La littérature gay et lesbienne

ban1

Les histoires tournant autour d’une relation homosexuelle ne sont pas extrêmement populaires en France, surtout lorsqu’elles concernent deux femmes. La littérature gay et lesbienne reste néanmoins un genre littéraire que j’affectionne particulièrement et qui propose souvent de très belles romances. Entrons ensemble dans les détails.

⇢ LEXIQUE

Afin d’être sûre que vous puissiez me suivre tout au long de l’article, si le coeur vous en dit, je vous propose quelques termes que vous verrez apparaître à plusieurs reprises ici.

Littérature gay : genre littéraire mettant en scène une relation amoureuse entre deux hommes.
Littérature lesbienne : genre littéraire mettant en scène une relation amoureuse entre deux femmes.
M/M : en anglais male/male ou man/man, c’est un autre terme pour définir la littérature gay.
F/F : je ne suis même pas sûre que ce terme existe mais je l’utilise en opposition à M/M pour parler de la littérature lesbienne.
Yaoi : manga mettant en scène une relation amoureuse entre deux hommes.
Yuri : manga mettant en scène une relation amoureuse entre deux femmes.

Même si je me suis contentée de dire ‘relation amoureuse entre deux hommes/femmes’, vous pouvez également trouver de simples relations sexuelles, sans amour, et avec plus de deux personnes. Ce ne sont pas mes lectures préférées mais cela existe tout de même. Il y a également la ‘bromance’ (le terme n’existe pas au féminin, prouvant le manque de popularité des couples féminins) mais je n’en parlerai pas dans mon article.

⇢ LES DIFFERENTS GENRES

La littérature homosexuelle n’est pas un genre littéraire en elle-même, c’est une simple précision du type de relation qui sera présente dans l’histoire. Vous trouverez donc des thèmes très variés mettant en scène deux hommes ou deux femmes. La romance est bien évidemment la plus populaire, mais il y a aussi la fantasy, l’érotisme ou encore la science-fiction.

En d’autres termes, vous pourrez trouver à peu près tous les types de lectures en cherchant du M/M ou du F/F, vous aurez juste des choix plus réduits que si vous vouliez un livre avec une relation hétérosexuelle.

⇢ GAY VS LESBIENNE

g1 l1
Photos prises sur Google Images, elles ne m’appartiennent pas.

Il est intéressant de constater l’évolution de notre monde au travers des goûts des lecteurs. Si à une époque certains livres incluant une relation homosexuelle pouvaient être censurés et valoir bien des ennuis à leurs auteurs, aujourd’hui certains raffolent de ce genre littéraire et il existe même des maisons d’édition spécialement créées pour le M/M (MxM Bookmark par exemple). La littérature gay est en effet devenue un genre très apprécié… par les femmes !

Je sais que des recherches ont été faites et que différents articles ont été publiés pour expliquer cette folle passion des femmes pour le M/M et le Yaoi, mais je ne vais pas m’étaler sur le sujet qui est plus psychologique que littéraire (encore que les deux sont étroitement liés). Ce qui est sûr, c’est que si certains pensaient la littérature gay réservés aux hommes homosexuels, ils se trompaient lourdement. Le sexe féminin est de loin le pourcentage le plus élevé du panel de lecteurs de livres M/M.

Malheureusement, cet engouement n’est pas partagé avec la littérature lesbienne, bien au contraire. Le F/F est pratiquement inconnu en France et je crois même qu’on peut utiliser le mot ‘néant’ pour décrire combien de livres sur ce thème pourraient être trouvés dans nos librairies… Quant au Yuri, je pense qu’il est possible d’en trouver un peu, mais je n’en suis même pas certaine. Ce n’est en tout cas pas bien mis en avant.

J’avoue ne pas saisir cette différence puisque personnellement j’adore les deux, et si vous êtes amateurs de M/M mais pas de F/F, n’hésitez pas à me dire pourquoi. Même si vous n’en lisez pas et que vous avez un avis, je serais ravie de le connaître !

