Les épopées urbaines, tome 1 : Skinwalkers, entre chien et loup d’Alex Evans

Skinwalkers ban

★★★★☆ (4/5) — « Alex Evans nous propose ici un roman très agréable dans lequel on se laisse facilement embarquer. Une jolie lecture, que je recommande aux amateurs de fantasy en recherche d’un livre léger et sans prise de tête. »

Skinwalkers

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les épopées urbaines, tome 1 : Skinwalkers, entre chien et loup
Auteur : Alex Evans
Editeur : Millerêves
Genre : Fantasy, sentimental
Parution : 7 mai 2016
Nombre de pages : 242

A voir aussi
+ retrouvez Alex Evans sur son blog

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Orphelines, Aude et sa sœur, Chloé ont passé leur enfance trimballées entre foyers et familles d’accueil. Adultes, elles ont refait leur vie dans une petite ville du Sud-Ouest. La première est aussi timorée et conformiste que la deuxième, rebelle et casse-cou. Un jour, elles découvrent que leur arrière-grand-père était un G.I américain d’origine indienne. Chloé se rend aux État-Unis, rencontrer ses lointains cousins et disparaît. Aude se lance à sa recherche. En chemin, elle croise un étrange motard…

⇢ AVIS

8
MARION
Note : ★★★★☆ (4/5)

‘Skinwalkers’ est un livre assez court (à peine 250 pages), qui se dévore d’une traite et dont le style se lit particulièrement facilement.

L’héroïne, Aude, mène une vie relativement plate, tandis que sa sœur Chloé est beaucoup plus remuante et vivante. J’ai aimé cette différence distincte entre les deux jeunes femmes, car d’emblée on peut s’identifier à l’une ou l’autre. Pour ma part, si Chloé m’a rapidement agacée au début du livre, son évolution tout au long du roman m’a plutôt séduite, bien que j’ai parfois eu très (TRÈS) envie de lui en coller une ; quant à Aude, timorée, un peu bornée et parfois légèrement agaçante, je l’ai trouvée très ‘réelle’, une femme comme vous et moi, qui se retrouve tout à coup embarquée dans une situation rocambolesque qu’elle n’a pas choisie et à laquelle elle ne veut pas forcément être mêlée. Elle est résolument moderne, lit ses romans érotiques sur une liseuse qui la suit partout et est très terre-à-terre, mais c’est justement ce qui fait tout son charme.

Outre ses personnages, l’autre force du roman est clairement l’incorporation très réussie de tous les éléments mystiques et magiques sur lesquels l’histoire s’appuie, que ce soit cette belle légende amérindienne ou cet ancien personnage tout à fait inattendu et qui -fait encore plus inattendu- utilise un morceau de heavy métal comme sonnerie de portable. Le réel et le surnaturel s’entre-mêlent parfaitement , et les paysages que nous découvrons avec Aude, tant les français que les américains d’ailleurs, prennent intensément vie sous nos yeux.

Mon principal regret concernant cette lecture est le fait que ce soit si court. Même si je reconnais volontiers qu’il y aurait peut-être eu des longueurs si ça avait été plus long, je n’aurais cependant pas craché sur quelques chapitres de plus, surtout si cela avait été pour développer un poil plus les légendes, les ‘monstres’, l’apparition des méchants ou même tout simplement la relation entre Aude et Jake.
Il faut aussi noter, d’autant que je suis assez pointilleuse sur le sujet, qu’il restait dans cette version finale pas mal de coquilles, mais dans l’ensemble, même si ça fait sourciller lorsqu’on tombe dessus, cela ne gâche absolument pas la lecture.

Alex Evans nous propose donc un roman très agréable, quoi qu’un peu court, et dans lequel on se laisse facilement embarquer. Les personnages sont attachants chacun à leur façon et le tout marche très bien, que ce soit au niveau de la cohérence globale ou des éléments mystiques qui sont très bien incorporés. Une jolie lecture, que je recommande aux amateurs de fantasy en recherche d’un livre léger et sans prise de tête.

⇢ ACHETER

Ebook — Amazon, Fnac (2,99€)

Laisser un commentaire