★★★★☆ (3,5/5) — « Ce second tome manque fortement de retournements de situation et d’action en générale. Seule la fin et ses quelques cents dernières pages sont parvenues à me surprendre et me donnent réellement envie de terminer cette aventure intergalactique. »

couv8036118

« Une nouvelle série pour les fans de Hunger Games ! » – Booklist

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Mission nouvelle Terre, tome 2 : Spark
Auteur : Amy Kathleen Ryan
Editeur : Editions du Masque
Collection : Msk
Genre : littérature étrangère, jeunesse, science-fiction
Parution : 03 juin 2013
Nombre de pages : 406

A voir aussi
+ en savoir plus sur Amy Kathleen Ryan (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de la collection Msk
+ chronique Mission Nouvelle Terre, tome 1 : Glow

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Piégés sur une Terre à l’agonie, les derniers survivants n’ont qu’une issue : envoyer deux vaisseaux – l’Empyrée et le Nouvel Horizon – à la recherche d’une planète hospitalière. Quand l’équipage du Nouvel Horizon se retourne brutalement contre l’Empyrée, l’expédition tourne au cauchemar.
Adolescents d’à peine seize ans, Kieran et Waverly doivent faire face à une situation hors du commun. Alors que tous les adultes ont disparu lors de l’attaque, des luttes de pouvoir éclatent entre les jeunes restés à bord. Tandis que deux camps s’affrontent, de sérieux dysfonctionnements perturbent le vaisseau. Qui en est responsable? Waverly et ses amis? A moins qu’un intrus ne se soit introduit à bord…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Alors que j’avais fortement apprécié le premier tome de cette série grâce à son rythme effréné et son univers hautement dépaysant, je dois avouer que je me suis par moment assez ennuyé au cours de cette lecture.

Nous reprenons place à bord de l’Empyrée en compagnie de nos jeunes héros, Waverly et Kerian. Alors qu’ils étaient heureux de se retrouver suite au piège tendu par un vaisseau ennemi, le Nouvel Horizon, notre paire n’a plus rien en commun et leur amour finira pas se transformer en une certaine haine de ce que chacun est devenu. Tout deux transformés par les épreuves qu’ils ont dû traverser et les décisions qu’ils ont dû prendre, ils ne se reconnaîtront plus et ne retrouveront pas ce qu’ils aimaient tant chez l’un et l’autre. Tandis que Kerian parvient avec difficultés à maintenir le moral de ses troupes, un mystérieux terroriste viendra lui mettre des bâtons dans les roues.
C’est autour de ce nouveau personnage que tourne l’action principale et même si je trouve la direction prise par l’auteure totalement logique, je n’ai pas forcement apprécié le fait que la majorité de ce roman soit plus axée autour de la politique de gouvernement que sur l’action en elle-même afin de maintenir à flot leur vaisseau. L’idée de départ était pourtant vraiment bonne, j’appréciais le fait que l’auto proclamation de Kerian en tant que Capitaine soit remise en question, mais être face à une guerre de pouvoir alors qu’un individu est en train de tuer petit à petit la cohésion de groupe installée à bord m’a souvent fait lever les yeux au ciel. Ce second tome manque fortement de retournements de situation et d’action en générale. Seule la fin et ses quelques cents dernières pages sont parvenues à me surprendre et me donnent réellement envie de terminer cette aventure intergalactique.

De plus les personnages sont eux aussi totalement opposés à ceux que j’ai découvert et apprécié lors du tome initial. Alors qu’ils débordaient de qualités et de bon sens, je les ai trouvés bien trop égotistes et imbus d’eux-mêmes. Dans le premier tome, Kerian se démarquait aisément par son côté antihéros et par les nombreux doutes qu’il émettait à chaque décision prises. C’est tout l’inverse qui nous est présenté dans ce volet. Il se revendiquera souvent comme le nouveau Messi de ce vaisseau, à qui une bonne moitié de l’équipage vouera un culte, et fera souvent ses choix sur un coup de tête afin de parvenir à garder sa position suprême au sein de cette nouvelle hiérarchie.
Il en est de même pour Waverly. Cette sage jeune femme est, depuis qu’elle est parvenue à sauver les siens non sans sacrifice, aveuglée par une soif de vengeance grandissante. Afin de créer une véritable démocratie au sein de leur navire, elle créera lors d’un vote un parlement où elle y détiendra un siège. Détenant de nouveaux pouvoirs et détestant le Chef qu’est devenu son ancien ami, Kerian, elle s’opposera bien trop souvent à lui et complotera derrière son dos. C’est bien la première fois que l’évolution optée par l’auteure pour ses protagonistes ne me plait pas. J’ai d’ailleurs souvent détesté ces personnages qui m’ont vraiment agacé. Même s’ils sont encore jeunes, leur comportement était totalement puéril et agaçant. Chacun servira ses intérêts personnels avant ceux des membres de leurs navires. Ils deviendront par conséquent eux-mêmes leurs pires ennemis.
Étrangement seul Seith, éternel rival de Kerian, n’a pas suivi ce mouvement et alors que je ne l’appréciais pas avant, j’ai aimé la manière dont il a évolué. En se nourrissant de ses fautes passées, il atteindra une certaine maturité et sagesse qui le démarqueront des autres. Malheureusement il n’est pas encore énormément mis en avant dans ce deuxième tome, mais je suis certain qu’il me surprendra encore plus lors de l’épisode finale où, j’espère, il détiendra un rôle clé.

Malgré l’avis mitigé de cette lecture, j’admets que le style de l’auteur reste toujours aussi bon et addictif. J’ai encore une fois pris plaisir à voyager au sein de l’Espace et de l’Empyrée, encore une fois parfaitement décrits. Je voyage littéralement à chaque page tournée et le résultat, bien que par moment assez barbant, reste d’une fluidité totale. Je pense néanmoins qu’une cinquantaine de page sont en trop. À certains moments, le scénario tourne en rond ce qui casse involontaire le rythme de ce roman pourtant bien ficelé à l’aide des trois points de vue présentés par l’auteure. Heureusement, celle-ci se rattrape à l’aide d’une fin surprenante et il me tarde déjà de savoir comment survivront cette bande d’orphelins.

En conclusion, je dois malheureusement avouer que je n’ai pas ressenti le même entrain qu’avec le précédent tome du fait que je me suis ennuyé par moments. En mettant en avant la politique plus que l’action, l’auteure perd fortement en rythme. Cependant son style et son rendu restent très addictifs et d’une fluidité à toute épreuve.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon, Fnac (17€)