Les écrits polissons et Eva Delambre

eva

J’ai récemment participé au rendez-vous des écrits polissons au cours duquel j’ai eu la chance de rencontrer une auteure que j’aime beaucoup : Eva Delambre. Ce fut une première expérience fort plaisante et enrichissante sur laquelle je tiens aujourd’hui à revenir !

⇢ EN VIDEO

Si vous ne vous sentez pas le courage de lire tout mon article – qui est long, je l’admets – vous avez la possibilité de regarder cette vidéo qui en résume les grandes lignes. Tous les détails n’y sont pas, pour les consulter il faudra continuer à lire ! Aussi, pour le concours mentionné plus bas qui vous permettra peut-être de remporter un exemplaire dédicacé du dernier ouvrage d’Eva Delambre, ‘L’Eveil de l’Ange’, c’est également par la vidéo qu’il faudra passer.

⇢ PRESENTATIONS

Avant d’aller plus loin, il me semble important de présenter brièvement Les écrits polissons ainsi qu’Eva Delambre. Retrouvez donc ci-dessous quelques informations à leur sujet ainsi que les différents liens pour les suivre sur leurs réseaux sociaux.

LES ECRITS POLISSONS

Capture d’écran 2016-01-28 à 13.28.42

« Le rendez-vous des écrits polissons, c’est un atelier d’écriture érotique ludique où les mots s’emmêlent, se lèchent l’apostrophe et se titillent la virgule. Cet événement se déroule en deux temps. En guise de mise en bouche, un auteur, un artiste, ou un collectif en lien avec le milieu de l’érotisme et/ou de la sexualité nous fait découvrir son univers pendant une vingtaine de minutes. La soirée se poursuit par un jeu d’écriture (généralement à plusieurs mains) soumis à des contraintes aussi créatives qu’amusantes, qui se conclut souvent par vote du public et des lots à gagner. Que vous soyez seul ou accompagné, jeune ou moins jeune, homme charmant ou femme aventureuse, que vous ne connaissiez pas l’orthographe précise de « khammassoutra » ou que vous soyez un sex’crivain averti… venez comme vous êtes, on vous fera une petite place ! »

Liens : site, page Facebook

EVA DELAMBRE

1969153_386697094817831_6465703052544364404_n

Vous trouverez une présentation plus complète directement sur son site mais en quelques mots, Eva est une auteure qui est avant tout soumise. A travers ses romans (outre ‘Devenir Sienne’ qui est un peu différent puisqu’il a été écrit avant qu’elle soit soumise), elle partage son expérience et ses connaissances d’un univers qui lui est cher : le BDSM. Eva nous offre ainsi des lectures honnêtes et puissantes écrites d’une plume délicate et maîtrisée.

Liens : site, page Facebook, compte Twitter

⇢ LE DEROULEMENT DE LA SOIREE

108796559_o

Le mercredi 27 janvier, j’ai quitté ma petite région bordelaise pur me rendre à Paris afin d’assister à l’atelier des écrits polissons qui accueillait donc l’auteure Eva Delambre. Vous avez probablement déjà pu voir par le biais de mes critiques de ‘L’Eveil de l’Ange‘ et plus récemment de ‘L’Esclave‘, que j’aime énormément son travail. En tant que fan, je m’étais donc initialement rendue à l’événement pour pouvoir la rencontrer. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre et j’avais quelques appréhensions, une certaine peur de l’inconnu je dirais. Il s’avère que je me suis inquiétée pour rien car tout s’est extrêmement bien passé et j’ai passé une soirée divine.

Une fois que ma meilleure amie et moi sommes arrivées au bar Le 153, Flore des écrits polissons nous a accueillies avec le sourire et a vérifié nos inscriptions. Puis elle nous a demandé de choisir une enveloppe parmi quatre différentes. Sur chacune d’elles était inscrit le nom d’un lieu : la bibliothèque, le sous-sol, le parking et la chambre d’hôtel. Nous avons finalement choisi le sous-sol juste parce que c’était un peu glauque et quoi que nous devions en faire après, ça nous tentait bien ! Comme Flore nous l’a demandé, nous n’avons pas ouvert l’enveloppe.