⇢ MON AVIS

Je pense qu’il est important que j’entre un peu plus dans les détails à mon sujet afin que mon opinion soit plus compréhensible. J’en avais déjà parlé dans ma présentation mais je vais le redire. Je ne suis ni homosexuelle, ni hétérosexuelle, ni même bisexuelle. (Et là vous vous demandez si je n’ai pas un trouble psychologique…) Je me considère pansexuelle, je n’ai donc pas de préférence car je tombe amoureuse d’une âme et non d’une enveloppe. Si vous vous sentez motivés, vous pouvez lire cet article sur le sujet.
Mon orientation est en accord avec ma personnalité et mes pensées, pour être honnête. Outre ma devise personnelle qui est de ne jamais abandonner, ma devise de vie et d’accepter tout ce qui ne cause pas de tort à autrui. Je suis donc extrêmement ouverte sur la majorité des sujets, j’accepte à peu près tout tant que cela ne fait pas souffrir d’autres personnes, et généralement si quelque chose me déplaît, je m’en détourne pour éviter un conflit inutile. Je laisse chacun vivre comme il l’entend et tout me semble à peu près normal. C’est pour cette raison que mes lectures sont assez variées et donc, que je n’ai aucun mal avec la littérature gay et lesbienne.

Maintenant que le décor est planté, je vais vous expliquer ce que j’aime tant dans ce genre littéraire. Il y a bien sûr l’aspect romantique. Je ne suis pas romantique moi-même et pourtant j’adore les belles histoires d’amour, tant qu’elles ne tombent pas dans l’excès et ne se noient pas dans les clichés ou la niaiserie. Mais il y a aussi l’aspect psychologique.
Comme vous le savez tous, l’homosexualité n’est pas encore pleinement acceptée. On constate une certaine évolution et je suis assez fière de la jeunesse qui, malgré ses défauts, semble plus ouverte que nos ancêtres sur le sujet, mais ce n’est pas encore totalement accepté. De ce manque d’acceptation résultent des situations qui peuvent être assez fortes émotionnellement parlant. Lorsqu’une personne découvre qu’elle a une orientation différente de la majorité, selon ce qui lui a été enseigné ou ce qu’elle a entendu autour d’elle, elle peut vite se sentir mal du fait de sa différence. Puisque chaque être humain est différent, chaque réaction l’est aussi. C’est en ça que je trouve la littérature gay et lesbienne intéressante, car elle a un aspect psychologique vraiment intéressant.
Aussi, ce type de lecture permet de voir le monde du point de vue de ceux qui sont homosexuels, de ceux qui subissent parfois la cruauté du monde extérieur, le rejet de leurs proches ou le regard dégoûté d’inconnus. Lorsque je lis des choses à ce sujet, je me rappelle à moi-même de bien éduquer mes enfants, de faire passer le bon message autour de moi (aux plus anciens par exemple), de veiller à ne pas agir bêtement etc…
Pour toutes ces raisons, j’aime la littérature gay et lesbienne.

yaoiyuri
Image prise sur Google Images, elle ne m’appartient pas.

Je lis également du Yaoi, mais très peu de Yuri, car je n’en trouve pas souvent. Malheureusement le Yaoi a le défaut d’être trop souvent axé sur l’aspect sexuel (ceux que j’ai lus en tout cas, n’hésitez pas à m’en conseiller d’autres !), tout comme le M/M contemporain qui a les mêmes défauts que la romance contemporaine. Ce qui ne m’empêche pas d’y trouver de bons livres, parfois.

Si aujourd’hui la littérature gay, mais surtout lesbienne, n’est pas la plus populaire et ne se trouve parfois même pas dans certaines librairies, j’ai bon espoir qu’un jour cela soit le cas. Je suis extrêmement déçue de voir que si peu de livres F/F existent et je pense qu’il devrait y en avoir bien plus. J’aimerais pouvoir trouver de belles romances, oui, mais pas seulement. Il faudrait aussi plus de récits ne se contentant pas d’une banale histoire d’amour, mais décrivant réellement le regard des autres et la difficultés au quotidien, la découverte de sa sexualité et ce qui en résulte… En bref, des livres qui aident et font avancer.

