L’Envol de l’Ange d’Eva Delambre

ban

★★★★☆ (4/5) — « Même si j’attendais quelque chose de plus explosif et intense, et que je n’ai pas ressenti l’excitation de la nouveauté, ‘L’Envol de l’Ange’ a su me satisfaire grâce à ses nombreuses qualités. C’est un excellent ouvrage qui saura vous captiver, vous faire vibrer et peut-être même vous révéler. Une belle plongée dans le monde du BDSM ! »

l-envol-de-l-ange

« La liberté est si belle, comment peut-on la détester ? » — Maître TESAMO

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : L’Envol de l’Ange
Auteur : Eva Delambre
Editeur : Tabou
Collection : Les Jardins de Priape
Genre : littérature française, érotique
Parution : 17 juin 2016
Nombre de pages : 416

A voir aussi
+ en savoir plus sur Eva Delambre
+ découvrir d’autres livres de chez Tabou
+ chronique L’Eveil de l’Ange

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Au fil de leurs jeux, Solange et Tristan ont tissé des liens de domination et de soumission. Mais vient le moment de l’engagement, celui où elle accepte de porter son collier et d’être sienne.

Elle est cependant prévenue dès le départ : leur relation aura une fin. Comptant bien en profiter jusque là, Solange traversera de multiples épreuves et trouvera en la personne de son amie Axelle complicité et soutien. Au gré des sentiments amoureux qu’elle nourrit pour son maître, la souffrance se fait plus vive.

Jusqu’où pourra-t-elle aller sans se renier elle-même ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

Je vais commencer ma chronique en remerciant les éditions Tabou qui m’ont fait parvenir ce livre à titre gracieux. C’est grâce à eux que j’avais découvert Eva Delambre, par le biais du précédent tome, et je ne peux qu’en être reconnaissante. Puisque je fais mention de deux volumes, il est à noter que ‘L’Envol de l’Ange’ est la suite de ‘L’Eveil de l’Ange‘ et que je vous invite à lire ce premier volet avant de lire mon avis sur le second.

De mon côté, j’étais terriblement impatiente de lire ce livre. Ayant adoré les trois premiers ouvrages écrits par l’auteure, j’étais totalement confiante quant à la qualité de cette nouvelle sortie, et je brûlais de continuer ma découverte du BDSM et de voir ce qui avait été préparé.

Ici, le lecteur retrouve Solange, devenue officiellement la soumise de Tristan, et va suivre son apprentissage. On entre immédiatement dans le vif du sujet et Eva Delambre continue à nous présenter les différentes facettes du BDSM. Toujours rédigé à la première personne, le récit nous est encore raconté par Solange, ou plutôt Ange. A ce sujet, j’étais vraiment contente de retrouver les trois styles de narration avec le récit de base, les écrits de Solange, et les récits de Tristan. J’en aurais même voulu plus tant j’ai apprécié, et j’ai trouvé l’idée de raconter leurs séances, plutôt que celles du passé avec d’autres soumises, particulièrement bien trouvée. J’ai également été ravie de retrouver les citations à chaque début de chapitre, elles apportent un certain charme au récit et annonce la couleur du chapitre à venir.

Pour revenir aux personnages, j’aime toujours autant Tristan que je trouve captivant et très plaisant. Intimidant sans être effrayant, il a ce je-ne-sais-quoi qui vous attire vers lui. Eva Delambre sait comment décrire un Maître (elle vous dira sûrement qu’elle a une bonne source d’inspiration, et c’est très probablement le cas) et elle nous attire irrémédiablement vers lui. Toujours au niveau des personnages, l’auteure a eu la bonne idée de faire apparaître brièvement Léna et Maître Argan de ‘L’Esclave‘, et j’en étais très heureuse ! (Si vous n’avez pas lu ce livre, évitez de consulter mon spoiler plus bas, j’en compare la fin avec celle de ‘L’Envol de l’Ange’.)
Enfin, même si Solange m’a parfois lassée, voir agacée, ses émotions étaient intenses et c’est avec joie que j’ai observé son évolution à travers des mots divinement bien choisis et maniés.