IMG_9579

Puis nous sommes descendues afin de rejoindre l’espace où allait se dérouler l’événement, et avons été accueillies par D’Ange, tout aussi agréable et souriant que Flore ! Mes craintes de ne pas être à ma place se sont envolées immédiatement. Il nous a invitées à rejoindre notre table ‘sous-sol’ et nous y avons progressivement fait la connaissance des personnes avec qui nous allions vivre cette soirée littéraire érotique. Ce furent de très belles rencontres avec des habitués qui nous ont guidées avec gentillesse et patience, et des nouveaux comme nous qui ont eux aussi vaincu leur timidité pour profiter du moment.

Notre première activité consistait à écrire une phrase pour décrire notre lieu, le sous-sol. Chacun leur tour, les participants devaient écrire une phrase descriptive en s’inspirant de celles écrites avant ou en faisant à sa propre convenance. Nous avons donc créé un lieu qui nous serait utile plus tard même si personnellement, je ne le savais pas encore.

Eva a ensuite pris la parole pour nous présenter son dernier livre, ‘L’Eveil de l’Ange’, dont elle a également lu un extrait. A la suite de cette présentation, elle et son Maître ont répondu aux questions qui leur ont été posées concernant les livres mais également l’univers du BDSM. Clarissa Rivière a très bien retranscrit les réponses et je vous invite donc à les consulter sur son blog.

Nous nous sommes ensuite replongés dans l’écriture ! Chaque table a dû former des groupes de deux ou trois (parfois quatre) et chaque groupe avait pour tâche d’écrire une nouvelle érotique en une trentaine de minutes, tout en respectant le lieu choisi initialement ainsi que les contraintes qui se trouvaient dans les enveloppes. Voici celles que ma meilleure amie et moi avions piochées :

IMG_9580

Autant vous dire que celle nous interdisant l’utilisation du verbe ‘être’ nous sembla impossible. Pourtant, même si nous avons eu un peu de mal à trouver l’inspiration pour nous lancer, nous avons finalement réussi à écrire quelque chose ! Rien d’incroyable, il aurait fallu plus de trente minutes pour ça et ce n’était pas l’objectif premier, mais si ça vous intéresse, vous pouvez consulter le résultat de notre collaboration ici.
Ensuite, la table a voté pour son texte préféré après que chaque groupe ait lu à voix haute son travail. Nous avons été surprises mais heureuses de recevoir plusieurs votes. Mais par chance, nous n’avons pas gagné ! Pourquoi ‘par chance’ ? Parce que les gagnants ont dû lire leur texte devant toute la salle et personnellement je ne suis pas à l’aise ‘sous les projecteurs’. Quoi qu’il en soit, les gagnants ont donc défilé pour nous lire leurs textes tous plus sympathiques les uns que les autres, et ils ont gagné le dernier livre d’Eva ainsi qu’un exemplaire de l’Union Magazine.

J’ai vraiment passé un excellent moment. L’ambiance était bon enfant, conviviale, détendue et les personnes étaient ouvertes et très gentilles. Il y avait beaucoup de femmes mais aussi quelques hommes (dont un à côté de moi qui m’a marquée car il a relevé l’originalité de l’accord entre le prénom de ma meilleure amie et le mien, Océane, l’océan, Erika, le bateau… j’ai bien aimé !) et toutes les personnes avec qui j’ai pu discuter étaient adorables. Je pense que la bonne humeur et la gentillesse de Flore et D’Ange attirent un public aussi agréable qu’eux !

Pour finir, Eva a pris place afin de permettre aux participants d’acheter ses livres et de les faire dédicacer. J’ai donc pu discuter en face à face avec cette auteure que j’apprécie tant.

Quelques photos de la soirée ont été postées ici par Flore.

⇢ EN TETE A TETE AVEC EVA…

Comme j’avais cinq livres à faire dédicacer (les trois miens, celui d’une amie et celui pour le concours) et que j’espérais pouvoir parler un peu plus longuement avec Eva, j’ai patiemment attendu afin d’être la dernière à passer et je m’en félicite car j’ai pu réellement échanger avec elle.