Il ne s’agit pas seulement d’être là pour les personnes homosexuelles, non, comme je le disais plus haut ces ouvrages pourraient ouvrir les yeux et les esprits de d’autres, les aider à comprendre et à accepter l’homosexualité. Je pense sincèrement que les livres ont le pouvoir de changer un être humain et il devrait y en avoir plus sur des thématiques aussi délicates que l’homosexualité qui sont encore sujet à débat dans notre société.

⇢ QUELQUES LECTURES

Je vous propose de découvrir quelques lectures M/M et F/F que j’ai appréciées et qui j’espère vous plairont aussi si vous avez l’occasion de les lire. Malheureusement, à l’exception de deux d’entre eux, ce sont tous des romans étrangers qui n’existent qu’en VO, en anglais. On se retrouve confrontés au problème dont je fais mention plus haut, il y a trop peu de lectures de ce genre littéraire en France.

LITTERATURE LESBIENNE

Style de Chelsea M. Cameron★★★★★ – L’auteure a su trouver un juste équilibre entre la profondeur des sentiments et l’humour, permettant d’éviter l’aspect simpliste qui est le plus gros risque avec ce genre littéraire. Elle a une écriture très agréable et le double point de vue était appréciable. J’ai adoré cette lecture. — Critique complète

A lire si vous aimez : l’ambiance des écoles américaines, les personnages non stéréotypés et attachants, un bel amour, l’humour léger.

Unspeakable d’Abbie Rushton★★★★★ – A travers ce roman, Abbie Rushton aborde différents sujets forts tels que le décès, l’adolescence, l’amitié, l’amour, l’homosexualité ou encore la persécution. Grâce à ce mélange, elle nous entraîne dans une histoire riche en émotions qui m’a personnellement prise aux tripes et a réussi à me faire parfois monter les larmes aux yeux. — Critique complète

A lire si vous aimez : les thrillers, être tenus en haleine.

The Good Girls de Teresa Mummert★★★★☆ – L’histoire n’est peut-être pas extraordinaire, certaines choses étaient probablement prévisibles et le tout manquait d’un petit quelque chose (un peu comme un met délicieux auquel vous auriez oublié d’ajouter la sauce) mais ‘The Good Girls’ contient des éléments de la réalité et m’a fait réfléchir, chose qui me plaît beaucoup dans mes lectures. — Critique complète

A lire si vous aimez : les histoires adolescentes, la profondeur, l’intensité des mots.

LITTERATURE GAY

Pour Jamais d’Eric Jourdan★★★★★ – Ce livre est et restera à jamais un de mes romans préférés. Eric Jourdan est un auteur incroyable et même si ‘Pour Jamais’ est l’oeuvre que je préfère, il est intéressant de se pencher sur ses autres livres. Ils ont tous une certaine pointe de poésie et renferment beaucoup d’émotions, mais ce qui est fascinant, c’est de constater l’approche de l’amour par l’auteur, qui varie distinctement en fonction de l’époque de sa vie et donc de son âge. Quoi qu’il en soit, pour ne parler que de ce livre, il est profond et m’a beaucoup marquée. C’est le meilleur que j’ai lu dans la catégorie littérature gay.

A lire si vous aimez : les émotions fortes, l’intensité, une belle écriture, une histoire profonde.

Lettre à Hervé d’Eric Sagan★★★★★ – C’est un livre unique et vrai et je n’avais personnellement jamais lu un tel récit jusqu’ici. L’auteur aborde le sujet de l’homosexualité, encore tabou pour certains, d’une manière vraiment originale. Il a ainsi réussi à me transporter. Ce n’est pas réellement de la littérature gay, mais le sujet y est abordé. — Critique complète

A lire si vous aimez : que le sujet soit abordé subtilement, les livres courts, une plume agréable.