« J’en ressentis une violente contraction au creux de mon ventre, presque aussi troublante qu’un orgasme. Une jouissance de l’âme. Mon âme de soumise. »

Je m’étais laissée dire que ce second volet serait moins tout public que le premier et je m’attendais donc à découvrir des pratiques ou des situations inédites. Malheureusement sur ce point j’ai été un brin déçue car je n’ai pas ressenti l’excitation de la nouveauté que j’ai vécu avec les autres livres. Si j’avais pensé ‘L’Eveil de l’Ange’ plus axé sur la psychologie et prévoyais ‘L’Envol de l’Ange’ centré sur la pratique, je trouve qu’au final il y a plus d’action dans le premier et plus de psychologie dans le second. Ne vous méprenez pas, j’adore l’aspect psychologique et j’ai adoré plonger dans l’esprit de Solange, la voir évoluer entre les mains de Tristan, découvrir ses joies et ses peines…, mais je m’étais fait une idée tout autre de ce que j’allais lire.

Puisque je suis dans les éléments ‘négatifs’ (je considère qu’il s’agit simplement d’une question de goût, et non de réels points négatifs), deux éléments m’ont gênée. Le premier est l’utilisation répétée de certains mots, qui ont apporté, selon moi, de la lourdeur au récit. Le second est lié au personnage de Solange. Si parfois je voyais bien une soumise en apprentissage, évoluant, prenant son envol, par moment je lisais plus la Eva Delambre avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger. Certains paragraphes montraient une expérience que l’auteure a en tant que soumise, mais que son personnage n’est pas sensé avoir si on en croit l’histoire. Du coup j’ai eu du mal à savoir si j’étais face à un personnage ou face à Eva Delambre elle-même. Je conçois parfaitement qu’un auteur mette de lui dans ses protagonistes, mais là ça n’allait pas avec ce qui avait été décrit et j’en suis restée confuse.

Je refuse de terminer sur une note négative car si je prends la peine de détailler ce qui m’a déplu afin qu’il n’y ait pas de méprise, je suis très loin de trouver ce livre mauvais, bien au contraire ! C’est une fois de plus un récit qui saura vous captiver, vous faire vibrer et peut-être même vous révéler. C’est une suite et une fin que j’ai adorée et trouvée parfaite. On retrouve ici un style d’écriture agréable qui fait son effet, et un univers qu’on souhaite ardemment découvrir. Aussi, une nouvelle facette importante du BDSM est présentée et même si je n’en parlerai qu’en spoiler, je trouve que c’est une très bonne chose de l’avoir présentée au public.

SPOILER
(Passez votre souris en maintenant le bouton gauche enfoncé pour voir le texte apparaitre.)

Je suis particulièrement satisfaite par cette fin. Autant j’aurais eu du mal à accepter une séparation pour Léna et Maître Argan, autant ici un détachement me semblait inévitable. J’ai apprécié qu’Eva Delambre offre une conclusion différente de celles qu’elle a l’habitude d’écrire et j’ai également eu beaucoup de peine pour elle qui a dû bien souffrir en se mettant dans la peau de son personnage… Je reste néanmoins très satisfaite de son choix et même si j’ai eu le coeur serré en lisant la fin — tristement bien écrite — j’y ai trouvé une certaine beauté, une belle histoire qui se termine par un envol (sans mauvais jeu de mots).

Aussi, j’ai aimé qu’on aborde le thème du partage au sein d’un couple BDSM. C’est un sujet dont l’aspect psychologique est très intéressant et j’ai beaucoup apprécié la manière dont l’auteure nous l’a présenté. Pour finir les points positifs, j’ai aussi pris beaucoup de plaisir à lire les mots de Maître TESAMO, à nouveau. Comme pour ‘L’Eveil de l’Ange’ je trouve qu’il offre un autre point de vue de par son statut de Maître et donne une nouvelle dimension à l’univers dépeint. C’est un plaisir de lire ses mots combinés à ceux d’Eva Delambre.

En conclusion, j’attendais quelque chose de plus explosif et intense, je pensais en prendre plein la vue, oubliant que l’auteure m’en avait déjà montré pas mal. Mais si je n’ai pas ressenti l’excitation de la nouveauté, ‘L’Envol de l’Ange’ a su me satisfaire grâce à ses nombreuses qualités. C’est un excellent ouvrage qui s’ajoute à trois bijoux déjà écrits. Je suis heureuse de constater que je continue à beaucoup aimer son travail, et je suis déjà impatiente de lire son prochain récit. Quant à vous, je vous invite vivement à faire une plongée dans l’univers BDSM avec Solange et Tristan !

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (16€), Tabou Editions (15,20€)

Laisser un commentaire