The Cruelty, tome 1 de Scott Bergstrom

crueltyban

★★★★★ (4,5/5) — « Entre l’univers percutant et accrocheur de Scott Bergstrom, sa plume pleine de punch ainsi que son héroïne inébranlable et attachante, The cruelty vous fera vite oublier votre quotidien calme et apaisant. »

cruelty

« Une femme qui cherche à s’élever dans ce monde doit être encore plus cruelle que les hommes. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Cruelty #1
Titre français : The Cruelty, tome 1
Auteur : Scott Bergstrom
Editeur : Hachette
Collection : Hors-séries
Genre : littérature étrangère, thriller
Parution originale : 14 mars 2014
Parution française : 01 février 2017
Nombre de pages : 429

A voir aussi
+ en savoir plus sur Scott Bergstorm (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de la collection Hors-séries

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Gwendolyn Bloom a à peine sept ans lorsque sa mère est assassinée sous ses yeux, et dix-sept lorsque son père disparaît brutalement, à la même date. Cette nouvelle épreuve s’accompagne d’une découverte accablante : son père n’est pas un diplomate, comme elle l’a toujours cru, mais un espion travaillant pour le FBI, dont les alliés semblent s’être retournés contre lui, après l’avoir accusé d’être passé à l’ennemi. Désespérée, Gwendolyn décide de partir seule à la recherche de son père qui, elle en est sûre, a été enlevé et reste vivant… Commence alors pour elle une longue traque dans les recoins les plus sombres et les plus dangereux d’Europe. Suivant les indices que son père lui a laissés, à Paris, Berlin puis Prague, Gwendolyn croise les pires spécimens de l’espèce humaine. Et surtout elle comprend très vite que, pour survivre à la cruauté de son un ennemi, il faut devenir plus cruel que lui.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Après quelques lectures tout en douceur, j’ai eu envie de me lancer dans un tout autre genre littéraire que je ne lis que trop rarement, celui du thriller. Mon choix s’est directement porté sur cette nouvelle publication qui a su m’interpeller rien qu’avec sa quatrième de couverture et sa couverture.

Bien qu’extrêmement prometteur, le résumé n’est qu’un bref aperçu de ce que peut renfermer ce roman. Peu habitué à en lire, je me laisse facilement emporter par ces récits bourrés d’action et d’intensité, et le moins que l’on puisse dire c’est que Scott Birgstrom n’hésite pas à nous plonger dans un univers explosif, en compagnie d’une héroïne surprenante et captivante.
J’ai vraiment adoré le personnage de Gwendoline. Tout au long de ma lecture elle n’a cessé de m’épater grâce à son évolution permanente. Petit à petit, notre chenille devient papillon, ou plutôt une véritable James Bond girl qui saura séduire le lecteur ! Aussi normale et insignifiante que pouvait être sa vie, elle se verra à jamais transformée lorsque son père disparaîtra dans d’étranges circonstances. À ce stade de l’aventure j’étais loin d’imaginer que mon entrain allait progresser encore et encore jusqu’à ce que je tourne la dernière page. Jamais cette adolescente ne sera épargnée et j’ai adoré ça. Paradoxalement, et malgré la dureté des épreuves qui l’attendent, elle mettra un point d’honneur à garder son intégrité et une part d’elle-même dans sa transformation nécessaire en tueuse sans cœur. De nombreux personnages croiseront le chemin de Gwendoline et, bien que certains peuvent paraître assez clichés, chacun détient un rôle clé dans l’intrigue qui se déroule dans ce premier tome. J’ai vraiment apprécié ce point qui permet à l’auteur de rendre totalement réaliste et crédible son univers sombre et sanglant. Je vous rassure, la violence n’est pas excessive mais reste néanmoins présente. Je n’ai d’ailleurs eu aucune difficulté à me représenter chaque scène d’action ou de combat décrite par l’auteur. De ce fait, c’est un véritable film haletant que j’ai visualisé en quelques heures à peine. Une fois lancé au cœur de cette course contre la montre, les chapitres n’ont cessé de défiler et j’ai voyagé aux quatre coins de l’Europe bien malgré moi.

Il est indéniable que le style de Scott Bergstrom est percutant, accrocheur et extrêmement visuel. C’est pourtant avec douceur qu’il livre les bases de son aventure. Je n’attendais qu’une chose, que l’action décolle enfin. Une fois mon souhait exaucé, c’est avec rythme et hors d’haleine que j’ai parcouru ma lecture pour parvenir à une finalité outrageusement ouverte. Je n’ai pu refermer ce roman avant de m’échapper de ce terrible complot. Avec une plume pleine de punch, Scott Bergstrom livre un thriller maîtrisé et abouti. Les codes de ce genre sont parfaitement respectés et les nombreux retournements de situation qu’il réalise, parfois assez audacieux, même si j’en avais décelé certains, m’ont totalement convaincu et bluffé. J’ai d’ores et déjà hâte de connaître la suite de cette traque folle, aux allures d’un blockbuster américain.

En bref, si vous aimez l’action à la pelle et les histoires remplies de complots, ce roman est écrit pour vous. Entre l’univers percutant et accrocheur de Scott Brigstrom, sa plume pleine de punch ainsi que son héroïne inébranlable et attachante, The cruelty vous fera vite oublier votre quotidien calme et apaisant.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18€)

Laisser un commentaire