Avant Toi de Jojo Moyes

avant

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « ‘Avant toi’ est un récit bouleversant qui a profondément touché Erika, Marion et Nadège grâce à des personnages forts, une romance touchante de réalisme et un sujet difficile mais traité avec beaucoup de soin et de pudeur. Une lecture que les trois plumes recommandent chaudement. »

mars-11

« Un magnifique roman, instructif et poignant. » — Le magazine de la santé

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Me Before You
Titre français : Avant Toi
Auteur : Jojo Moyes
Editeur : Milady
Genre : littérature étrangère, romance
Parution originale : 02 janvier 2012
Parution française : 22 mars 2014
Nombre de pages : 480

A voir aussi
+ en savoir plus sur Jojo Moyes (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Milady

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Si le temps nous est compté…

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

C’est après avoir lu l’avis de Marion sur ce livre que j’ai décidé de m’y plonger. Je ne savais pas quand, mais je savais que je le ferai. Et c’est finalement arrivé. Je me doutais que cela serait une lecture intense mais je n’imaginais pas que cela me marquerait aussi profondément.

Toute l’histoire tourne autour de Will et Lou. Ces deux personnages sont extrêmement attachants. Je crois pouvoir dire sans honte que je suis tombée amoureuse de Will au fil de ma lecture. Le voir à travers les yeux de Lou en est peut-être la cause, si cela avait été d’un autre point de vue je ne l’aurais peut-être pas autant aimé ? Mais il est clair que c’est mon personnage préféré, toutes lectures confondues. J’aime son sarcasme et son humour, j’aime comment il regarde Lou et ce qu’il pense d’elle. Je l’aime vraiment énormément. Je pense que c’est un personnage qui restera en moi pour l’éternité.
Lou est également attachante mais comme j’ai vécu l’histoire à travers elle, j’ai plus eu l’impression de partager sa tête et donc son existence. Du coup j’ai vécu en elle tout au long de l’histoire et l’affection est différente dans ce cas là.

L’évolution de la relation de Will et Lou est vraiment réaliste. Ce n’est pas du genre ‘meilleurs amis du monde dès le premier échange’. On passe de la haine à l’acceptation puis à l’amitié et ainsi de suite. On expérimente toute une palette d’émotions. La progression est très réaliste tout comme le reste de l’histoire, ce qui permet de se plonger encore plus dedans et d’en ressortir encore plus ébranlé.

C’est devenu mon roman préféré. C’est un livre magnifique, poignant, qui soulève des questions réelles qui peuvent prêter à débat. Un des sujets les plus tabou y est abordé puisqu’il est question de mettre fin à ses jours. C’est quelque chose qui ressort très souvent dans les médias et nous ne sommes clairement pas tous d’accord sur la question.

A travers ce livre, on ressent bien combien la souffrance d’une personne peut en affecter une autre. Etant moi-même très sensible à la douleur de mes proches, j’ai pu me mettre dans la peau des gens autour de Will et comprendre les sentiments de tous les personnages. Je le redis, tout était parfaitement réaliste et cela rend toute l’histoire encore plus ‘réel’.

Il y a tant d’émotions, de souffrance, de tristesse, de joie, de rire, tant de beauté dans cette œuvre. J’en suis venue à imaginer jusqu’aux expressions faciales des personnages parfois, tant j’étais plongée dans l’univers du livre. Je voyais leurs sourires, je ressentais leur peine, je riais et pleurais avec eux… Je crois que je ne me suis jamais autant imprégnée d’une histoire.

C’est pour toutes ses raisons, pour ce que j’appelle la ‘perfection’ qu’est ce roman, que j’ai donné la note maximale à cette œuvre, sans aucune hésitation. Je recommande très vivement ce livre à tout ceux qui ne l’ont pas encore lu !
Par ailleurs, un second tome devrait sortir à la fin du mois et l’adaptation cinématographique verra le jour en 2016 avec de nombreux acteurs populaires dont je ne citerai pas les noms pour ne pas altérer l’image que vous vous ferez des personnages. (Une simple recherche sur internet vous répondra si vous le souhaitez.)

