The Book of Ivy, tome 2 : The Revolution of Ivy d’Amy Engel

★★★★☆ (4,25/5) — « Même s’il s’agit d’un univers déjà connu, l’auteure est parvenue à me surprendre au travers d’une aventure palpitante, malgré une romance quelque peu banale à certains moments dont j’ai cependant apprécié l’évolution. »

ivy

« Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : The Book of Ivy, tome 2 : The Revolution of Ivy
Auteur : Amy Engel
Editeur : Lumen Editions
Genre : science fiction, jeunesse
Parution : 05 mars 2015
Nombre de pages : 322

A voir aussi
+ en savoir plus sur Amy Engel (site en anglais)

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4,25/5)

Même si j’avais lu le premier tome de cette saga, dont vous pouvez retrouver la critique ici, à sa sortie, je n’avais pas ressenti le besoin de me plonger dans sa suite et ce malgré une fin des plus haletantes. D’ailleurs, si comme moi, vous décidez longtemps après votre lecture initiale de continuer avec ce second tome, je vous invite à lire ce très bon résumé réalisé par Une dernière page.

L’auteure ne perd pas de temps et reprend son récit là où elle l’avait laissé. Nous retrouvons donc Ivy expulsée de sa ville, en terrain hostile et inconnu. Dès les premières pages, le ton est donné et change complètement du premier roman qui se voulait plus axé sur la romance entre nos deux héros, Ivy et Bishop. Ici il n’en est rien et l’action est présente dans la majorité de cette aventure. Nous découvrons la misérable réalité cachée derrière les barrières de la ville afin d’y protéger sa population. Nous y découvrons aussi et surtout une héroïne à l’opposé du premier roman. C’est en survivante et écorchée vive qu’elle se dévoilera à nous au fil des pages, tiraillée par les choix qu’elle devra entreprendre pour sa propre conscience et celle de Bishop, son mari, ainsi que par ses valeurs qui vont à l’encontre de celles que son père et sa sœur lui ont inculqué depuis sa tendre enfance.
J’ai vraiment apprécié la direction que l’auteure a pris avec cet opus final. Elle crée un véritable tourbillon où l’action est omniprésente et où bon nombre de retournements de situation ont lieu. De plus, celle-ci fera sortir des fantômes du passé permettant ainsi de maintenir l’éveil et la curiosité du lecteur car il faut l’avouer, à certains moments je me suis un peu ennuyé.
Cet ennui a surtout eu lieu vers la moitié du roman, dont je ne peux parler, où la romance prend le dessus sur l’action ce qui m’a laissé quelque peu frustré. Malgré des personnages forts et torturés à la fois, j’ai trouvé qu’à certains moments la relation les unissant était assez banale et quelque peu lassante.
Heureusement pour moi, et même si je m’attendais à une finalité dans le même style que l’auteure nous sert avec cet ultime tome, j’ai vraiment été surpris par cette dernière. Amy Engel, à l’image de Sophie Jomain, fait renaître de leurs cendres nos âmes sœurs torturées et nous laisse sur une touche presque poétique permettant à chacun de laisser vivre ses héros à travers son imagination.

Pour continuer avec les personnages, l’auteure poursuit son travail et nous livre de véritables protagonistes à l’histoire et la psychologie complexes. J’ai vraiment apprécié retrouver Ivy dans ce nouvel univers s’ouvrant à elle. Ce personnage à tout ce qui me plaît tant dans la littérature. En effet, celle-ci détient une force de caractère et une détermination à tout épreuve contrastant avec les doutes qu’elle émettra tout au long de son aventure. Si, comme moi, vous avez le souvenir d’une petite fille obéissant à ses proches sans sourciller, attendez-vous à être surpris. Ivy s’émancipe complètement de sa vie passée et renaît avec ce second tome.
Bishop quant à lui ne se dénature pas par rapport à ce que l’on connaissait de lui et reste un personnage de grande maturité, que ce soit dans ses choix ou ses dires, et il se révélera le plus fidèle allié qu’ait connu Ivy. Leur relation, que je ne peux aborder de façon trop précise, est vraiment touchante, malgré la banalité de certains aspects. Cela change de ce que j’ai déjà lu. Ils devront, afin de survivre, se redécouvrir et réapprendre chacun l’un de l’autre.
De plus, au cours de cet exil, notre héroïne fera la connaissance de deux nouveaux personnages, Caleb et Ash. Bien que j’ai fortement apprécié ce dernier pour sa complexité, je n’ai pas plus que ça apprécié Ash. En effet ils forment un duo intéressant et tandis que Caleb se dévoile au fil des pages, Ash n’évolue pas et j’ai parfois eu l’impression qu’elle servait juste à créer un lien familial avec celui-ci.

Passé ce point négatif, la plume de l’auteure reste totalement fluide et accrocheuse. Je ne me souvenais plus qu’une fois plongé au cœur de son récit, il était difficile de s’en détacher. Les pages tournent d’elles-mêmes et son style excelle aussi bien dans les scènes d’action que dans les scènes phychologiques – romancées ou non – où nos héros devront se retrancher plus d’une fois au plus profond de leur âmes pour pouvoir continuer à survivre au sein de cet environnement chaotique. D’ailleurs les descriptions souvent présentes dans cette lecture se sont révélées très efficaces et m’ont permis de comprendre encore plus les réactions de ces derniers. En effet même s’il ne s’agit pas d’un monde nouveau, il reste malgré tout dangereux et plein de risques.

En conclusion je dois admettre que même s’il s’agit d’un univers déjà connu, l’auteure est parvenue à me surprendre au travers d’une aventure palpitante physiquement et moralement parlant, malgré une romance quelque peu banale à certains moments. Cependant j’ai apprécié l’évolution de celle-ci grâce à des personnages aux caractères complexes et torturés depuis leurs rencontres.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (15€)

8 commentaires

  1. J’ai lu le premier tome il y a 2 ou 3 mois, et même si je possède le second, je dois dire que j’ai un peu de mal à me replonger dans l’univers ! (pourtant j’avais adoré le premier!)
    Mais, en lisant ton avis, ça m’a donnée tellement envie de me lancer enfin dans le deuxième tome ! 🙂

    Reply
    • Je t’avoue que moi aussi j’ai eu du mal à me resituer dans cet univers et c’est pour ça que je propose un résumé hyper détaille qui m’a bien aidé.
      Content que mon avis te soit bénéfique.

      Reply
  2. Ah, tu as finalement lu ce deuxième tome !
    Il n’y a pas grand chose à ajouter ton avis est très construit, et j’ai l’impression de l’avoir lu il y a une éternité maintenant. Mémoire de poisson rouge Bonjour …
    Cela dis c’était une très bonne lecture!

    Reply
  3. Ouais ça fait pas si longtemps pourtant. Mais à part le fait que j’ai passé un bon moment,et que j’aurais aimé que le côté « survie » dure plus longtemps, bah je retiens pas grand chose… Mais j’ai toujours aimé relire mes livres pour cette raison, j’ai du mal à tout retenir dans une première lecture 🙂

    Reply
    • Difficile de se rappeler tous les points d’un roman lorsqu’on en lit beaucoup dans l’année et le principale reste que l’on prenne plaisir à s’y replonger.

      Reply

Répondre à Shirley Annuler la réponse.