The Mortal Instruments, tome 4 : La Cité des Anges Déchus de Cassandra Clare

lacitedesangesdechuscouv

★★★★★ (4,75/5) — « Malgré un début assez long, pouvant paraître ennuyeux, ce quatrième roman est étonnant à lire. Les personnages se dévoilent davantage et d’incroyables révélations seront offertes au lecteur. Avec cette seconde trilogie, Cassandra Clare donne un nouveau souffle à son oeuvre. »

9782266244428

« Il n’y a peut-être pas autant de différences que tu le crois entre la lumière et les ténèbres. Après tout, sans l’obscurité, la lumière ne peut briller. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : City of Fallen Angels (The Mortal Instruments #4)
Titre français : The Mortal Instruments, tome 4 : La Cité des Anges Déchus
Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 08 mai 2012
Parution française : 07 juin 2012
Réédition : 19 septembre 2013
Nombre de pages : 507

A voir aussi
+ en savoir plus sur Cassandra Clare (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ en savoir plus sur l’univers de The Mortal Instruments
+ chronique The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres
+ chronique The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres
+ chronique The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Clary est de retour à New York et la vie est belle : elle s’entraîne pour devenir une chasseuse d’ombres et elle peut enfin appeler Jace son petit ami.
Mais tout a un prix. Quand Jace commence à s’éloigner d’elle sans explication, elle se rend compte qu’elle a peut-être déclenché des évènements qui pourraient bien la conduire à la perte de tout ce qu’elle aime… Même Jace.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,75/5)

Dans le précédent tome, Cassandra Clare m’avait emporté dans un tourbillon d’action effrénée tandis que la bataille finale faisait rage. Sa finalité remplie d’espoir et de plénitude quant à l’avenir de cette bande d’amis m’avait donné envie de continuer l’aventure sans attendre, avec ce nouvel épisode. Bien qu’il suit avec logique la direction prise par l’auteure, et même si l’on m’avait prévenu (merci Pauline si tu passes par là), il m’a fallu pousser jusqu’à la moitié de ce tome pour retrouver l’addictivité que j’avais ressentie lors de mes lectures des tomes précédents.

Sans trop en dévoiler, après avoir découvert que Clary et Jace n’étaient pas liés par le sang et après qu’ils aient vaincu Jonathan, leur père diabolique, nos deux tourtereaux pouvaient enfin vivre leur amour au grand jour sans se soucier des apparences. Ainsi, Cassandra Clare a décidé de faire souffler un vent d’amour sur son œuvre et beaucoup de couples se formeront et évolueront lors de cette première moitié, créant ainsi un rythme assez lent, à l’opposé de ce à quoi elle nous avait habitués. Je commençais presque à m’ennuyer et à me demander ce que pouvait apporter ces trois prochains tomes à sa saga diaboliquement addictive.
Heureusement pour moi, tandis que Clary apprenait les arts du combat tout en essayant de manier son nouveau don, Jace s’éloignait peu à peu de ses proches pour se renfermer sur lui même. En pleine crise d’identité, il peinera à trouver qui il est vraiment au fond de lui. Est-il comme Jonathan, l’homme qui l’a élevé, ou plutôt comme son véritable père, mort dans de tragiques circonstances ? En ce sens ce personnage, qui m’était au départ imbuvable, se révèle vraiment touchant. Tout au long de ce volet, une nouvelle facette de ce protagoniste sera dévoilée au lecteur, le mettant presque à nu et dévoilant toute sa profondeur. Tout en restant solitaire et sarcastique, il parviendra à baisser sa garde éternelle et à se fier à Simon, l’ami le plus improbable qu’il pensait avoir. Moi-même je n’aurais pensé qu’une telle évolution de leur relation serait possible. Lire ces deux rivaux éperdument amoureux de Clary évoluant côte à côte était vraiment plaisant. Leur duo est réellement détonant et drôle à lire. Je me suis sincèrement amusé à les suivre dialogue après dialogue.
De ce fait, et grâce aux nouvelles révélations apportées par l’auteure quant à la précédente résurrection de Jace, la deuxième moitié de ce roman se dévore. L’action reprend son cours et d’énormes retournements de situations seront servis au lecteur. J’ai bien souvent été surpris par les péripéties berçant ma lecture, me faisant totalement oublier les faiblesses du départ. J’ai de nouveau été transporté dans l’univers mystique des ‘Chasseurs d’Ombres’ que j’aime tant parcourir. Chaque personnage apportera sa pierre à l’édifice créant ainsi de surprenantes situations et de nouvelles relations aussi incroyables qu’émouvantes. J’adorais déjà chaque protagoniste mais avec ce tome je les chéris encore davantage tout en appréciant les nouveaux arrivants qui apportent avec eux un lot de mystères incroyables, promettant encore de belles choses dans les tomes à venir. De plus, Cassandra Clare parviendra avec brio à ressortir quelques fantômes du passé et même si elle avait déjà utilisé ce procédé, je n’en ai pas moins été fortement étonné et ébahi. Le dénouement de ce roman renforce encore plus ce sentiment tout en le mêlant à la frustration apportée par les derniers événements grisants et pourtant totalement jubilatoires.

