L’irrésistible confident d’Edith Peille

ic

★★★★☆ (4/5) — « C’était une lecture vraiment appréciable. Ce n’est pas la plus passionnante aventure que j’ai vécue et je n’ai pas été transcendée mais j’ai tout de même aimé cette découverte. J’ai adoré le fait que cela soit axé sur l’être humain et le final était grandiose en terme d’émotion. »

CVT_Lirresistible-confident_9891

Edit Peille nous offre un nouveau roman particulièrement savoureux et rafraîchissant, à découvrir d’urgence !

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : L’irrésistible confident
Auteur : Edith Peille
Editeur : IS Edition
Genre : littérature française, roman
Parution : 31 octobre 2015
Nombre de pages : 206

A voir aussi
+ en savoir plus sur Edith Peille
+ découvrir d’autres livres de chez IS Edition

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Léo est étudiant en anglais. Fils unique de Rose qui l’a couvé en l’élevant seule, il a du mal à remplir son frigo et doit chercher des petits boulots.
Le bébé du voisin qui pleure toutes les nuits lui donne un jour l’idée de mettre une annonce à la boulangerie du coin pour du baby-sitting. Gaby, la boulangère, l’embauche immédiatement pour ses enfants et lui fait de la publicité.
Un soir, il sauve le petit Pierre de l’étouffement lors d’une garde et s’attache la reconnaissance éternelle des parents. Devenu célèbre dans le quartier, il crée des liens autant avec les enfants qu’avec les parents. Enfin, surtout avec les parents…!
À la fin de l’année scolaire, il organise une petite fête chez lui en invitant toutes les familles dont il est le seul point commun. Mais la soirée va se terminer par un événement dramatique et inattendu…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

Ce livre m’a été offert par notre partenaire IS Edition que je remercie sincèrement. Il faisait partie des suggestions de Harald (le directeur de la maison d’édition) et le résumé m’avait semblé intéressant, alors je me suis laissée tenter. Ce fut une très bonne découverte, à la fois d’un roman et d’une auteure française que je ne connaissais pas encore.

Le personnage principal de l’histoire s’appelle Léo et tout autour de lui gravite une multitudes de personnes toutes plus attractives les unes que les autres. Ce sont tous les parents des enfants qu’il garde, ainsi que sa propre famille et ses amis. La diversité des personnages est un des points positifs de ce roman. Personnellement, c’est ce que j’ai le plus apprécié.
J’ai une affection particulière pour Léo que je trouve intéressant. On passe pas mal de temps ‘dans sa tête’ et comme c’est quelqu’un qui s’interroge en permanence sur l’être humain en général, et que je suis comme ça moi aussi, je me suis sentie assez proche de lui. Sylvain et Gaby sont également des personnages que j’ai beaucoup appréciés. Les deux ont des personnalités marquantes et une certaine force de caractère, même si c’est plus visible chez Gaby que chez Sylvain.
Il y en a vraiment pour tous les goûts à ce niveau et je pense que chaque lecteur peut y trouver son compte. Ce qui est tellement agréable, c’est que l’auteure ne s’est pas contentée de créer quelques personnages secondaires. Elle leurs a réellement donné vie. On en apprend beaucoup sur chacun d’eux, encore plus au dernier chapitre qui est vécu à travers leurs propres mots, et ils prennent donc tous une certaine importance pour le lecteur.

J’ai mis un peu de temps à totalement me plonger dans le livre mais une fois fait, j’ai terminé ma lecture d’une traite. Les personnages y sont pour beaucoup. J’ai aimé leur normalité qui les rendait crédibles mais aussi leurs différences qui m’ont captivée. Je suis toujours fascinée de voir combien nous sommes tous différents et je suis heureuse chaque fois que cet élément est mis en lumière dans un roman. L’être humain est tellement intéressant…

