La 5e vague, tome 2 : La mer Infinie de Rick Yancey

★★★★☆ (4/5) — « Même si j’ai apprécié ce second tome pour sa fluidité et son efficacité redoutable, je dois bien admettre que j’ai vraiment été déçu de ne pas retrouver les personnages que j’appréciais tant lors de ma précédente lecture, mais aussi par la direction choisie par l’auteur. »

La_Mer_infinie

« Comment débarrasser la Terre de ses sept milliards d’habitants ? Retirez aux hommes leur humanité. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Infinite Sea (The 5th Wave, #2)

Titre français : La 5e vague, tome 2 : La mer infinie
Auteur : Rick Yancey
Editeur : Editions Robert Laffont
Genre : science fiction, jeunesse
Parution : 16 octobre 2014
Nombre de pages : 401

A voir aussi
+ en savoir plus sur Rick Yanceyr (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans aux Editions Robert Laffont
+ chronique de La 5e vague

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Cassie Sullivan et ses compagnons ont survécu aux quatre premières vagues destructrices lancées par les Autres. Maintenant que l’espèce humaine a été presque entièrement exterminée et que la 5e Vague déferle sur la planète, le groupe se trouve face à un choix : se préparer à affronter l’hiver en espérant le retour rapide d’Evan Walker, ou se mettre en quête d’éventuels survivants avant que l’ennemi ne referme sur eux son impitoyable piège.
Personne ne peut prédire à quels abîmes de cruauté les Autres sont prêts à s’abaisser, ni à quelles hauteurs l’humanité saura se hisser. La bataille finale ne fait que commencer…
Ils connaissent notre manière de penser.
Ils savent comment nous exterminer.
Ils nous ont enlevé toute raison de vivre.
Ils viennent maintenant nous arracher ce pour quoi nous sommes prêts à mourir..

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4/5)

Après la lecture de ce second volet je suis vraiment perplexe quant à la direction qu’a choisi de prendre Rick Yancey. J’apprécie toujours autant l’univers ténébreux qu’il nous dépeint mais je ressens toujours autant de difficultés face à son style parfois assez lourd et direct, cassant involontairement l’image de ses protagonistes.

Une chose est certaine, il n’épargnera aucunement le lecteur lors de cette lecture. Cela commence dès les premières pages où je me suis retrouvé perdu dans un univers que j’avais découvert il y a quelques longs mois. J’aurais apprécié que, comme une majorité de suites, l’auteur nous fasse un bref rappel de ce qu’il s’était passé précédemment. Il a fallu que j’use de ma mémoire et que je relise certains résumés pour me replacer dans ce contexte tumultueux. Une fois ce détail passé, j’ai eu le surprise de retrouver le point de vue de Ringer, la nouvelle alliée de Cassie. Alors qu’il nous avait habitué à ses nombreux changements de point de vue, j’ai trouvé qu’ils étaient beaucoup trop brusques dans ce volet et surtout bien trop peu égaux. J’apprécie pourtant en apprendre davantage sur chaque protagoniste mais j’ai souvent eu l’impression que ce second tome était fondamentalement basé sur celui de Ringer, l’antihéroïne au cœur de pierre, pas si insensible que ça. De ce fait, les points de vue de Ben ou d’Evan, l’alien infiltré, et bien d’autres encore, m’ont fortement manqué.
Heureusement, Rick Yancey se rattrape aisément en nous plongeant dans un roman dont l’action déborde littéralement. A tel point qu’une fois lancé dans cette traque aux allures de course folle il m’a été impossible de m’en échapper. Je n’avais qu’une obsession, celle de finir ce roman. Et c’est une véritable spirale au rythme effréné que le lecteur suivra. Malheureusement, par moment, le rendu paraît parfois assez exagéré pour être totalement crédible. En jouant sur la force de caractère de ses personnages, l’auteur les a, par moment, totalement déshumanisés. Bien que cela soit volontaire, cela ne suit pas le sens de son écrit qui prend, peu à peu, l’aspect de morale, et voire même d’avertissement. Sous ses airs de science-fiction, il dresse les conséquences déplorables de ce que nous, humains, faisons subir à notre chère planète. J’ai d’ailleurs été sensible à ces passages assez philosophiques ajoutant une certaine touche de poésie à son univers sombre et chaotique où la mort flotte instantanément. De plus, en évoquant la prochaine ère qui suivra celle de l’humanité, il a ravivé de nombreuses questions que je me pose très souvent et je ne peux donc que me rallier à sa cause.

Cependant, même s’il offre un roman aussi addictif que spontané, aucun personnage n’est parvenu à me toucher comme dans le premier tome. Notre groupe souffre aussi d’une certaine stagnation car quasiment aucune évolution n’a lieu dans cette suite. Je pense que cela aurait été réalisable en étoffant un peu plus son récit bien trop court et en ajoutant le point de vue de chacun comme il l’avait fait par le passé. Néanmoins le livre n’est pas avare en révélations, et celles-ci exploseront les unes à la suite des autres, ce qui entraînera encore plus le lecteur dans cette destruction. Fâcheusement, je les ai trouvées par moment bien trop floues et assez improbables. J’attends, par conséquent, énormément du tome final. J’espère fortement qu’il saura élucider tous les mystères autour de cette invasion mais plus encore, j’espère sincèrement qu’il parviendra à redonner vie à ses personnages pour le moment bien trop fades, et surtout raviver l’intérêt que j’avais pour eux.

Pour conclure, même si j’ai apprécié ce second tome pour sa fluidité et son efficacité redoutable, je dois bien admettre que j’ai vraiment été déçu de ne pas retrouver les personnages que j’appréciais tant précédemment et la tournure, assez incertaine, effectuée par Rick Yancey, me laisse assez songeur quant à la finalité de cette saga. C’est pourquoi, et même si cela est vraiment rare en ce qui me concerne, je ne ressens pas l’insatiable envie de me plonger dans l’épisode final.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (17,90€)

6 commentaires

  1. Les défauts de ce tome me freinent vraiment pour me lancer dans cette lecture… Je n’arrive pas à passer outre les chroniques que je lis qui ne sont pas les meilleures que j’ai pu lire sur un livre (même si la tienne est plutôt positive), du coup je repousse chaque fois ma lecture.

    Reply
  2. J’ai eu beaucoup de mal avec la première partie de ce tome. Je l’ai trouvée lente, et pratiquement tous les personnages m’ont exaspéré, surtout Cassie et Evan. J’ai été contente que l’auteur mette alors l’accent sur Ringer car, grâce à elle, j’ai réussi à continuer ma lecture et à l’apprécier. La deuxième partie est bien plus rythmée et intéressant à mon goût. Oui le parti pris de l’auteur sur l’importance de ses personnages est assez curieux, mais ça a marché sur moi.
    Par contre, je ne sus pas pressée de lire le dernier tome, restant en demi-teinte sur celui-ci. Je préfère attendre un plu, faire renaitre l’envie de la suite et fin de cette histoire.

    Reply

Répondre à La Multithèque Annuler la réponse.