Ainsi, avec ce tome, la plume de Cassandra Clare se révèle une nouvelle fois délicieuse à lire. Malgré l’ennui que j’ai pu ressentir aux abords de ma lecture, j’ai de nouveau été séduit par l’univers qu’elle nous offre. Je ne veux d’ailleurs toujours pas le quitter et je pense déjà lire les autres séries de mes chers ‘Chasseurs d’Ombres’. J’ai souvent peur lorsque je m’attaque à une nouvelle saga littéraire, peur d’être lassé par l’univers où le schéma de l’auteure, sauf qu’il n’en est rien ici. Le travail que réalise Cassandra Clare pour toujours surprendre ses lecteurs est incroyable. Aucun tome ne se ressemble, son style se renouvelle continuellement, et elle excelle, peu importe le thème abordé. De l’action à la romance, elle parvient à parfaitement doser ses écrits et seul le premier tome se démarque par son rendu assez brouillon comparé au reste de son oeuvre. Il est vrai aussi que plus j’avance dans cette série, plus l’univers et ses lieux me paraissent familiers créant un réel sentiment d’attachement et d’appartenance. Tout comme avec ‘Harry Potter’ où je connaissais chaque recoin de l’école des sorciers, j’ai cette étrange impression de connaitre l’institut comme ma poche et d’en faire à présent partie. Cette totale immersion est exaltante et démontre l’ensemble du talent de l’auteure.

En conclusion, et malgré un début assez long pouvant paraître ennuyeux, ce quatrième roman est étonnant à lire. Les personnages se dévoilent encore plus et d’incroyables révélations les concernant seront offertes au lecteur. Avec cette seconde trilogie, Cassandra Clare signe un nouveau départ et donne un nouveau souffle à sa saga qui ne cesse d’évoluer et de surprendre. J’ai déjà hâte d’avoir toutes les réponses à mes questions.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,15€)

6 commentaires

  1. C’est marrant que tu mentionnes Harry Potter parce que justement, tout à l’heure, alors que je lisais le tome 5 de Mortal Instruments, je me suis dit que l’univers de Cassandra Clare était aussi magique/divertissant/développé que celui de HP. On se sent comme à la maison à force de côtoyer les lieux et personnages ^^

    Je suis contente de voir que la première partie de ce tome ne t’a pas rebuté parce qu’à ma première lecture, je n’ai pas réussi à aller jusqu’au bout (je me suis arrêtée juste avant que l’action reprenne… OTL). Mais je ne regrette pas de m’être forcée ! Comme tu l’as souligné, la suite vaut le détour et la fin est remplie de mystères !

    Reply
    • Oh, c’est exactement ça, je me sens chez moi avec cette bande. Je suis content que tu ais repris cette saga, j’ai hâte de découvrir ton avis sur ce cinquième tome. Bon t’inquiète pas, j’ai pas avancé depuis deux jours TT

      Reply
  2. Je crois m’être arrêtée à ce tome dans la saga The Mortal Instruments. J’avais été lassée… Mais tes chroniques sur chaque tome me donnent réellement envie de reprendre ma lecture ! Il faudrait sûrement que je la recommence depuis le début, il y a beaucoup trop de détails et de personnages pour que je puisse reprendre là où je m’étais arrêtée il y a quelques années.
    Et j’ai été tellement déçue par l’adaptation cinématographique tu premier tome qui a fait un flop complet !

    Reply
    • Je peux comprendre que certaine personne soit lassée face à autant de volume. Personnellement je trouve que l’auteure parvient à m’étonner à chaque tome. Il faut dire que les personnages assez nombreux aident à créer énormément de relations et autres situations en tout genre.
      Le film m’avait rendu curieux quant à cette saga. As-tu tenté la série ? Personnellement je l’ai trouvé gentillette et sans plus.

      Reply

Laisser un commentaire