La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

fiancésban

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Pour une fois, Erika et Steven partagent le même avis et ont trouvé ce livre excellent. Ils ont apprécié l’univers dépeint et la plume mature de Christelle Dabos. Ainsi, ils recommandent l’ouvrage à tout le monde, pas seulement aux amateurs de fantaisie. Un incontournable de la littérature française ! »

fiancés

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : La Passe-Miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver
Auteur : Christelle Dabos
Editeur : Gallimard
Genre : jeunesse, fantaisie, littérature française
Parution : 06 juin 2013
Nombre de pages : 519
Distinction : Grand prix de l’imaginaire – Romans jeunesse – 2016

A voir aussi
+ en savoir plus sur La Passe-Miroir
+ découvrir d’autres romans de chez Gallimard

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Ce livre a rencontré un énorme succès et tous les avis positifs m’ont donné envie de m’y pencher. Comme je l’ai acheté à Pauline pour notre swap d’hiver mais que je ne lui ai pas encore envoyé, j’ai décidé (avec son autorisation) d’en profiter pour le lire. Si initialement j’avais quelques réticences quant au genre littéraire, je me sens à présent bête d’en avoir eu car j’ai adoré ce livre et je l’ai dévoré avec une intensité dont je suis rarement animée.

Dans cette saga, la Terre n’est plus. Ici, il y a Anima, le lieu de résidence d’Ophélie, et le Pôle, celui où se trouve son futur mari, Thorn. Les Doyennes d’Anima en ont décidé ainsi, Ophélie, la liseuse et Passe-Miroir, devra remplir son devoir en épousant Thorn et en se rendant à la Citacielle. Mais ce futur mari est loin d’être aimé et la haine que tous les clans – même le sien – ont à son encontre pourrait coûter la vie à Ophélie.

Il est très difficile de faire un résumé correct du premier tome de la saga, aucun ne lui rendrait justice. L’auteure a créé un monde à part, un univers unique et envoûtant qui m’a enchantée comme rarement je l’ai été. J’ai été entraînée dans l’histoire avec une intensité proche de celle que m’avait fait ressentir ‘Harry Potter’. (Je ne compare pas les deux, c’est juste pour donner une idée.) Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas réellement perdue dans un monde imaginaire et je ne peux que remercier Christelle Dabos pour cette plongée fantastique.

J’ai aimé son style d’écriture dès les premières lignes mais également ce monde qu’elle a créé, notamment ce Pôle suspendu qui est plein de magie. J’ai apprécié la personnification des objets et les différents clans qui nous sont présentés au fil du récit, et bien entendu, j’ai aimé les personnages. Plusieurs secondaires m’ont plu, comme Archibald ou la tante d’Ophélie, mais ma préférence va malgré tout aux protagonistes.
Ophélie fait preuve de beaucoup d’intelligence et sa personnalité m’a de suite plu. Quant à Thorn, le mystère qui l’entoure et les sentiments que j’ai eu l’impression de lui découvrir au fil des pages m’ont conquise. (Concernant ce héros, je dois avouer que je n’arrive pas à l’imaginer comme il m’est décrit. Je le vois comme une espèce d’ours, planté, alors qu’il est décrit comme étant plutôt fluet. Mais bon, ce n’est qu’un détail !)
J’ai tout aimé de ces personnages et je brûle d’impatience de lire la suite de leur épopée. Ce n’est pas du tout le genre de livre que je lis habituellement, ce genre d’aventure je le préfère en film, et pourtant j’ai apprécié immédiatement l’ambiance et je suis tombée amoureuse de ce nouveau monde. J’ai dévoré les presque 600 pages et je n’ai pas réussi à me détacher de l’histoire. Est-ce qu’il est nécessaire de préciser que c’est un coup de coeur ? J’en doute.

En résumé, j’ai été subjuguée par l’imagination de l’auteure et je suis tombée amoureuse tant des lieux que des personnages qu’elle a créés. Le style d’écriture est envoûtant et l’histoire fascinante. Je vais immédiatement me plonger dans le second volet et ensuite je pleurerai toutes les larmes de mon corps en attendant la sortie du troisième.
Vous l’aurez compris, c’est un livre à ne pas manquer !

barre

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Depuis le temps que ce roman me faisait de l’œil, j’ai été ravi de le remporter grâce au merveilleux concours organisé par Laura. De plus, après tout le bien qu’elle m’a dit de cette oeuvre et les éloges qu’elle a pu m’en faire, c’est avec une certaine hâte mais appréhension que je me suis laissé guider au travers des mots de Christelle Dabos. Je tiens donc à te remercier, Laura, de m’avoir fait découvrir cette plume exquise.

Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir, au premier abord, un style et une plume quelque peu complexes, et un roman écrit à la limite du soutenu. Une fois passé les quelques premiers chapitres parfois lourds et difficiles à lire, j’ai complètement été enivré par un univers riche, puissant et véritablement dépaysant. À l’aide de ses nombreuses descriptions méticuleusement écrites et détaillées – comme je les aime – c’est un monde enchanteur et féerique que j’ai longuement visité. Un monde dans lequel je me suis quelque fois perdu tellement celui-ci s’est révélé vaste et bien souvent alambiqué. Tel un labyrinthe, j’ai parfois dû me faire violence pour y trouver la sortie, mais une fois atteinte je ne voulais plus quitter ce monde.
Au travers de cette aventure, le lecteur prendra place dans des endroits inimaginables et dans un nouveau monde où règnent les durs lois des différents clans présentés. Ces contrées seront tout aussi froides que ces représentants et les paysages qui me sont apparus lors de cette lecture ressemblaient à un savoureux mélange de neige et de glace, ainsi que de grandes prairies remplies de fleurs. Explorer ces lieux en même temps que notre héroïne était exaltant. J’ai bien souvent retenu mon souffle dans l’attente de ce que j’allais découvrir, car une chose est certaine, ici, tout n’est qu’apparence et rien n’est réalité. A tel point que l’univers présenté par l’auteure prend vite le pas sur tout le reste. J’ai avant tout dévoré ce roman pour sa plume et l’univers qu’elle cachait plutôt que pour son histoire pourtant tout aussi émerveillante que le reste.
D’une maturité pure et malgré toute la difficulté du vocabulaire judicieusement choisi par l’auteure, ou son style, ce roman est d’une fluidité redoutable et il est extrêmement addictif. Les mots, les pages et les chapitres ont défilé inlassablement. Comme si c’était une oeuvre d’art, j’aurais encore pu longtemps contempler le monde d’Ophélie – notre héroïne – rempli d’innocence et bafoué par de véritables complots et autres conspirations. Je trouve cependant dommage que l’auteure ait choisi de ne pas donner de repères spatio-temporels à son œuvre. Je me demande encore si ce roman prend place dans le futur ou non. Même si elle emploie parfois le terme ‘nouveau monde’, les habitudes moyenâgeuses du royaume que j’ai découvert porte à croire qu’il évolue dans le passé.

Amateurs de manigances et d’intrigues vous serez servis. Sans pour autant déborder d’action, la trame principale de ce récit ne cesse d’évoluer au grès des pages. L’histoire qui nous est offerte est vraisemblablement unique et originale. Pour faire simple, je n’ai pas eu l’impression de lire de la simple fantaisie mais tout un panel de genre littéraire. C’est une sorte d’ovni que j’ai eu entre les mains. De ce fait, qu’il soit apprécié ou pas, ce roman ne peut laisser indifférent chaque lecteur qui posera son regard sur lui.
Il va sans dire que les personnages sont à l’image de cette œuvre : intrigants, saisissants et attachants. Malgré leur singularité initiale, je me suis fortement attaché à eux. Plus je les découvrais, plus je voulais en savoir et les appréciais. Je voulais connaître la moindre parcelle de ces personnages. Par ailleurs, les informations laissées au compte-gouttes n’ont fait qu’accentuer cette curiosité débordante. De plus, leur évolution déjà bien amorcée au cours de ce premier tome m’a régalé et me laisse songeur quant à la suite de cette aventure.

Pour terminer, cette œuvre ne peut laisser indifférent. Elle est aussi remarquable et mature que l’est la plume de Christelle Dabos, qui est la raison pour laquelle je recommande ce roman. En choisissant de vous plonger à votre tour au cœur de ce périple, préparez-vous à être complètement submergé par un univers austère et dépaysant, porté par des personnages attachants.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (18€)
Poche — Fnac, Amazon (8,70€)

14 commentaires

  1. A chaque fois que je vois ce livre j’hésite à l’acheter. Il me semble qu’il est dans ma wish-list (je ne suis plus sûre) mais j’avoue que ce n’est pas ma priorité pour le moment. Ceci étant dit, j’espère bien pouvoir le lire un jour et le côté ‘soutenu’ du récit, dont tu fais mention, me plaît bien **

    Reply
    • Je suis sûr que le style d’écriture de l’auteure te plaira. J’admets avoir été un peu troublé au départ car je suis surtout habitué à un style simple, sans ‘prétention’. En tout cas ça fait du bien de changer un peu et j’ai vraiment eu un coup de cœur pour la plume de Christelle Dabos.

      Reply
    • Plus l’auteure apportait de réponses, plus j’étais surpris de cet univers machiavélique. J’ai hâte de lire la suite et de parcourir encore plus ce monde enchanteur.

      Reply
  2. Tellement contente que tu ais vraiment accroché à ce livre, son univers, l’écriture de Christelle Dabos. Bref, je ne regrette pas t’avoir parlé plein de fois de cette saga et ravie que tu ais gagné ce livre à mon concours, comme ça, le prétexte était tout trouvé !!!

    Reply
  3. Coucou !
    Il faut vraiment que je sorte ce livre de ma PAL, j’ai un peu peur de le lire avec toutes les critiques super élogieuses que j’ai pu en lire (le syndrome du « j’en attends trop » en fait :/), mais tu m’as bien motivé avec ta critique là ^-^ Ce sera peut-être une de mes prochaines lectures, j’ai vraiment envie de découvrir cet univers et cette plume qui m’ont l’air bien atypique !

    Reply
  4. Je n’ai pas tellement accroché à ce roman, qui s’enferme un peu dans les intrigues de la cour au lieu de nous décrire le prometteur univers du roman. De plus, certains aspects sont négligés, comme les pouvoirs de l’héroïne. Au final, beaucoup de « blabla » pour peu d’intrigue, dommage.

    Reply
    • Vraiment ? C’est dommage, j’ai personnellement trouvé que c’était un excellent roman et qu’au contraire chaque détail avait été extrêmement bien pensé ^^

      Reply

Laisser un commentaire