Je ressors extrêmement bouleversée après avoir lu ‘Avant Toi’ et je pense être marquée pour toujours. Je n’oublierai jamais Lou et Will, jamais.

barre

8
MARION
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Jojo Moyes s’attaque ici à un sujet complexe, mais avec tant de simplicité et de pudeur qu’on ne peut qu’être happé par cette belle histoire qui réunit deux individus aussi attachants l’un que l’autre. Le handicap y est abordé pas-à-pas, puisque l’héroïne est tout aussi novice que vous et moi, et nous nous initions avec elle aux contraintes lourdes et quotidiennes que doivent subir les tétraplégiques.

Louisa Clark, dite Lou, est d’emblée très sympathique, avec ses deux mains gauches, son sens de la mode très particulier et sa façon de mettre les pieds dans le plat. Bien que la narration change parfois de points de vue, la majeure partie de l’histoire est racontée au travers des yeux de cette jeune anglaise de 26 ans. Issue de la classe ouvrière, vivant sans se poser de questions des jours tout à fait ordinaires auprès de sa famille et de son petit-ami passionné de marathon, la vie de Lou bascule brusquement lorsqu’elle perd son emploi au pub du coin. Son salaire étant essentiel à la survie de sa famille, elle se voit contrainte de retrouver très rapidement du travail, et est ainsi propulsée aide-soignante d’un jeune homme tétraplégique pour une durée de six mois.

Une fois les bases posées, l’histoire peut alors réellement se mettre en place. Ce tétraplégique sur lequel Lou doit veiller, c’est William Traynor, 35 ans. Will n’a pas toujours été cloué dans son fauteuil ; avant cela, il était dynamique, ambitieux, assoiffé de vie, de voyages et de sensations fortes. Depuis son accident, Will n’a qu’une chose en tête : en finir le plus rapidement possible avec cette vie qui lui est insupportable. Il a pris toutes les décisions, le rendez-vous est déjà fixé dans cette clinique suisse, mais pour faire plaisir à sa mère, il a accepté de lui accorder un délai de six mois…

Nous découvrons donc en même temps que Lou cette vie gâchée, et ce jeune homme têtu comme une mule qui n’accepte absolument pas la vie à laquelle son handicap le condamne. Will n’a rien perdu de son caractère de jeune loup brillant de la City londonienne, son esprit est encore vif et caustique, et Lou n’est pas au bout de ses peines pour réussir à l’amadouer. Cependant une fois le loup apprivoisé, la relation qui se développe entre ces deux-là est si fraîche et simple, si pleine d’ironie et de gentille complicité, que l’on savoure cette amitié improbable sans arrières-pensées.

Certes, en tant que Français ayant assisté au phénomène « Intouchables », on pourrait être tenté de faire des rapprochements : le riche tétraplégique, l’aide-soignant(e) issu d’un milieu ouvrier, la relation qui se noue entre l’un et l’autre… Pourtant, une fois l’entretien d’embauche de Lou passé, ce semblant de comparaison disparaît bien vite, tant Will et le personnage joué par François Cluzet sont différents. Will en effet, n’a plus la volonté de vivre cette vie « diminuée », même si ses parents comptent bien sur la personnalité franche et enjouée de Lou pour le faire changer d’avis.

Écrit d’une plume délicate, sans jamais tomber dans les clichés, ce livre se dévore sans même s’en rendre compte tant Lou et Will sont attachants. Des mots même de l’auteure, la question principale ici est la notion de qualité de vie  : « La vie d’un tétraplégique ne se résume pas au fait d’être coincé dans un fauteuil : c’est une bataille de tous les instants contre la douleur et les infections, pour ne rien dire des épreuves psychiques. » Et c’est sans doute l’élément qui fait toute la richesse de ce roman.

