Outlander, tome 3 : Le Voyage de Diana Gabaldon

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Lorsque je plonge dans Outlander plus rien à côté ne m’intéresse et je ne pense, respire et ne vis que pour cette œuvre car au delà du roman, Diana dresse un véritable univers où j’ai l’impression de vivre une deuxième vie. »

levoyage

« Tout. La joie, la peur. Surtout la peur. Cela faisait longtemps que je n’avais plus peur de rien. Elle m’est revenue à présent, car j’ai de nouveau quelque chose à perdre. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Outlander, tome 3 : Le Voyage
Auteur : Diana Gabaldon
Editeur : J’ai lu
Genre : romance, historique
Parution : 11 février 2015
Nombre de pages : 1 013

A voir aussi
+ en savoir plus sur Diana Gabaldon
+ chronique Outlander, tome 1 : Le chardon et le tartan
+ chronique Outlander, tome 2 : Le Talisman

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Vingt ans après avoir été inexplicablement ramenée en plein coeur du XVIIIe siècle, dans une Écosse à feu et à sang qui luttait pour son indépendance contre l’éternel ennemi anglais, Claire Randall n’est jamais parvenue à oublier Jamie Fraser. Les années qu’elle a vécues à ses côtés demeurent pour toujours gravées dans sa mémoire. Aussi, apprenant qu’il a survécu, elle voyage de nouveau dans le temps et retourne dans ce passé chargé de souvenirs et d’émotions, prête à braver tous les dangers pour tenter l’impossible : retrouver Jamie.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Quel plaisir de retrouver l’univers et les personnages si particuliers présents dans Outlander. Je me souviens encore l’état dans lequel j’étais à la fin du second tome et je dois dire qu’il m’a fallu du temps pour me remettre de cette lecture et ainsi pouvoir profiter de ce troisième tome.
Vous pouvez d’ailleurs retrouver mes chroniques des premiers tomes ici et .

C’est encore une fois, et sans surprise, un coup de coeur. Je ne sais pas ce que fait l’auteure pour m’ensorceler dès les premières pages. Sa plume a cette force incroyable de me transporter avec elle à l’instant où je pose mes yeux sur ses mots. Lorsque je plonge dans Outlander plus rien à côté ne m’intéresse et je ne pense, respire et vis que pour cette œuvre car au delà du roman, Diana dresse un véritable univers où j’ai l’impression de vivre une deuxième vie. J’ai d’ailleurs l’impression d’être un nouveau lecteur et de découvrir sa plume à chaque lecture. Cela étant ce n’est jamais évident d’écrire une critique sur une de ses œuvres tellement il y a de choses à en dire.

Nous retrouvons dans une première partie nos deux héros séparés par environ deux cents années.
Claire, dans l’espoir que Jamie serait toujours vivant, continue ses recherches avec l’aide de sa fille, Brianna, et de Roger. J’ai encore plus apprécié leur compagnie que dans le second tome. Peut-être parce qu’au moins Claire n’était pas vraiment seule et surtout parce qu’une histoire forte relie ces trois protagonistes. D’autant plus que pendant ces travaux Claire nous en délivre plus sur sa vie de maman heureuse mais de femme meurtrie passée au près de Frank. À chaque avancée dans les recherches l’auteure réalise un flashback du point de vue de Jamie. Ainsi nous savons ce qu’a dû traverser notre héros après la tristement célèbre défaite de Culloden.

En raison des épreuves qu’ont dû traverser nos deux amants, je redoutais fortement le moment où nos deux âmes sœurs allaient se retrouver. Malgré tout je n’attendais que cela mais qu’allait-il devenir de l’amour si inconditionnel qui les unissait après tant d’années et d’épreuves passées. A leur manière et sans s’oublier, chacun avait réussi à trouver un sens à sa vie exilée.

Dans une deuxième partie nos deux amants se sont retrouvés. Je vous épargne les détails pour ne pas vous gâcher votre lecture. Je devrais plutôt dire aimants car une fois n’est pas coutume bon nombre de problème vont leur tomber dessus. En passant d’un tueur en série ou de série complots introduisant une certaine prophétie, rien ne leur sera épargné et ces nombreuses péripéties donnent l’occasion de découvrir de nouveaux personnages secondaires hauts en couleurs comme le nouveau protégé de Jamie, un certain nain jaune dont j’ai adoré faire la connaissance. Il faut dire qu’après être soldat nous voilà contrebandier et pour mon plus grand plaisir ce petit passe temps n’a rien de reposant. Nous découvrons aussi l’évolution des anciens personnages ce qui apporte une véritable dose de nostalgie mais aussi de fraîcheur, d’humour et d’action en tout genre. Je vous jure qu’aucun moment de répit n’a été donné entre deux situations cocasses et dramatiques.