De son côté, l’histoire est assez linéaire. Il ne faut pas s’attendre à de gros rebondissements. On tourne plutôt autour de l’être humain et du relationnel. Personnellement c’est quelque chose que j’apprécie mais le roman ne plaira sûrement pas à ceux qui cherchent du suspens ou des rebonds. Outre ce détail, il n’y a qu’un point sur lequel je suis mitigée et qui m’a empêchée de mettre la note maximale, c’est le style d’écriture. Certaines tournures de phrases sont particulièrement bien trouvées et globalement, c’est très agréable à lire. J’ai même eu quelques coups de coeur pour certains passages tel que :

« Ses parents — mais que c’était étrange de les accoler ainsi, même seulement grammaticalement, un pluriel au lieu de deux singuliers ! C’était presque une insulte à la syntaxe — étaient invités le soir même. »

C’est un style que j’affectionne particulièrement, il y a une belle maitrise de la langue. L’auteure ne se contente pas de la parler (ou de l’écrire ici) elle la fait vivre. Mais j’ai parfois trouvé qu’Edith Peille abusait des répétitions et énumérations. Cela peut être sympathique par moment pour donner une intensité différente mais j’ai du mal lorsque c’est trop fréquent. Ceci étant dit, je m’y suis fait au fil des pages et cela ne m’a pas empêchée de déguster le livre.

Je vais conclure en disant que ‘L’irrésistible confident’ était une lecture vraiment appréciable. Ce n’est pas la plus passionnante aventure que j’ai vécue et je n’ai pas été transcendée mais j’ai tout de même aimé cette découverte. J’ai adoré le fait que cela soit axé sur l’être humain et le final était grandiose en terme d’émotion. Je remercie une fois de plus Harald et IS Edition et je vous invite vivement à découvrir ce roman qui se lit très rapidement !

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon, IS Edition (16€)

2 commentaires

  1. Bonjour Erika,
    merci infiniment pour votre chronique que j’ai beaucoup apprécié ! Vous avez fait une analyse très juste et approfondie – voire complète – de mon roman. Vous êtes intéressée à l’être humain et c’est de l’être humain dont je voulais justement parler. Car les êtres humains et leurs relations sont pour ce qu’il y a de plus important à mes yeux. Je suis partie d’un personnage dit « central » et j’ai voulu mettre l’accent sur les personnages dits « secondaires »; ceux que l’on oublie trop souvent dans bon nombre de livres et de romans !
    J’ai juste une petite question à vous poser : qu’entendez-vous par : » Outre ce détail, il n’y a qu’un point sur lequel je suis mitigée et qui m’a empêchée de mettre la note maximale, c’est le style d’écriture. Certaines tournures de phrases sont particulièrement bien trouvées et globalement, c’est très agréable à lire. J’ai même eu quelques coups de cœur pour certains passages tel que… » ?
    Trouvez-vous mon style et/ou ma syntaxe trop « bien » ou trop « alambiquée » ?
    Je voue une passion à la langue française, si riche ! J’essaie de lui rendre hommage…
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Bien amicalement.
    Edith

    Reply
    • Bonjour Edith,

      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de lire et commenter ma chronique, ça me fait vraiment plaisir.
      Je suis ravie de voir que vous êtes vous aussi très attachée à l’être humain et vous avez de toute évidence réussi à mettre les personnages ‘secondaires’ en avant comme vous le souhaitiez.

      Concernant ma remarque négative, je n’ai pas trouvé de réel défaut à votre style ou votre syntaxe. J’ai simplement eu le sentiment que parfois l’énumération et la répétition avaient été trop utilisées. Ce sont des figures de style que j’apprécie à petite dose mais je me souviens avoir trouvé que c’était un peu ‘trop’ vers le début de l’histoire. Je n’ai pas d’exemple concret sous la main et j’en suis désolée… Cependant cela ne m’a interpellée qu’au début et ce sentiment s’est effacé au fil de ma lecture.
      Outre ce détail, j’ai vraiment trouvé que vous faisiez honneur à notre langue et je vous en remercie sincèrement car j’aime le français et je suis toujours enchantée de découvrir des auteurs qui lui font honneur.

      Une fois encore, merci pour votre message.
      Bonne continuation.

      Reply

Laisser un commentaire