Une histoire magnifique, bouleversante, émouvante, que je ne peux que vous conseiller.

barre

8
NADEGE
★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

C’est grâce à Erika et Marion que j’ai entendu parler de cette histoire pour la première fois et après l’avoir longtemps regardé dans les rayons des librairies, je me suis enfin décidée à l’acheter lors de mon passage à Livre Paris. C’est la première fois que je n’ai aucune hésitation concernant un roman. Je savais que j’aimerais cette histoire, mais je n’imaginais pas à quel point je serais bouleversée par cette dernière.
La sortie prochaine de son adaptation cinématographique (ce mercredi 15/06 pour les belges) m’a enfin décidée à m’y plonger. En fait, j’avais très hâte de lire ce roman depuis le moment où je l’avais acheté, mais d’une certaine manière, j’avais envie aussi de retarder le moment. Finalement, je me suis laissée happer par l’histoire au point que j’ai dévoré ce roman en deux jours à peine.

Ce qui fait vraiment le charme de ce roman pour moi, c’est la romance entre Lou et Will, qui est très loin et très différente de celles que j’ai pu lire jusqu’à maintenant, et qui tombent parfois trop dans le cliché. La relation entre ces deux personnages naît et se développe petit à petit, sans que les principaux concernés s’en rendent vraiment compte et j’ai souri à plusieurs reprises devant leur naïveté ! De plus, pour une fois – attention, risque de spoiler – j’ai envie de dire que l’amour n’est pas plus fort que tout et j’ai aimé ça ! Dès que j’ai entamé ma lecture , je m’attendais à cette fin et je suis contente que l’auteure ne s’en soit pas écartée ! C’est la fin parfaite même si elle est douloureuse pour moi et pour Lou – fin du spoiler.

Leur relation m’a beaucoup touchée ! Je pensais au départ que Lou était le soutien dont Will avait besoin, mais je me suis finalement rendue compte que l’inverse est également valable et comme Lou le reconnaîtra elle-même, elle est devenue une femme totalement différente après l’avoir rencontré. J’aime ce genre de relation qui apporte autant à l’un qu’à l’autre ! Et je pense qu’en tant que lecteur/lectrice, on peut également en tirer de belles leçons ! On a qu’une seule vie et il est triste de la gaspiller à cause de la peur de l’inconnu ! Je pense vraiment reconsidérer ça à l’avenir !

Pour en revenir sur les personnages individuellement, j’avais déjà l’image des acteurs pour me les représenter mentalement. Mais après lecture, je trouve qu’ils conviennent parfaitement pour interpréter ceux imaginés par Jojo Moyes. Lou est un petit bout de femme que j’ai vraiment adoré ! D’une certaine manière, je me suis un peu reconnue en elle, à rester dans cet environnement qui est pour elle familier mais surtout sécuritaire. A se contenter de ce qu’elle a et à ne pas chercher plus loin ce qui pourrait lui plaire réellement. Mais elle a une sensibilité que j’ai vraiment aimée et qui est ce qui a vraiment touché Will selon moi. En ce qui le concerne, c’est un personnage qu’on aimerait pouvoir détester pour sa manière de se comporter avec Lou au départ, mais je n’ai finalement pas pu, car j’ai pu comprendre sa souffrance d’être dans ce fauteuil et d’avoir ainsi sa vie gâchée. Et j’imagine très bien qu’il ne puisse pas voir au-delà. Comme il l’a expliqué à Lou, ce fauteuil le définit et il ne peut pas en faire abstraction. J’ai ressenti de la pitié pour lui au début, je le reconnais. Mais après, je l’ai vu pour ce qu’il était : un homme avec une soif d’aventure qu’il veut communiquer à Lou. Un homme très cultivé, dont j’admire le savoir qui semble sans limite. Une personne avec une force de caractère qui pourrait terrasser tout sur son passage ! Ce fauteuil est très loin de l’avoir diminué au niveau mental ! J’ai été profondément touchée par ce personnage et je pense que c’est ‘à cause de lui’ que je ne sors pas totalement indemne de cette lecture.

