impression ne cessera de s’agrandir au fil des des tomes. Cassandra Clare continue de nous offrir des personnages secondaires tout aussi emblématiques que les principaux. Certains, dont Jem, m’ont particulièrement plu car je suis certain qu’ils nous réservent bien des surprises. L’évolution des diverses relations reste cependant assez prévisible une fois la plume de l’auteure connue et c’est sans surprise qu’un brin de romance viendra bercer l’histoire qui nous est narrée.

Bien évidemment lorsque j’évoque la plume de Cassandra Clare je ne peux qu’approuver son travail de recherche effectué pour son nouvel univers. Même si j’y suis aussi habitué, j’ai vraiment apprécié découvrir Londres de manière authentique malgré les quelques ajouts fictifs de sa part. Elle parvient à créer une ambiance vraiment particulière, collant parfaitement à ce pays aux paysages humides et brumeux, non sans rappeler la noirceur du monde des ‘Chasseurs d’Ombres’. Il faut bien admettre que l’histoire qui nous est servie aide beaucoup à créer cette sensation de moiteur que j’ai pu ressentir au cours de ma lecture. Étonnement, l’action démarre dès les premières pages. Cela provient sans doute du fait qu’il ne s’agit que d’une trilogie. Cela me va à ravir car je n’ai pas eu le temps m’ennuyer une seule seconde. La narration est réellement efficace et rythmée. Tout s’enchaîne avec facilité et de manière surprenante. Les retournements de situation n’ont pas cessé de me surprendre et la finalité de ce premier tome m’a vraiment séduit. Je m’attendais à un énorme cliffhanger dont seule Cassandra Clare a le secret mais il n’en est rien. L’histoire se termine sur une note relativement douce où seules d’énormes questions restent en suspens, m’obligeant ainsi à continuer avec hâte cette nouvelle série.
J’ai vraiment trouvé incroyable et apprécié, de surcroît, les nombreux clins-d’œils et autres anecdotes reliant indirectement les deux séries. Certains éléments apportent quelques précisions sur l’univers principal des ‘Chasseurs d’Ombres’ auquel je n’avais même pas pensé. C’est assez exaltant de voir un si large univers dans lequel chaque tome s’imbrique avec facilité et agilité.

En conclusion, le premier tome de cette nouvelle série est vraiment plaisant à lire. J’ai apprécié découvrir de nouveaux personnages et de nouveaux lieux même s’ils peinent réellement à se démarquer du travail déjà entrepris par l’auteure au cours de sa précédente saga.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,15€)

Laisser un commentaire