IMG_9586

IMG_9599 IMG_9593 IMG_9594

Eva a été réellement adorable et j’ai vraiment aimé ressentir son côté passionné au cours de notre échange. Elle a pris la peine de signer chaque livre tout en discutant avec moi. J’ai ainsi appris que ma chronique de ‘L’Eveil de l’Ange‘ avait été son premier retour sur le livre et qu’elle en avait été très émue. Elle attendait avec stress et impatience de recevoir des avis sur son livre et je suis donc ravie que ma critique positive ait pu lui faire du bien et la rassurer. Lorsqu’elle m’a confié ça, j’ai été vraiment touchée et heureuse d’avoir pu, en quelque sorte, faire quelque chose pour la remercier de m’avoir permis de vivre une telle aventure par le biais de son roman.

Puis nous avons abordé le sujet du BDSM dans les livres et au niveau de son expérience personnelle. Il est évident que je ne dévoilerai pas nos discussions afin de respecter la vie privée d’Eva et de son Maître, mais il y a tout de même une chose qu’elle a dite et que je tiens à partager car cela a beaucoup d’importance et je pense que tout le monde devrait le savoir. Elle m’a dit que grâce à sa condition de soumise et donc, grâce à son Maître, elle était plus épanouie et avait une plus haute estime d’elle-même qu’avant. J’ai été ravie de l’apprendre et je tenais à le mentionner car beaucoup se méprennent et pensent que le statut de soumis(e) démontre une faible estime de soi voire un manque d’amour propre. Eva prouve de par son épanouissement personnel et sa réussite professionnelle (qui, elle l’a redit, n’aurait pas été possible sans son Maître), que la soumise en elle a positivement affecté la femme qu’elle est.

Tout au long de notre discussion, Eva a semblé parler à coeur ouvert, avec sincérité, et j’ai ressenti son besoin de s’exprimer sur son univers, de partager comme elle le fait à travers ses livres et ses divers écrits. C’est une personne que j’ai trouvée honnête dans ses récits mais également dans ses discours et c’est une des raisons (après son talent) pour laquelle j’invite le plus de monde à lire ces ouvrages. Elle sait non seulement de quoi elle parle, mais en plus, elle le fait bien.

⇢ ET SON MAITRE !

Un peu plus tard, son Maître nous a rejoints et j’ai donc eu la chance de voir d’un peu plus près leur relation et d’obtenir un nouveau point de vue sur le BDSM.
Tandis qu’Eva m’est apparue comme une femme douce et sensible (mais pas fragile), son Maître a une réelle prestance, du charisme et un côté quelque peu intimidant. Mais c’est une personne avec qui j’ai pris plaisir à discuter. Il m’a permis d’avoir une autre vision des choses, notamment en me donnant son avis sur certains points de la saga ‘Cinquante Nuances’ et c’était enrichissant.

Concernant la dynamique du couple, je dois dire que j’aime ce qui s’est dégagé de leurs regards et de leur manière de se toucher. Il est important pour moi de le dire car cela m’a beaucoup marquée, cela m’a fait vibrer et j’ai rarement ressenti ça en regardant un couple, qu’importe son style de vie.
J’ai toujours l’impression d’avoir un côté ‘voyeuse’ lorsque je parle d’eux, mais je me sens obligée de mentionner la beauté de leur relation, d’un point de vue externe en tout cas. Je ne prétends pas les connaître personnellement ou savoir ce qu’ils ressentent. Il s’agit ici d’un simple ressenti de ma part et de ma propre interprétation en tant que personne hors de la relation.

Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment aimé pouvoir discuter avec Eva et son Maître. J’ai pu ainsi avoir les témoignages de personnes du milieu, des gens qui savent réellement de quoi ils parlent, et c’était une expérience profitable.

⇢ UN MOT POUR LA FIN

Comme vous avez pu le voir à travers mon article, j’ai beaucoup d’affection pour l’auteure Eva Delambre. C’est pour cette raison que j’ai fait le choix d’acheter un exemplaire supplémentaire de ‘L’Eveil de l’Ange’ pour le lui faire dédicacer et le faire gagner à l’un d’entre vous. (Consultez la vidéo de l’article pour plus d’informations au sujet du concours.) Je voudrais qu’ainsi plus de personnes, probablement externes à l’univers BDSM, puissent découvrir le travail d’Eva et peut-être même effacer certains préjugés ou clichés qui se sont installés dans les esprits. Mais je fais aussi cela parce que j’ai vécu de très belles aventures avec ses romans et que j’espère que d’autres lecteurs se laisseront tenter et vivront ce que j’ai vécu grâce à ses livres.