Thirty Things de Cate Ashwood★★★★☆ – Le lecteur vit un road trip avec Finn et Nate. C’est une ballade calme et agréable au cours de laquelle la relation des deux garçons va prendre différents tournants. Il n’y a pas de réel rebondissement, rien de très surprenant ou intense. J’ai vraiment eu le sentiment d’avoir fait ce voyage avec eux, paisiblement. — Critique complète

A lire si vous aimez : voyager, un sentiment de sérénité, une histoire agréable.

Et vous, lisez-vous de la littérature gay et lesbienne ? Du Yaoi ou du Yuri ? Si non, pourquoi ? Que pensez-vous du manque de popularité de ce genre littéraire en France ?

12 commentaires

  1. Intéressant article ! J’en lis aussi, et comme toi je déplore le peu de romans en F/F, surtout que la plupart des auteurs de M/M sont des femmes, en tous cas dans ceux que j’ai lus. On ne peut qu’espérer que ça s’améliorera avec le temps.

    Reply
    • Tu as totalement raison, beaucoup sont des femmes. C’est ‘amusant’ de voir que le monde du M/M est régi par les femmes alors qu’il concerne des hommes xD Après, tant que c’est bien écrit ça ne me gêne pas, je ne suis pas un homme donc je ne peux pas vérifier si c’est crédible, mais parfois les auteurs oublient qu’être homosexuel ne rend pas forcément l’homme efféminé à souhait… Du coup on entre vite dans des clichés qui me gênent.
      Quant au F/F je suis réellement dépitée. Surtout que j’ai récemment lu ‘Style’ (un des livres dont je parle dans l’article) et je l’ai vraiment ADORE, du coup je suis encore plus frustrée que de telles lectures n’existent pas en France pour ceux qui n’ont pas la possibilité de lire anglais…
      Mais comme tu le dis, on ne peut qu’espérer une amélioration ^^

      Reply
  2. bonjour
    j’ai besoin de l’avis d’une personne.
    voilà, j’ai commencée à écrire une histoire, qui est supposé se matérialisé sur une sexualité homosexuel.
    synop: Layne femme androgyne à caractère trop masculain, va faire la connaissance de tsuya (à savoir que layne l’aura rencontrer à plate reprise sans le remarquer). jeune femme à la recherche de savoir, elle multiplie l’art de la masculinité. Le couple va se former, sans s’attendre au quiproquo qui va les faire rompre. tsuya est gay! pouvant ce lier par l’amour, ils vont rester bon amis, trop bon amis. Cependant layne souffrira que trop, voyant celui qu’elle aime ce faire dévorer par la société et les brutes qui se jouerons de lui. Fatiguée Layne disparaîtra, pendant des années du radar de Tsuya. cinq ans plus tard un homme se présentera à lui, disant  » qu’est-ce qu’u corps, quand l’amour est trop fort ». Changement de sexe.Layne avait sauté le pas. elle est rentré dans le monde de celui qu’elle aimé/ prête à devenir un bouquet misére et à entendre les ignards de l’amour entre hommes.

    est-ce une histoire qui peut intéresser? une femme qui devient un homme par folie de l’amour!

    Reply
    • Bonjour ^^ Je pense que l’idée de base est intéressante mais il faudrait peut-être essayer d’obtenir des témoignages pour savoir si c’est crédible. Est-ce qu’une femme a déjà changé de sexe par amour ? Est-ce qu’un homme homosexuel peut tomber amoureux d’un homme anciennement femme ? Comme je ne suis pas dans la situation je n’en ai aucune idée et je pense que certains lecteurs seront aussi septiques, du coup à mon avis il vaut mieux entrer en contact avec des personnes qui ont peut-être déjà vécu ça ou quelque chose de similaire. Mais sinon ça peut être intéressant, je pense !

