Le domaine du loup de Debbie Herbert

Le domaine du loup ban

★★★★☆ (3,8/5) — « Les légendes des loups-garous, chasseurs d’ombres et sorcières s’entremêlent dans les marécages du bayou pour nous offrir une histoire sympathique dont les derniers rebondissements sont parfaitement mis en scène pour nous tenir en haleine jusqu’au bout. »

Le domaine du loup

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Bayou Wolf
Titre français : Le domaine du loup
Auteur : Debbie Herbert
Editeur : Harlequin, Collection Nocturne
Genre : Bit-Lit
Parution originale : 15 décembre 2016
Parution française : 1er juillet 2017
Nombre de pages : 288

A voir aussi
+ retrouvez tous les livres de Debbie Herbert sur son site

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

De ses yeux d’argent, le loup l’observe, et Tallulah frissonne. Bien sûr, elle devrait être terrifiée. Pourtant, elle reste là, elle, la chasseuse d’ombres qui côtoie les animaux et traque chaque nuit les esprits malfaisants de la forêt. Car, dans le regard de la bête, elle a perçu une lueur qui la trouble au plus haut point : un éclat semblable à celui qui brillait dans les yeux de Payton, le bûcheron moqueur et superbe qu’elle a croisé quelques heures plus tôt à l’orée des bois…

⇢ AVIS

8
MARION
Note : ★★★★☆ (3,8/5)

‘Le domaine du loup’ est le troisième tome de la série Bayou Magic, de Debbie Herbert, mais il peut néanmoins très bien être lu en tant que one shot. Comme dans beaucoup des livres publiés dans cette collection de Harlequin, rien de bien nouveau concernant les loups-garous et leurs moeurs, mais il reste malgré tout un bon moment lecture.

Tallulah est une chasseuse d’ombres de Louisiane, descendante de la tribu des Choctaw et héritière de pouvoirs ancestraux. Apparemment elle est un des personnages secondaires des deux premiers tomes, mais ici c’est elle qui au centre du roman. Payton quant à lui est un nouveau venu dans le bayou : sa meute a migré depuis le Montana pour fuir la fièvre lycantropique qui les menace.
Si Payton est plutôt agréable, conciliant et attachant, Tallulah en revanche m’a un peu agacée : toujours sur la défensive, toujours prête à mordre, elle met un petit moment avant de s’ouvrir, et de ce fait, elle ne m’a pas vraiment touchée comme j’aurais souhaité l’être.

Sur le plan de l’histoire en elle-même, je l’ai trouvée plutôt bien faite. La maladie lupine n’est pas un thème rare, mais j’ai aimé la façon dont il était traité ici, et l’ajout des coutumes locales et indigènes de la région de la Louisiane en a fait quelque chose de très sympathique. Ce mélange des légendes des loups-garous, chasseurs d’ombres et sorcières s’intègrent très bien dans les marécages du bayou, et j’ai découvert que Debbie Herbert savait parfaitement en tirer le meilleur parti afin de tenir ses lecteurs en haleine jusqu’aux derniers rebondissements de son histoire.

En quelques mots, ‘Le domaine des loups’ est une lecture que j’ai trouvée agréable, bien que mon plaisir ait été un peu gâché par le fait que je n’ai pas réussi à m’attacher à l’héroïne. Les rebondissements finaux sont cependant parvenus à gommer cette petite réserve et je garderai donc un bon souvenir de ce livre.

⇢ ACHETER

Ebook — Amazon, Fnac (5,99€)
Poche — Amazon (7,20€)

Laisser un commentaire