Dans une troisième partie nous suivons nos deux héros dans un périple qui les conduira jusqu’à une destination complètement inattendue. Je vous laisse d’ailleurs le secret de celle-ci mais sachez que j’avais l’impression de voir de magnifiques cartes postales défiler devant mes yeux. Nous découvrons encore plus en détails certains des personnages secondaires et à tour de rôles ceux-ci tiendront une place importante au sein de l’aventure que mène notre cavalerie.
Les nombreuses traversées en mer furent les moments les plus drôles et rythmés de ce roman et là encore j’avais littéralement l’impression de traverser les océans en leur compagnie. J’ai plus d’une fois eu le souffle coupé de peur ou d’admiration devant ces situations et paysages marins. C’est incroyable comment les images défilaient devant moi au rythme des pages. L’auteure agrandit encore plus son univers pourtant déjà si vaste et détaillé en nous faisant découvrir le monde si ancien des marins. Diana Gabaldon excelle aussi dans l’art du suspens, elle ajoute d’ailleurs une corde à son arc. Autant dans ses premiers romans nous savions dans les grosses lignes qui étaient les ennemis de notre écossais autant ici il n’en est rien, si bien qu’à certains moments je ne savais plus en qui avoir confiance et cela m’a déstabilisé ce qui n’est pas pour me déplaire. Le destin entre-croisé de Fraser et un certain Grey a permis de laisser naître de véritables retournements de situation. Lorsque je pensais déceler la suite des aventures de nos compagnons l’auteure, sans ménage, m’a amené totalement à l’opposé. J’ai d’ailleurs à plusieurs moments de ce roman été frustré mais j’en redemandais encore.
Claire se révélera être, dans cette partie et ce roman, un médecin hors paire et j’ai adoré la lire confectionner et utiliser des tonnes de remèdes communs au paraître mais si utiles et bénéfiques. Là encore on retrouve tout le travail, déjà connu, de recherche de l’auteure. Elle ne laisse rien au hasard et tout ce qu’elle impose dans ses œuvres se révèlent être de véritables entités existantes encore ou ayant existé. De plus la médecine reste la seule identité propre à notre héroïne. La médecine est à Claire ce que l’épée est à Jamie.

Dans une quatrième et dernière partie les secrets tombent sans que je puisse m’y attendre. L’auteure a pris un virage à 180 degrés et il m’a été difficile de lâcher mon livre pendant les 200 dernières pages. Même si l’aventure avait pris le pas sur l’action il n’en était plus rien. C’est comme ci l’auteur m’avait anesthésié avec ce si beau conte puis m’avait fait subir un électrochoc.
Diana Gabaldon répond à toutes mes questions en faisant resurgir des fantômes du passé que ma mémoire avait fait en sorte d’oublier.

Pour finir ce roman est, vous l’aurez remarqué, un immense coup de coeur. Moi qui avais peur de me lasser de cet univers il n’en est rien. En effet, du fait de l’évolution des personnages et des choix conséquents qu’ils ont dû réaliser je les ai parfois vraiment détestés mais cela donne une dimension encore plus humaine à chacun des personnages. Je peux sentir à travers les mots choisis par l’auteure que celle-ci est réellement attachée à nos héros. Elle en dresse de véritables portraits à l’identité propre qui me permet à moi aussi un réel attachement. A chaque tome c’est comme si je retrouvais de bon vieux amis et je suis sûr qu’ils détiennent encore bons nombres de secrets à partager avec moi. Mais aussi, le style en général beaucoup plus éloigné des deux premiers permet un réel renouveau et l’envie de lire la suite reste toujours autant présente. De plus la prophétie succinctement évoquée par l’auteure attise encore ma curiosité. Autant avec le précédent tome j’avais besoin de temps pour faire le deuil, autant là j’ai une envie pressante de me plonger dans la suite sans plus attendre.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (16€)

6 commentaires

  1. La saga change énormément de volume en volume ! ! On quitte l’Ecosse et son ambiance si particulière pour explorer de nouvelles contrées…j’avais très peur de ne pas aimer cet aspect-là de la saga et en fait, ça n’a pas du tout été le cas, bien au contraire…maintenant j’attends le tome 6 avec impatience… 😉 Et même si j’aimerais que Jamie et Claire reviennent en Ecosse, je trouve que la saga n’en est pas moins intéressante en se passant en Amérique.
    Cette saga est définitivement palpitante… ^^

    Reply
    • Comme toi j’adore l’Ecosse mais j’ai trouvé ces changements de décor totalement dépaysant ce qui m’a énormément plu. L’auteure ne reste pas sur ses acquis et ose ce qui permet un renouveau total de la saga.

      Reply
  2. Je suis complètement d’accord avec tout ce que tu as dit! La multitude d’aventures qui arrivent à nos héros font qu’on ne s’ennuie pas un seul moment et puis c’est vrai que les paysages sont magnifiques! J’ai également aimé que Claire et Jamie soient unis mais qu’ils possèdent en même temps chacun une force propre à eux. Je compte également lire la suite ce mois-ci 🙂 J’ai hâte d’en savoir plus sur leurs aventures!
    Bon week end à toi!

    Reply
    • C’est assez compliqué je déteste qu’ils aient été séparé pendant 20 longues années mais j’apprécie qu’ils aient évolué indépendamment l’un de l’autre pour se forger leur propre identité.
      Au vu du la quatrième de couverture du prochain tome j’espère vraiment que B va les rejoindre.

      Reply
      • Ouais ça m’a fait bizarre de les voir vieillis de 20 ans… Je me demande comment ils vont faire dans la série d’ailleurs. Et je pense que tu as raison pour B. Cette histoire de prophétie, je trouve ça génial que Diana Gabaldon ait réussi à tout mêler et lier les actions, même insignifiantes, du premier tome pour en fair une intrigue de fond vraiment exaltante!

        Reply
        • Pour la série je pense pas qu’il les feront réellement vieillir du fait que les acteur étaient déjà plus vieux que les personnages de départ.
          Oui l’effet de surprise quand G.D est réapparue, je m’attendais à tout sauf à ça. Une chose est sûre je vais vite replonger dans l’univers de Diana avec le quatrième tome.

          Reply

Laisser un commentaire