      Reply
  3. Très bel article sur ce genre littéraire peu connu. Je me heurte au même problème que toi, je ne trouve pas de littérature F/F en français et j’ai un peu peur de me lancer dans la VO… C’est tellement dommage que les maisons d’édition ne mettent pas ce genre littéraire plus en lumière !

    Reply
    • Merci beaucoup de l’avoir lu et d’avoir laissé un commentaire !
      Je pense qu’on peut trouver du F/F du côté du young adult, peut-être quelques livres pour guider les adolescents qui se découvrent, mais même ça je n’en suis pas certaine… En même temps je comprends que les maisons d’édition ne s’y intéressent pas s’il n’y a pas beaucoup de lecteurs = /
      Pour ce qui est de lire en VO, si jamais tu as quelques bases (les cours de 6ème au collège suffisent normalement pour débuter) tu devrais essayer de te laisser tenter. Comme le disais ma copine Ouidad du blog Bookouioui, tu peux toujours télécharger gratuitement des extraits sur Amazon des livres qui te tentent, et voir si ça te semble être un niveau accessible ^^

      Reply
  4. Je n’en ai jamais lu parce que je ne suis jamais tombée dessus, je ne cherche pas particulièrement ce genre d’histoire mais je trouve qu’il ne faudrait même pas les « catégoriser », peu importe que les couples soient m/m ou f/f au lieu de m/f dans une histoire, c’est juste un détail, mais c’est vrai que je suis curieuse de voir ce que ça peut « changer » ou apporter.

    Merci pour les conseils de lecture !

    Reply
    • J’ai pensé comme toi au début, qu’on ne devrait même pas ‘classer’, mais après j’ai réfléchi et je me suis dit que c’est normal de préciser si c’est une histoire hétérosexuelle, gay ou lesbienne. Parce qu’il y a peut-être des gens qui aiment pouvoir se projeter, du coup une personne hétéro qui voudra lire une romance dans laquelle elle pourrait éventuellement être l’héroïne, aura du mal si c’est une romance gay xD

      De rien, merci à toi d’avoir lu l’article !

      Reply
      • Bonjour
        je suis tout à fait d’accord avec Dareel, c’est la réflexion qui m’est venue à l’esprit quand j’ai vu ces catégories de « littérature gay » et « littérature lesbienne » (et ce qui m’a poussée à lire l’article). D’abord je différencierais « littérature gay », qui laisse à penser qu’il y a des livres qui sont plus « pour les gays », de « romance ou relation entre personnes gays ». Ensuite je pense qu’au contraire il n’est pas sympa de prévenir le lecteur de la nature de l’histoire d’amour à venir, cela gâche la surprise si surprise il y a. Si cela dérange ensuite le lecteur, il arrête sa lecture et voilà!
        Quant à la nature de l’histoire, je n’ai jamais vraiment vu de différence, mis à part les complications parfois apportées par le regard des autres.
        Bonne lecture 🙂

        Reply
        • Bonjour et merci pour ton commentaire !
          Le fait est que certains livres se consacrent uniquement à la relation homosexuelle, tournant autour des complications qu’une telle sexualité engendre. Ne pas prévenir serait difficile étant donné que c’est le sujet principal / le thème du livre. Ce sont ces livres qui sont classés dans ‘littérature gay’ et ‘littérature lesbienne’. Mais pour d’autres, ce n’est pas précisé et c’est normal, ça gâcherait tout ^^ Par contre je trouve ça tout à fait normal que certains soient classés dans littérature gay/lesbienne. Je vais donner un exemple inverse à mon précédent : il y a peut-être des personnes homosexuelles qui veulent lire ce genre de livre. Parce qu’elles se cherchent, parce qu’elle veulent lire l’expérience (même fictive) d’une autre personne ou simplement parce qu’elles ont envie de rêver et que la projection est nécessaire. On ne peut pas ne pas annoncer le genre. Je parle évidemment des livres où la romance homosexuelle est LE sujet du roman ^^

          Reply

Laisser un commentaire