Les étoiles de Noss Head, tome 5 : Origines partie 2 de Sophie Jomain

ban

★★★★★ (5/5) — « Les deux s’accordent pour dire que ce dernier tome est à un tout autre niveau et que sa qualité est bien meilleure que les précédents. En effet, Erika et Steven ont constaté une très nette différence et ont beaucoup apprécié cet ultime volet. »

origines

Le dernier volet d’une saga incroyable.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les étoiles de Noss Head, tome 5 : Origines partie 2
Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Rebelle Editions (existe aussi chez France Loisirs)
Genre : littérature française, new adult, fantastique, bit-lit
Parution : 24 mars 2014
Nombre de pages : 520

A voir aussi
+ en savoir plus sur Sophie Jomain
+ découvrir d’autres livres de chez Rebelle Editions
+ chronique Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige
+ chronique Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités
+ chronique Les étoiles de Noss Head, tome 3 : Accomplissement
+ chronique Les étoiles de Noss Head, tome 4 : Origines partie 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Le danger était aux portes de la cité. J’avais déjà affronté bien des tempêtes, mais celle qui venait vers nous était la pire de toutes. Un cataclysme, un fléau… Pourquoi ne nous croyaient-ils pas ? La mort s’apprêtait à s’abattre sur eux. Bientôt, le sang serait versé sur la Terre des loups. La désolation. Le néant. La ruine. C’est tout ce qu’il resterait. Ne pas fuir. Nous imposer et les convaincre. Pour les sauver tous. Pour le sauver… lui.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

Ce tome est à des années lumière des précédents, tout du moins des premiers. On sent clairement l’évolution de l’écriture de Sophie Jomain, que cela soit dans la tournure des événements, l’histoire mise en avant, les descriptions ou la manière de rédiger le récit. Mais c’est aussi un volume différent de par son thème principal qui n’est définitivement plus la romance entre Hannah et Leith. Bien sûr, elle est toujours la base de tout et elle est réellement importante ici car de nombreuses aventures sont arrivées à nos deux tourtereaux, au point que le lecteur ne puisse plus savoir ce qu’il va advenir d’eux, mais l’auteure s’est tout de même plus concentré sur l’action.

Compte tenu des événements de la première partie de ‘Origines’, je m’attendais à une guerre mais je n’avais pas prévu que tant de souffrances frappent déjà nos personnages avant le combat final. Il y a eu énormément de rebondissements et du coup j’ai été tenue en haleine du début à la fin. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. Il y a malheureusement eu des pertes, dont une en particulier que j’ai du mal à accepter. Je m’étais fait la réflexion au cours de ma lecture de la saga que seuls des personnages pour qui je n’avais pas d’affection particulière perdaient la vie et que du coup je n’en étais pas particulièrement touchée. Mais ici c’était quelqu’un que j’aimais beaucoup.
Mais certains nous quittent et d’autres arrivent. Pour ce qui est des nouveaux personnages, j’ai beaucoup aimé Craig et Christy. Le premier est un homme courageux, droit, avec du caractère tout en étant doux, exactement le type de personnage masculin pour lequel je fonds (Leith, Darius, Grigore, Jeremiah, Al…) donc je l’ai immédiatement aimé. Christy quant à elle arrive dans le tome quatre mais j’ai préféré ne pas la mentionner dans ma chronique précédente pour ne rien spoiler car elle n’apparait qu’à la fin. J’aime surtout son statut et sa relation avec Jeremiah. C’était intéressant de les voir évoluer. Mais la relation la plus intéressante reste tout de même le triangle Grigore / Hanna / Leith. Je voulais du piquant et je l’ai définitivement eu !

J’ai dévoré ce dernier tome. Je pensais qu’il me tiendrait quelques jours et au final je l’ai lu en une journée tellement il était passionnant. Je brûlais d’envie de connaître la fin et je n’en suis pas déçue. C’était un moment plein d’émotion et de tristesse à cause des événements mais aussi du simple fait que l’aventure se soit terminée. Mon côté guimauve aurait aimé une fin légèrement différente mais mon côté objectif trouve que c’était parfait pour terminer une telle saga.

Je pense qu’il faut retenir de ce livre qu’il est de meilleure qualité que les précédents et que comme je l’ai dit pour la première partie, ceux qui n’ont pas aimé le côté trop romancé et prévisible des premiers tomes, apprécieront la tournure que prennent les événements dans celui-ci.

