Uglies, tome 2 : Pretties de Scott Westerfeld

★★★★★ (4,5/5) — « Comme avec le premier tome, j’ai dévoré celui-ci et je dois avouer que j’ai, dès lors, de grandes attentes concernant le troisième et dernier livre. »

Pretties_cover

Dans le monde de l’extrême beauté, la perfection ne protège plus.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Pretties
Titre français : Uglies, tome 2 : Pretties
Auteur : Scott Westerfeld
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : dystopie, jeunesse, littérature étrangère, science-fiction
Parution originale : 01 novembre 2005
Parution française : 03 mars 2011
Nombre de pages : 392

Il s’agit du second tome de la série ‘Uglies’, qui comprend : ‘Uglies‘, ‘Pretties‘, ‘Specials‘, ‘Extras‘ et ‘Secrets‘.

A voir aussi
+ en savoir plus sur Scott Westerfeld (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ chronique Uglies, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Tally est enfin devenue une sublime Pretty. Elle a de grands yeux pailletés, un visage et un corps parfaits ; tout le monde l’apprécie, et son petit copain est craquant. Ses rêves les plus fous sont devenus réalités. Mais au cœur de cette vie de fête, de luxe high-tech et de liberté, perce un sentiment de malaise : quelque chose ne va pas, quelque chose d’important. Un jour, Tally reçoit un message, écrit de sa propre main lorsqu’elle était Ugly… A mesure qu’elle le lit, les souvenirs reviennent : sous la beauté parfaite et le bonheur absolu des Pretties se cache une effroyable vérité. Désormais pour Tally un choix cruel s’impose: oublier à tout prix cette vérité ou fuir la cité pour sauver sa peau.

⇢ AVIS

8
NADEGE
★★★★★ (4,5/5)

Après ma lecture d’ ‘Uglies’, j’étais plus qu’impatiente de découvrir ce que Scott Westerfeld nous réservait dans ‘Pretties’, même si le titre (et la 4ème de couverture) en donnaient déjà un bel aperçu. Globalement, je suis satisfaite de ce second tome et celui-ci me rend très curieuse concernant la suite et le futur de Tally et les autres dans le troisième volet.

Dans ce second volet, nous retrouvons Tally dont le rêve s’est enfin réalisé : elle est devenue une Pretty. A côté de la joie de retrouver ses meilleurs amis, Peris, Fausto et Shay, Tally s’apprête également à faire ses preuves pour rejoindre un des cercles de New Pretty Town : les Crims. Ces derniers apprécient de vivre intensément, réalisant les 400 coups. Cette soirée d’initiation sera encore plus mémorable que Tally ne le pensait ! Faisant face à une personne de son passé, les souvenirs resurgissent, tandis qu’elle teste inconsciemment avec Zane, ce qui semble être la solution à l’imperfection de leur statut de Pretty.

L’intrigue évolue plutôt bien. Nous découvrons enfin la vie à New Pretty Town de l’intérieur et il est vrai que les habitants n’ont pas à se plaindre de leurs conditions de vie, si on oublie bien sûr les premières révélations dévoilées dans ‘Uglies’. La quête de l’intense ici fera faire aux personnages bien des ‘bêtises’. Ici encore, l’auteur y va de confidences en rebondissements avec le lecteur. Et nous livre un final plus qu’inattendu.

Malgré tout, j’y ai vu un schéma un peu répétitif en comparaison avec le tome précédent. En effet, Tally cherche à nouveau à fuir la société dans laquelle elle évolue, un nouveau conflit naît entre elle et Shay, et l’ombre de la trahison plane au-dessus d’elle. Le manque d’originalité m’a un peu gênée.

Mais cela a été quelque peu compensé par les retrouvailles avec les personnages du premier volet. Tally m’a laissée assez indifférente, et c’est finalement le personnage de Shay qui m’a le plus intéressée. Cette dernière connait une évolution moins positive que je l’aurais souhaitée, mais qui la rend captivante. C’est la première fois que je m’attache à une ‘méchante’ et j’apprécie cette première expérience.
A côté de ces visages connus, nous faisons la connaissance de nouvelles personnalités. C’est notamment le cas de Zane. Ce qui m’intéresse avec ce personnage c’est l’évolution (du moins, je l’espère) du triangle amoureux dont il fait partie avec Tally et David.

Cette chronique est plutôt courte, mais j’ai tout de même apprécié cette lecture.
Comme avec le premier tome, j’ai dévoré celui-ci et je dois avouer que j’ai, dès lors, de grandes attentes concernant le troisième et dernier livre (avec Tally et cie). Surtout suite aux retours des lecteurs que j’ai pu lire ici sur Plume Bleue ou ailleurs sur la blogosphère. J’espère que l’auteur nous livrera un final explosif, après m’avoir laissée sur ma faim avec ‘Pretties’ et puis, parce qu’il faut le reconnaître, sa saga le mérite aussi !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (13,50€), Fnac (15,70€)
Poche — Amazon (7,80€), Fnac (9,10€)

2 commentaires

  1. Je suis contente que ce deuxième tome t’aies plu autant que le premier ^^.

    Je te rejoins totalement sur l’aspect répétitif du récit, c’est un des gros points noirs de cette saga pour ma part, en plus des personnages dont j’avais du mal à m’attacher. Je me suis d’ailleurs plus attachée à Zane et a d’autres personnages secondaires qu’à Tally et David.

    Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié la façon dont Scott Westerfeld a traité le sujet de la beauté et des apparences, c’était intéressant et ça m’a laissé pensif à plusieurs moments ^^ Il nous propose là, une fiction pas si irréaliste que ça je trouve.

    Reply
    • Merci ^-^

      Oui, j’espère ne pas retrouver une nouvelle fois cet aspect répétitif dans le dernier tome, sinon ça risque de gâcher fortement mon plaisir ! ^-^
      J’ai bien aimé Zane aussi, même si je dois avouer que j’ai pendant longtemps douté de lui, j’avais peur qu’il se joue de Tally et cache son jeu, mais au final ce n’était pas le cas et j’en suis contente ! J’ai d’ailleurs assez peur pour lui, au vu de l’état dans lequel on le quitte à la fin de ce second tome !

      Je rejoins ton avis concernant cet aspect de la beauté et des apparences ! A côté du divertissement de l’histoire, on peut y voir une certaine réflexion à ce sujet et c’est vraiment intéressant ! J’ai hâte de voir jusqu’où Scott Westerfeld va aller à propos de cela avec la suite de sa saga !

      Reply

Répondre à Pauline Annuler la réponse.