Wish-list : les sorties d’août 2016

De nombreux livres sortent chaque mois et puisque nous sommes les premiers à dire qu’il y a trop de livres mais pas assez de temps pour tous les lire, nous sommes obligés de faire des choix. Chaque mois, vous retrouverez dans un article les livres à paraître que notre équipe attend avec impatience !

⇢ ERIKA


It Ends With Us
(Colleen Hoover)
le 02/08/2016 (sortie américaine)

La vie de Lily n’a pas toujours été simple, mais cela ne l’a jamais empêchée de travailler dur pour obtenir ce qu’elle voulait. Elle a parcouru un long chemin depuis la petite ville de Maine où elle a grandi. Elle a été diplômée de l’université, a déménagé à Boston, et a monté sa propre entreprise. Alors quand elle ressent une étincelle pour un magnifique neurochirurgien du nom de Ryle Kincaid, tous dans la vie de Lily semble soudainement presque trop beau pour être vrai.
Ryle est plein d’assurance, têtu, et peut-être un peu arrogant. Il est aussi sensible, brillant et a un faible pour Lily, mais l’aversion complète de Ryle pour les relations est perturbante.
Les questions sur sa nouvelle relation la submergent, tout comme des pensées au sujet d’Atlas Corrigan— son premier amour et un lien avec le passé qu’elle a laissé derrière elle. Il était son âme soeur, son protecteur. Quand Atlas réapparait soudainement, tout ce que Lily a construit avec Ryle est mis en péril.


Furthermore
(Tahereh Mafi)
le 30/08/2016 (sortie américaine)

Avec sa peau pâle et ses cheveux de neige, Alice détonne à Ferenwood. Car Ferenwood est un monde éclatant de couleurs, révélatrices d’un don magique. La blanche Alice n’a donc apparemment aucun don, aucun intérêt : les habitants de ce lieu en ont fait une paria.

Aussi lorsque son père, la seule personne qui lui témoigne de la bienveillance, disparaît soudainement, la jeune fille n’a-t-elle plus qu’un seul but : le retrouver.
Pour cela, elle va devoir explorer la mythique et dangereuse contrée un peu plus loin que l’horizon… Elle part avec Oliver, un compagnon de route dont le talent magique consiste à pouvoir tromper son monde. Ce don leur sera-t-il utile Là-bas, un univers sans pitié peuplé de créatures effroyables où rien n’est ce que l’on croit, où les pièges pullulent ? Alice elle-même devra reprendre confiance et utiliser des pouvoirs cachés que nul n’avait décelé chez elle. Reverra-t-elle son père et pourra-t-elle enfin mettre des couleurs sur sa vie ?

Je n’attends aucune sortie française avec impatience, néanmoins quelques livres me tentent bien et seront sûrement dans ma wish-list le mois prochain : ‘Mon plus beau rêve’ de Lily Haime, ‘Prête à t’aimer ?’ de Mily Black et ‘Electric Heart’ d’AurElisa Mathilde.
Deux sorties américaines me font sérieusement de l’oeil et une particulièrement. Il s’agit de ‘It Ends With Us’ de Colleen Hoover, que j’attends depuis plusieurs mois et que je brûle d’impatience de recevoir (je l’ai pré-commandé). J’attends également la sortie de ‘Furthermore’ de Tahereh Mafi, car après avoir tant aimé sa saga ‘Insaisissable’, j’ai bon espoir d’apprécier ce nouveau livre !

⇢ MARION


Avec la mort en tenue de bataille
(José Alvarez)
le 17/08/2016 chez Albin Michel

« Elle était totalement déterminée. Allégorie d’une Espagne fière et rebelle, lèvres rouges, cheveux noirs noués en chignon dans une résille, revêtue d’un tailleur noir sur des bas également noirs, chaussée de noir enfin, elle s’assit, telle l’annonce de la mort, dans le fauteuil, dos à la fenêtre. La fin du cauchemar était proche. »

Histoire d’amour, de trahison et de sang, Avec la mort en tenue de bataille nous plonge dans la guerre civile d’Espagne avec une puissance d’autant plus rare qu’elle est incarnée par un inoubliable personnage : Inès, mère et épouse respectable qui, lorsque le conflit éclate, se jette à corps perdu dans le maelström de cette lutte fratricide dont elle découvre avec stupeur toutes les ambiguïtés.
Évocation historique d’une tragédie emblématique, le roman de José Alvarez est aussi le sublime portrait d’une femme qui symbolise l’âme suppliciée de l’Espagne, celui d’une mère combattante que l’horreur de la guerre révèle à elle-même.