En tout cas, je garde de merveilleux souvenirs de cet événement (et une jolie photo avec Eva) et je suis reconnaissante d’avoir eu la chance de pouvoir y participer. J’espère pouvoir revoir Eva et son Maître à l’occasion du salon du livre à Paris, en mars, ou à d’autres événements. Peut-être un jour dans ma région, qui sait ? En attendant, j’invite mes amis parisiens à participer aux rendez-vous des écrits polissons et je convie tout le monde à découvrir Eva Delambre si ce n’est pas déjà fait.

Un grand merci à Flore et D’Ange pour cette soirée, à Eva et son Maître pour cet échange honnête, à tous les participants, spécialement ceux du sous-sol qui m’ont permis de vivre une très belle expérience, à ma meilleure amie bien sûr, et à notre partenaire Tabou Editions sans qui je n’aurais jamais pu vivre tout cela car c’est grâce à leur service presse que j’ai découvert Eva. Merci à tous !

8 commentaires

  1. Après avoir lu ton article (oui, j’ai pas encore regardé la vidéo XD), je regrette encore plus de ne pas avoir pu venir T__T Même si à certains moments, je me suis dit « ah non, j’aurais pas pu faire ça ! » XD Je suis vraiment contente que tu aies passé un si bon moment ♥ Et merci pour l’article o/

    Reply
    • (Il faut que tu la regardes, tu dois participer au concours ! J’ai voulu te mentionner sur Twitter d’ailleurs mais j’ai zappé xD) C’est quoi que tu penses que tu n’aurais pas pu faire ?
      Merci Caro ♥ et de rien pour l’article !

      Reply
      • (Je la regarderai tout à l’heure ^^ Je pensais pas participer à vrai dire, vu que j’ai déjà ma dédicace et que j’ai déjà le livre aussi XD Mais si tu dis que je peux **)
        Je pense surtout à l’écriture et un peu à la lecture aussi ^^ Je suis une vraie quiche pour écrire Lol Et lire à haute voix un texte de ce genre… XD Mais qui sait, j’aurais peut-être surmonté ma timidité pour ce dernier point ><

        Reply
        • (Mais si tu peux ! xD)
          Honnêtement c’est pour ça qu’on était réticentes aussi au début et au final l’écriture on s’est trop éclatées xD Et la lecture j’ai laissé Océane faire (a)

          Reply
  2. Coucou Erika ! Je n’ai jamais lu de BDSM, mais j’ai trouvé ton article intéressant ; cela m’a donné un aperçu sur ce genre littéraire que je ne connais pas du tout. Ce n’est clairement pas un genre qui m’attire vraiment, mais ton compte-rendu donne des infos qui passent au-delà des clichés habituels, et je trouve ça chouette ! ^^

    Reply
    • Coucou Morgana ! Ca me fait vraiment plaisir que tu aies trouvé l’article intéressant même si le sujet n’est pas tellement ta tasse de thé. Je suis parfaitement consciente que le BDSM n’attire pas tout le monde mais j’essaie généralement d’en parler au mieux pour qu’au moins les gens ne soient pas totalement négatifs à ce sujet. Il y a beaucoup de faux dans ce qui est raconté généralement et ça donne une mauvaise image de cet univers, je trouve ça dommage = /
      Merci d’avoir lu et commenté !

      Reply
  3. Bonjour Erika,
    J avoue que je suis fan également d Évalue Delambre, que son livre l esclave, m a fait pleurer tant je m y retrouve… Je suis également auteur de littérature érotique publiée mais à moindre échelle et n est pas son talent je pense,même si je me débrouille pas mal… Je suis également soumise et j’ai un Maître depuis 3 ans. C’est une relation unique et à part et je suis entièrement d’accord avec toi, dans l estime de soi…Mon Maître m a beaucoup aidé et redonné confiance après un lourd passif… Je te remercie pour ton article…Cordialement, amicalement,K.

    Reply

Laisser un commentaire