Les maudits, tome 1 : Le prix de la vie d’Edith Kabuya

★★★★★ (4,5/5) — « Haletant… Voilà le seul mot qui me vient à l’esprit après ma lecture de ce roman mortel. Je suis complètement charmé par ce monde fantastique sorti de l’imagination de l’auteure. Une fois entré dans son univers c’est comme si vous étiez aspirés dans vos propres cauchemars. »

lesmaudtis

« Après Twilight, Vampire Diaries, 16 Lunes, la romance paranormale est de retour dans la collection Black Moon. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les Maudits, tome 1 : Le prix de la vie
Auteur : Edith Kabuya
Editeur : Editions Hachette
Collection : Black Moon
Genre : jeunesse, fantastique, surnaturel
Parution : 8 avril 2015
Nombre de pages : 410

A voir aussi
+ découvrir d’autres romans de chez Black Moon

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Ce que Vince m’a fait, la nuit où il m’a sauvée ?
Je ne saurais vous l’expliquer.
Je peux toutefois jurer de deux choses :
1- Je n’ai pas que frôlé la mort : j’étais morte.
2- En me ramenant à la vie, Vince a fait de moi une Maudite.
Hantée par le Monde des Morts à jamais.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Haletant… Voilà le seul mot qui me vient à l’esprit après ma lecture de ce roman mortel. Je ne m’attendais pas à passer un si bon moment lorsque j’ai choisi de sortir ce roman de ma PAL pour le challenge Déstockage de PAL et pourtant je l’ai dévoré en une après-midi.

Malgré la quatrième de couverture déjà bien éloquente je ne m’attendais pas à être autant submergé par cet univers si frissonnant. En effet nous suivons les pas de Robin (Robbie pour les intimes), jeune adolescente, ressuscitée à l’aide de son ami d’enfance, Vince, après avoir été sauvagement attaquée. Malheureusement comme il est dit dans le texte : « On ne revient pas du monde des morts sans en payer le prix ». Elle se verra devenir par conséquences une Maudite et sera donc dotée de certains dons comme celui de voir apparaître les morts, et découvrira un monde dont elle aurait préféré ignorer l’existence. Je ne vous en dévoilerai pas plus mais attendez-vous à quelques sueurs froides si vous décidez de lire ce roman.

La force première de ce récit cauchemardesque est avant tout les personnages que j’ai adorés et le lien qui les unit à tout jamais. Le caractère intrépide de Robin et sa capacité à se mettre dans les pires situations possibles m’ont totalement conquis. Elle m’a plus d’une fois fait sourire alors que la situation ne s’y prêtait pas outre mesure. Son évolution est aussi très prononcée au vu des événements qu’elle sera amenée à traverser pour rester en vie. Nous la rencontrons jeune et capricieuse pour la quitter en véritable survivante. Heureusement pour elle et malgré son destin tout tracé, elle pourra compter sur son ami d’enfance, Vince.
J’ai autant apprécié ce personnage que celui de Robbie. Il a tout du héros sur qui l’on peut compter mais se révèle bien plus complexe que cet aspect. C’est ce que j’apprécie dans ce roman. Nos héros sont d’apparence lisse mais révèlent bons nombres de secrets que l’auteure nous envoie en plein visage lors de son récit. L’évolution de leur relation est très présente dans le roman sans que ça n’entache le reste du récit. A eux deux ils devront déjouer bien des pièges qui se dressent devant eux et tenteront de se sauver mutuellement. D’ailleurs ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, la romance est reléguée au second plan dans cette aventure.

En parlant de révélations, je dois bien avouer qu’à ma première impression je pensais avoir tout décelé de la trame principale de ce roman sauf que je me suis complètement trompé et fait berner. L’auteure, en nous lançant sur de très mauvaises pistes, crée de véritables retournements de situation à nous couper le souffle. J’étais bien loin de m’imaginer la tournure qu’allait prendre ce premier tome. L’effet de surprise attise encore plus ma curiosité sur le monde qu’elle nous dépeint avec une extrême pudeur pour ne pas nous lasser de cette découverte. Je suis complètement charmé par ce monde fantastique et pourtant si morbide tout droit sorti de l’imagination de l’auteure. J’attends d’en apprendre encore plus sur cette communauté incluant les Maudits, les Autres et bien plus encore… Surtout que nous découvrons une multitude de personnages secondaires aussi attractifs que nos héros. Je suis certain que bon nombre de secrets se cachent derrière chacun et je m’interroge sur leur véritables identités.
Le style de l’auteure est d’une fluidité si extrême qu’il en devient assez addictif pour oublier les quelques longueurs présentes au milieu du roman. Une fois entré dans son univers c’est comme si vous étiez aspirés dans vos propres cauchemars. Ses descriptions sont si bien détaillées que je n’ai eu aucun soucis à visualiser l’atrocité d’un revenant au corps déchiqueté ou l’ambiance frissonnante de certaines situations ou certains lieux. Les images ont défilé devant mes yeux autant que les pages.

La finalité que prend ce roman est si bien ficelée qu’elle m’a surprise. L’auteure joue avec nous du début à la fin de son écrit. Elle en profite pour donner des réponses à quelques une de nos questions mais nous laisse aussi avec un épilogue remettant complètement en question la suite des aventures de nos protagonistes. Nous en apprenons énormément sur les motivations de chacun mais ne pouvons déceler ce que leur réserve l’auteure. Je n’ai qu’une envie après avoir fermé ce livre, celle de me plonger dans sa suite. Malheureusement j’ai encore trop de sagas à terminer pour pouvoir le faire. Je vous jure que c’est grisant mais je cède toujours à la tentation de débuter une nouvelle saga avoir d’avoir achevé ma précédente.

En conclusion, ce premier tome m’a totalement séduit et j’ai passé un agréable moment malgré mes quelques frissons et sueurs froides. Même avec ses longueurs l’auteure nous plonge, à l’aide d’un univers frissonnant et de personnages attachants, dans un savoureux début de saga dont les pages se tournent toutes seules comme si elles étaient animées par un Autre…

1
Ce livre entre dans le challenge Déstockage de PAL.

⇢ ACHETER

Broché — FnacAmazon (15,90€)

8 commentaires

Répondre à Steven Annuler la réponse.