★★★★★ (4,5/5) — « Je recommande vivement ce roman aux amateurs de polars et aux personnes à la recherche de sensations dérangeantes ou de malaises. En effet, La cave renferme tous les ingrédients nécessaires à ce genre. »

lacave

« Il était à la fois juge, juré et bourreau. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Cellar
Titre français : La cave
Auteur : Natasha Preston
Editeur : Hachette
Collection : Black Moon
Genre : jeunesse, littérature étrangère, thriller
Parution originale : 01 mars 2014
Parution française : 19 avril 2017
Nombre de pages : 285

A voir aussi
+ en savoir plus sur Natasha Preston (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de la collection Black Moon

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Trèfle, un homme à la folie maniaque et meurtrière, séquestre Rose, Iris et Violette, trois filles, dans sa cave. Un jour, Summer croise la route de cet homme et ne rentre pas chez elle : il l’enferme dans sa cave et la rebaptise Lilas. Mais contrairement aux autres, Lilas ne compte pas accepter son sort jusqu’à faner.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Après avoir terminé le premier tome du Comte de Monte-Cristo, dont la chronique arrivera plus tard, j’avais besoin d’une lecture un peu plus légère et c’est par hasard que j’ai décidé de lire ce thriller qui me faisait de l’œil depuis sa sortie. Le moins que l’on puisse dire c’est que Nathasha Preston offre une véritable pépite. Aussi effrayant qu’oppressant, La Cave m’a fait passer par énormément d’émotions allant du malaise à la peur, en passant par la joie et l’espoir.

Il faut dire qu’il ne m’a pas fallu longtemps pour être happé par cette sombre et triste histoire. Alors que Summer pensait seulement se rendre à une fête, celle-ci se verra kidnappée et séquestrée par un homme d’âge moyen en compagnie d’anciennes détenues. À partir de ce moment un sentiment de malaise s’est installé en moi tellement j’ai été pris par l’histoire et touché par ces précieux personnages. Summer devra tout oublier de son passé et se forger à l’image de son prédateur si elle désire survivre. Il faudra alors faire ses adieux à Summer et souhaiter la bienvenue à Lilas. J’ai, par conséquent, eu l’impression de découvrir deux personnages bien distincts mais pour autant tout aussi plaisants et attachants à suivre. Ce que j’ai le plus apprécié – si l’on peut dire – reste les relations qu’entretiennent les autres victimes avec leur régisseur Trèfle. Si vous connaissez un minimum le syndrome de Stockholm, nous sommes en plein dedans et j’ai trouvé ça aussi éprouvant que révoltant à lire. D’autant plus que l’ambiance est magnifiquement bien retranscrite ainsi, la tension reste palpable du début à la fin. J’ai donc ressenti un sentiment d’insécurité permanent au cours de cette lecture, à la limite de regarder derrière moi par réflexe pour être sur que personne ne rodait.

De plus, j’ai été aussi agréablement surpris par le choix narratif de l’auteure. En effet nous suivons pas moins de trois point de vues différents dont je tairais leurs identités pour ne pas gâcher votre plaisir. J’ai beaucoup aimé en apprendre davantage sur le passé de certains protagonistes, nous expliquant leurs motivations et rendant encore plus cohérent l’histoire qui nous est contée. J’ai souvent eu, grâce à la plume de Natasha Preston, l’impression d’être face un épisode d’une série policière tellement le scénario et son contenu s’y ressemblent et sont parfaitement bien ficelés. En ce sens, La Cave a tout pour séduire les amateurs de ce genre littéraire ainsi que les initiés. En en lisant très rarement, je suis à chaque fois émerveillé par mes découvertes que je ne peux que recommander. Ajouter à cela la facilité de lecture faisant de ce roman un véritable page-turner haletant et addictif.

Pour faire court, je recommande vivement ce roman aux amateurs de polars et aux personnes à la recherche de sensations dérangeantes ou de malaises. En effet, La Cave renferme tous les ingrédients nécessaires à ce genre, en passant du scénario extrêmement bien mené, aux personnages torturés aussi bien physiquement que psychologiquement.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18€)