C’est avec une certaine pointe de tristesse que je termine cette saga que j’ai aimé plus que je ne l’imaginais… Lancée dans l’aventure grâce à Alex, je ne pensais pas accrocher autant à l’univers et aux personnages créés par Sophie Jomain. Et pourtant, en dépit des quelques défauts que j’ai pu mentionner tout au long de mes critiques sur chaque tome, j’ai vécu une incroyable aventure avec Hannah, Leith et toutes les personnes qui ont gravité autour d’eux. La dernière page a été tournée et je vais à présent passer à une tout autre lecture mais ‘Les étoiles de Noss Head’ continuera à m’accompagner et je ne peux que vous inviter vivement à vous laisser tenter vous aussi si vous ne l’avez pas encore fait. (Vous pouvez retrouver le détail de mon avis sur chaque tome : Vertige, Rivalités, Accomplissement et Origines partie 1.) J’ai vraiment passé un excellent moment !

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Je me souviens trop bien encore de ce que j’avais ressenti lorsque j’ai débuté la saga de Sophie Jomain. Même si j’avais apprécié la mythologie dépeinte dans son œuvre, je ne supportais pas ses personnages, bien trop stéréotypés auxquels je n’arrivais pas à m’attacher et encore moins à m’identifier, mais quelque chose dans sa plume m’a attiré, c’est pourquoi j’ai laissé une chance à celle-ci. Cette seconde chance s’est avérée positive car j’ai littéralement dévoré ce dernier tome qui m’a complètement conquis et réconcilié avec les personnages.

En effet comme je l’ai déjà souligné dans ma précédente chronique, j’ai été complètement charmé par l’évolution de Hannah, à qui la vie n’a rien épargné, faisant d’elle une créature hors du commun. Cette particularité prend tout son sens dans cet épisode final et notre héroïne réserve encore bien des surprises. Malgré son armure de louve, Hannah est totalement tourmentée et torturée par l’amour qu’elle voue à Leith, Darius et Grigore mais aussi par le destin mortel qu’elle essaye de déjouer. J’ai vraiment été touché par sa sensibilité et son altruisme omniprésent dans cette aventure. Ses sentiments, ses pulsions et son instinct dictent totalement sa conduite ce qui accentue énormément le mal-être qui la ronge de l’intérieur. C’est une survivante écorchée vive que devront affronter les personnes osant se dresser devant elle.
Son cœur sera mis à l’épreuve par l’auteure et le triangle amoureux entre cette dernière, Leith et Grigore qui en découle est l’aspect principal de la trame de ce récit et est parfaitement bien ficelé.
Il m’a permis d’apprécier encore plus la complexité de Grigore que j’aimais déjà énormément. Il se révèle être totalement loyal envers Hannah et le lien qui les unit est très touchant et puissant.
Encore plus étonnant, ce triangle m’a permis de me réconcilier avec Leith qui m’était totalement antipathique dans les premiers tomes. En effet, du fait de son amnésie soudaine, il devra apprendre à se reconstruire au travers de ses proches et surtout de son âme sœur Hannah. C’est une véritable quête d’identité et un retour à zéro auquel il devra faire face et, par conséquent, il émettra enfin des doutes et des craintes permettant de casser l’image de titan que l’auteure en avait fait. Je l’ai donc, lui aussi, trouvé touchant dans les moments où il est contraint de baisser sa garde et de faire tomber son masque pour nous dévoiler son cœur brut et pur.
Beaucoup de personnages gravitent autour de notre meute et je retiens particulièrement Christy ainsi que Bonnie. Deux femmes humbles et fortes au tempérament bien trempé.
Nos héros sont à l’image de la plume de l’auteure et débordent d’émotions, et c’est la rage au ventre qu’ils affronteront leur avenir.