Ce qui fait de ce roman, un coup de coeur pour moi également, c’est la plume de l’auteure qui m’a vraiment touchée en plein coeur. Je ne sais cependant pas comment l’expliquer. C’est une douceur, un certain côté poétique aussi qui permet de traiter ici un sujet très difficile avec – et je reprends un terme de Marion – une certaine pudeur que j’ai beaucoup appréciée. Face au sujet de la tétraplégie et du suicide assisté, l’auteure ne prend pas ici une position en particulier, mais au contraire présente toutes les possibilités pour que le lecteur puisse lui-même se forger un avis sur la question. J’ai d’ailleurs beaucoup apprécié qu’elle ‘donne’ la parole à plusieurs personnages : les parents de Will, Treena, Nathan (l’infirmier de Will)…, cela permet de donner d’autres points de vue à l’histoire et d’avoir ainsi un autre regard, une autre vision grâce à ces personnages. On comprend alors mieux la position des parents par exemple.

Le sujet abordé dans ce roman n’est vraiment pas facile à traiter, mais pour moi l’auteure a su le faire et imaginer une histoire qui parlera et touchera chaque personne qui y posera un regard. On ne peut y rester insensible ! ‘Avant toi’ est une histoire bouleversante, qui m’a touchée profondément. C’est à la fois une magnifique romance, couplée à une très belle leçon de vie pour moi. Et je ne peux que vous conseiller de lire ce roman au plus vite !

« Jamais. Je ne regretterai jamais d’avoir fait tout ça. Parce que, quand on est coincé dans ce machin, on peut encore aller dans tous les endroits dont on a le souvenir. »

⇢ ACHETER

Poche — Fnac, Amazon (7,79€)

5 commentaires

  1. Ce livre est une petite pépite, magnifique, attendrissante et émouvante, comment tu l’as si bien dit ^^. Quand on me l’a prêté, je n’étais pas franchement certaine de l’aimer (à cause du côté handicapé qui a souvent tendance à m’exaspérer par la façon dont il est traité qu’à m’attendrir ou même me toucher un tant soit peu), j’étais plutôt réticente du coup j’ai mis énormément de temps à le commencer. Mais j’ai fini par le faire et… quelle aventure *-* J’ai été littéralement transportée. Je me souviens l’avoir fini dans le train et j’ai eu du mal à retenir mes larmes (mais je l’ai fait et j’en suis pas peu fière xD)
    C’est devenu mon petit livre sacré et je remercie infiniment mon amie de me l’avoir passé ♥

    PS: Ce blog est super idée 🙂 On est jamais assez à parler de livres 😉

    Reply
    • Je suis ‘contente’ de savoir que je ne suis pas la seule. Je crois que je n’ai jamais autant pleuré à cause d’un livre… Mais je l’ai adoré aussi, c’est vraiment un livre magnifique.

      Reply
  2. Je me promenais sur ton blog en espérant tomber sur une lecture commune pour voir si nous partagions le même avis comme cela a été le cas pour ‘Avant Toi’ et j’ai trouvé celle-ci ! Je constate que nous sommes sur la même longueur d’ondes ici aussi. Newt est clairement LE personnage que j’aime le plus et j’ai moi aussi été un peu ‘contrariée’ par la fin. Je ne sais pas pour toi mais je me suis dis « Tout ça pour ça ? Pourquoi ne pas l’avoir fait directement ? ». Mais la trilogie reste néanmoins une de mes coups de coeur. Je ne sais pas si tu as eu l’occasion de lire ‘L’Ordre de Tuer’ ? Si oui, tu en as pensé quoi ? Comme les personnages sont différents je n’ai pas réussi à accrocher et je n’ai jamais réussi à aller au bout alors je m’interroge. sur L’Épreuve, Tome 3 : Le remède mortel

    > J’ai terminé L’ordre de tuer il y a peut-être une semaine de cela, et je l’ai trouvé plutôt moyen. Je me suis moyennement attaché aux personnages, l’histoire ne servait pas à grand chose et il y avait plusieurs longueurs… Clairement plus un coup de pub qu’un vrai livre travaillé. Mon avis sera publié demain.

    Reply

Laisser un commentaire