Cavalier Vert – tome 3
(Kristen Britain)
le 26/08/2016 chez Milady

Karigan G’ladheon est désormais un Cavalier Vert aguerri. Deux ans auparavant, elle était parvenue à transporter l’esprit de Mornhavon dans l’avenir, gagnant ainsi du temps pour son roi et pour son pays. Mais la jeune femme et ses camarades n’ont pas conscience d’une menace beaucoup plus proche qui pèse sur le royaume. Car les descendants de Mornhavon s’apprêtent maintenant à réclamer la terre que leur aïeul avait tenté de conquérir. Et ces ennemis vengeurs, cachés derrière les frontières en apparence paisibles du royaume, ont passé des générations à étudier la magie noire, une force contre laquelle les Sacoridiens ne savent plus du tout se défendre…


Souvenirs d’un chef Sioux
(Ours Debout)
le 24/08/2016 chez Payot

Né en 1868, chef des Sioux Oglala, Luther Ours Debout fut l’un des premiers Indiens à témoigner d’une existence qui l’amena du tipi paternel au monde étrange et inquiétant des Blancs. Son récit nous conduit de son enfance et de son apprentissage de la vie indienne jusqu’au jour où, après avoir participé à la tournée européenne de Buffalo Bill, il devient chef de sa tribu. Document d’une indéniable valeur historique et ethnographique, ce livre est aussi un plaidoyer en faveur d’un peuple injustement méprisé et massacré, en même temps qu’une vision lucide et sans complaisance de la société des hommes blancs.

Ce mois-ci, plusieurs sorties de chez Albin Michel me font de l’œil, notamment ‘Avec la mort en tenue de bataille’ de José Alvarez, que j’ai choisi ici comme une espèce de ‘porte-drapeau’, mais aussi ‘Sur cette terre comme au ciel’ de Davide Enia ainsi que ‘Pechblende’ de Jean-Yves Lacroix. Ces trois livres racontent une autre époque, un autre monde où les choix sont cruciaux et la vie chevillé au corps, et c’est ce qui m’attire en eux.
‘Cavalier Vert’ de Kristen Britain est la suite d’une série que je me suis promis de lire et dont les deux premiers tomes attendent sur mes étagères, et ‘Souvenirs d’un chef Sioux’ me plait de par le regard extérieur et sans complaisance porté sur la société des hommes blancs.
Parmi ces sorties du mois d’août, a aussi retenu mon attention ’14 ans et portée disparue’, d’Arielle Desabysses : bien que les avis paraissent un peu mitigés, j’ai toujours aimé lire ces témoignages sur les noirceurs méconnues de notre société.

⇢ NADEGE


Comment apprendre à s’aimer
(Motoya Yukiko)
le 19/08/2016 chez Philippe Picquier

A 16 ans, Linde est trop sage; pleine d’anticipation immobile, elle attend que se vraie vie commence. Au fil de ses apprentissages, de ses déceptions et de de ses joies, elle découvre le fossé qui nous sépare irrémédiablement d’autrui et se heurte aux succédanés d’un bonheur idéal. Fiancée, jeune épouse, divorcée et enfin retraitée, autant de moments qui invitent le lecteur à repenser l’ordinaire, et le guident sur le chemin d’une vie plus légère, à travers les formes de bonheur: faire griller du lard, respirer l’odeur du thé fumé ou porter un gilet à grosse mailles.


Mes souvenirs de Jane Austen
(J.E. Austen-Leigh)
le 25/08/2016 chez Bartillat

Un témoignage essentiel sur la vie de Jane Austen (1775-1817) par son neveu qui a contribué à asseoir son mythe en Angleterre. Il s’agit de la première biographie consacrée à l’auteur d’Orgueil et préjugés. Elle a servi de base à tous les autres travaux ultérieurs. – Ce titre est inédit en langue française. – Jane Austen continue à bénéficier d’une grande popularité auprès du public.

Outre les deux titres repris ci-dessus qui me tentent vraiment beaucoup, d’autres romans ont également attiré mon regard en ce mois d’août. Ainsi : ‘Poussières d’os’ de Karin Salvalaggio et ‘Avant que tout se brise’ de Megan Abbott dans le genre thriller. Ensuite ’14 ans et portée disparue’ de Arielle Desabysses (histoire vraie) et ‘Les Jours d’après’ de Kristin Harmel.

⇢ STEVEN

Comme le mois dernier, aucune sortie ne me fait de l’œil ce mois-ci.

Et vous, quelles sont les sorties livresques d’août que vous attendez ?

10 commentaires

  1. J’attends avec beaucoup beaucoup d’impatience It End With Us de Colleen Hoover. Je l’ai aussi pré-commandé et je suis sûre qu’il va arriver à la maison pendant que je serais absente… OTL

    Reply
    • Faudra qu’on se tienne au courant une fois reçu / lu pour pas se spoiler xD Bon remarque moi tu le sauras avec ma chronique, mais toi, ne me spoiles pas si tu lis avant kkkk

      Reply
        • Je te raye de ma liste d’amis si tu me spoile xD Bon après normalement je vais le lire dès qu’il arrivera (sauf si HP arrive avant et que j’ai déjà commencé lol) donc tu n’auras pas à attendre longtemps pour m’en parler ^^

          Reply
          • Pas contre l’inverse est valable également ! Si tu me spoiles, même le plus petit détail ridicule, ça va péter, je te préviens èé
            On ne rigole plus avec Colleen Hoover !

          • T’inquiète ! Je ne dirais rien, tout dans ma chronique, donc tu pourras lire quand tu auras fini xD Normalement le livre va arriver aujourd’hui ou demain (si les délais de livraison sont respectés) du coup je vais essayer de finir mon livre actuel aujourd’hui pour vite pouvoir me plonger dans celui de Colleen Hoover **

    • Et de ce qu’en dit l’auteure, c’est un livre très particulier pour elle. Je ne sais pas si c’est du vécu ou quoi, mais apparemment il a une forte signification. Je brûle d’impatience de le lire **

      Reply

Répondre à Cassandre Annuler la réponse.