D’ailleurs en ce qui concerne la plume de Sophie, j’avais déjà ressenti une nette amélioration de son style avec ses précédents écrits mais elle n’en était rien par rapport à celui-ci. Non, sa plume n’est toujours pas parfaite – quand bien même, la perfection n’existe pas – mais elle parvient ici à me faire oublier ses défauts et à me toucher véritablement. Je me souviens ne pas avoir été touché par la romance unissant Hannah et Leith dans le premier volet alors qu’ici c’est tout le contraire et plus d’une fois j’ai été véritablement ému devant leurs sentiments bien trop souvent mis à nus. Leur romance est littéralement la force première de ce récit – et de cette saga – et l’auteure s’en nourrit amplement pour nous dresser une aventure des plus palpitantes et poignantes que j’ai pu lire. Il m’était difficile de fermer ce roman tellement j’ai été submergé par l’univers qu’il renfermait.
Encore une fois la mythologie est méticuleusement bien abordée et traitée. Comme j’ai apprécié continuer de découvrir cette communauté et les coutumes qui s’y attachent. Étant tombé amoureux de l’Ecosse et de ses paysages si mystiques, je dois avouer que j’ai voyagé grâce à la plume de l’auteure et ses multiples descriptions concernant les paysages, austères ou non, les traditions et autres spécificités de ce merveilleux pays.
C’est avec surprise, aussi, que j’ai découvert que Sophie Jomain maîtrisait aussi bien les scènes d’actions que les scènes sentimentales où son talent excelle. Les scènes de combats m’ont totalement happé et j’ai plus d’une fois retenu mon souffle face aux issues finales de ces derniers. Le rythme de ce roman est très soutenu et je ne me suis pas ennuyé une seule seconde. J’ai par ailleurs bien rigolé grâce à certaines scènes à l’humour exagéré permettant au lecteur quelques moments de répit.
Il est indéniable que les ‘défauts’ que j’ai pu trouver à cette saga se révèlent être de véritables atouts quant à la finalité de celle-ci. Ce dernier tome conclut avec merveille cette saga et accentue bien plus le lien si particulier unissant nos héros depuis le début. J’aurais aimé en apprendre encore d’avantage sur ce dernier. Alors que ce choix est totalement judicieux et assumé par Sophie, je regrette qu’il n’y ait pas d’épilogue. Moi qui déteste ça habituellement, j’aurais aimé connaître le destin de nos deux âmes sœur plutôt que de devoir les quitter en laissant vaguer mon imagination qui déborde d’hypothèses. À sa manière, l’auteure offre à ses personnages une multitude de vies possibles au travers de chaque lecteur et les rend presque immortels.

En conclusion vous l’aurez compris, cet épisode final est à la limite du coup de cœur et je ne regrette aucunement d’avoir continué cette saga. Il regroupe tout ce que j’ai détesté initialement mais d’une manière si bien décrite et travaillée que j’ai été touché en plein cœur par le récit que nous a conté Sophie Jomain, que je ne pense pas oublier de si tôt. Par ailleurs je tiens à remercier l’auteure pour l’amour inconditionnel qu’elle voue à Hannah et Leith qui se lit à travers chaque ligne de ce dernier tome.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (19,90€)

4 commentaires

  1. Bon et bien voilà, j’ai finis cette saga.
    J’ai pleuré quand j’ai vu le mot « fin » … C’est triste de les quitter !
    Vous avez très bien décrit mon sentiment sur ce roman, je n’ai pas grand chose à ajouter. J’ai tout aimé; c’est un véritable coup de coeur.
    Je voulais profiter un maximum de ces derniers tomes et au final je les ais lus en deux jours. Mais je n’ai pas pu m’en empêcher, c’était très difficile de poser ces bouquins…
    J’ai finalement hâte de me replonger dans leurs aventures dans quelques mois. C’est sur que je relirais ces livres !
    Cependant moi j’ai adoré cette fin. (SPOILER !)
    Littéralement ça fini comme ça à commencé, par des Étoiles à Noss Head… ça ne pouvait pas finir autrement.
    Alors certes; un épilogue avec une fin précise c’est pas mal… mais je préfère rêver à autre chose. Et j’aime le fait que Leith et Hannah vivront dans chacun de nous, et non pas seulement comme Sophie nous l’aurait dicté. Je ne sais pas si c’est très clair…
    Et finalement je comprends la nécessité de ces deux derniers tomes. Comme je vous l’avais dis à la fin du tome 3 ça faisais déjà Happy end. Mais la, la boucle est bouclée. Toutes les intrigues dont on ne pensait même pas reparler sont finies. (Le Sutherland, les strigoi, Tarja …).
    Et finalement j’ai adoré ça ! De plus comme vous l’avez dis, le triangle amoureux est très bien ficelé. Et moi qui déteste ça et bien ce ne fut pas le cas.
    Bref je m’arrête la, je suis en amour pour cette série.
    Malheureusement toutes les bonnes choses ont une fin …

    Reply
    • Je rejoins totalement ton avis sur cette fin ouverte. Je trouve qu’elle parvient à donner une vie sans fin à ses personnages qui ne cesseront d’exister au sein des lecteurs et de leurs imaginations.
      Je dois avouer que c’était pas gagné pour moi cette saga, mais que ces derniers tomes sont écrits d’une plume parfaite, touchante et juste et ce jusqu’à la dernière ligne, ce qui a complètement changé mon point de vue. Je ne sais pas si je les relirai un jour, mais en tout cas je ne suis pas prêt de les oublier.

      Reply

Laisser un commentaire