Gossip Girl, tome 1 : Ça fait tellement de bien de dire du mal de Cecily von Ziegesar

★★★★☆ (3,5/5) — « Même si ce n’est pas pour moi le roman de l’année, j’ai apprécié ma lecture à partir du moment où Dan fait son entrée et je trouve certains points intéressants, notamment les personnages et la mise en page liée à l’originalité de Gossip Girl. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Gossip Girl
Titre français : Gossip Girl, tome 1 : Ça fait tellement de bien de dire du mal
Auteur : Cecily von Ziegesar
Editeur : Fleuve Editions
Genre : littérature étrangère, chick-lit
Parution originale : 01 avril 2002
Parution française : 14 octobre 2004
Nombre de pages : 210

A voir aussi
+ découvrir d’autres livres de chez Fleuve Editions

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Bienvenue dans l’Upper East Side, le quartier chic de New York, où vivent Olivia et ses amis. Ils sont jeunes, ils sont riches, ils sont beaux, ils ont un penchant immodéré pour l’alcool, la fête, la cigarette… et les grossièretés. Ils fréquentent les écoles privées les plus prestigieuses de NY dans l’objectif d’intégrer Yale ou Harvard et de faire les plus beaux mariages, rien que ça…

Bienvenue dans un monde de jalousie, d’envie et de trahison où se nouent et se dénouent les amours et les amitiés – le tout sous 1’œil de lynx et la langue de p… de la mystérieuse Gossip Girl qui voit tout, entend tout et relate tout sur Internet dans une rubrique où elle n’hésite pas à déformer à l’envi les aventures et mésaventures de ses « copains ».

Plat de résistance : le retour du pensionnat de la sublime Serena après un an d’absence : elle est la fille que tous les garçons désirent et que toutes les filles désirent être. Le petit monde d’Olivia, son ex-meilleure amie, et de ses inséparables copines langues de vipère, risque fort d’être chamboulé. Olivia n’aura plus la vedette, elle ne sera plus la plus belle, la plus convoitée. Et si, en plus, Serena avait les meilleures notes, se mettait tous leurs profs dans la poche et, pire, lui piquait Nate, son petit ami si sexy ?

Un vent de folie va souffler sur le monde de scandale et de commérages de ces pauvres petites filles riches !

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

J’ai ce livre dans ma PAL depuis… peut-être des années ? Et je n’ai jamais vraiment eu envie de m’y mettre. J’avais commencé la série TV mais j’ai fini par m’en lasser. Après quelques temps, j’ai finalement pu m’attaquer à ce roman grâce au challenge ‘Déstockage de PAL en duo‘, et si le début m’a laissée perplexe, j’ai progressivement apprécié l’histoire et j’ai terminé sur une bonne note.

Je ne suis pas sûre qu’il soit nécessaire de présenter ce roman et il n’y aurait de toute façon pas grand chose à en dire. C’est une saga qui retrace la vie (la décadence) de jeunes riches, beaux mais souvent bien pathétiques. Si certains y voient du luxe et donc du plaisir, j’y vois surtout de la noirceur et une plongée vers l’enfer. Je ne suis pas certaine qu’on puisse qualifier cela de chick-lit et je suis encore moins convaincue que ce livre soit adapté à un jeune public (contrairement à ce que certains disent).

C’est tout ce brouillard de drogue, alcool et méchanceté qui m’a beaucoup perturbée au début. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, pas même à Nate, que j’appréciais pourtant bien dans la série, et surtout pas à Olivia (Blair, à la télé) qui est tout simplement insupportable. Mais, fort heureusement, Dan est vite arrivé et je l’ai beaucoup apprécié, une fois son côté niais face à Serena oublié. Les deux ont réussi à me faire aimer leur histoire et même à me donner envie de lire la suite !

Si je n’ai pas été charmée par les personnages, je dois cependant leur accorder qu’ils sont tous très intéressants. Surtout Chuck, détestable au possible mais pourtant unique. Il apporte un véritable rythme au récit. Et puis Gossip Girl, bien sûr. Je ne sais absolument pas qui elle est et rien que pour ça, j’aimerais aller au bout et le découvrir.

« Vous m’adorez, ne dites pas le contraire. »

Pour en revenir à l’histoire, je pense qu’elle manque d’un brin de morale et qu’elle se contente de mettre en avant la décadence et les parties les plus sombres de la jeunesse privilégiée américaine. Si on est assez mûr pour faire abstraction, le roman peut se montrer intéressant mais dans le cas contraire, je pense que cela pourrait avoir des conséquences néfastes… Personnellement, je n’irais pas mettre ce livre entre les mains de mes enfants.

En conclusion, même si ce n’est pas pour moi le roman de l’année, j’ai apprécié ma lecture à partir du moment où Dan fait son entrée et je trouve certains points intéressants, notamment les personnages et la mise en page liée à l’originalité de Gossip Girl. Je pense que le livre n’est pas pour tout le monde mais qu’il peut se faire apprécier. Je lui ai trouvé quelques points positifs et je l’ai lu assez rapidement, sans m’ennuyer.

destockage-pal-duo-an-2-600x268
Ce livre entre dans le challenge Déstockage de PAL en duo.

⇢ ACHETER

Poche — Amazon (à partir de 0,81€ – occasion)

2 commentaires

  1. J’ai vu la sérié en intégralité il y a quelques années mais je n’ai jamais lu les livres. J’avais beaucoup aimé les personnages au caractère très affirmé mais je n’avais pas vraiment ressenti toute cette noirceur et le côté pathétique dont tu parle dans le livre.

    En revanche, je me rappelle très bien de l’identité de Gossip Girl. Du moins dans a série, je me demande si c’est la même personne dans le livre 😉

    Reply
    • Dans la série TV c’était moins sombre, je trouve ! Par contre dans ce premier tome j’ai trouvé que c’était vraiment noir, je n’ai pas trouvé de « joie » oo Mais peut-être que ça évolue au fil des livres.
      Si j’arrive au bout j’irai vérifier si c’est la même personne xD

      Reply

Répondre à Erika Annuler la réponse.