After, tome 1 d’Anna Todd

★★★★☆ (3,5/5) — « Je ne peux nier que j’ai dévoré le livre et que j’ai immédiatement eu envie d’attaquer le second tome, mais beaucoup d’éléments me gênent et m’empêchent de pleinement apprécier ce roman. »

after-saison-1

« Sulfureux et addictif. » — Direct Matin

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : After
Auteur : Anna Todd
Editeur : Hugo & Cie et Le Livre de Poche
Genre : littérature étrangère, romance, new adult
Parution originale : 21 octobre 2014
Parution française : 02 janvier 2015
Nombre de pages : 600

A voir aussi
+ en savoir plus sur Anna Todd (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo & Cie et Le Livre de Poche

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Tessa est une fille gentille avec un adorable petit ami, Noah. Elle est décidée, ambitieuse et sa mère veille à ce que cela continue. Mais elle vient à peine de s’installer dans son dortoir d’étudiante qu’elle se heurte à Hardin. Avec ses cheveux châtains ébouriffés, son p… d’accent anglais, ses tatouages et son piercing sur la lèvre, Hardin est vraiment mignon et tellement différent des garçons qu’elle connaît. Mais il est aussi grossier, voire violent et Tessa devrait donc le détester… Ce qu’elle fait jusqu’au jour où elle se retrouve seule avec lui. Quelque chose du caractère sombre d’Hardin l’attire et leur baiser fait naître en elle une passion jusqu’alors inconnue. Il lui dit qu’elle est belle, qu’il n’est pas un garçon pour elle et il disparait, et ce à plusieurs reprises. Malgré la façon dont il la traite, Tessa va chercher au plus profond d’Hardin et derrière ses mensonges qui il est réellement. Plus il la repousse et plus Tessa sera entraînée plus près du gouffre. Tessa a déjà un petit ami parfait. Alors pourquoi fait-elle tant d’efforts pour surmonter sa fierté blessée et les ravages qu’Hardin fait à de belles filles comme elle ? À moins que… ce ne soit ça l’amour ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

C’est une série que j’avais commencée il y a longtemps et je m’étais beaucoup attachée aux personnages et à l’histoire. Malheureusement j’ai enchaîné les tomes et j’ai fini par être lassée et agacée par le côté répétitif de l’histoire. J’ai donc abandonné vers le troisième volume, si mes souvenirs sont bons. Mais j’ai décidé de retenter en faisant des pauses entre chaque tome et non en les lisant tous à la suite. Je voulais donner une seconde chance à cette saga si populaire et j’ai profité de sa sortie en version poche pour m’y remettre.

Il est inutile que je présente à nouveau l’histoire, je pense que presque tout le monde la connaît. Et d’ailleurs il n’y a pas d’intrigue, c’est une simple histoire de « je t’aime moi non plus » entre deux personnes diamétralement opposées. Chacun a son passé et sa personnalité, et leur relation est très loin d’être de tout repos. C’est ce qui m’a plu et déplu en même temps. J’ai aimé le fait qu’on ne s’ennuie jamais, parce qu’un nouvel élément vient toujours chambouler l’équilibre qu’ils ont réussi à instaurer, mais paradoxalement, je trouve que les disputes à répétition peuvent vite devenir lassantes. Surtout que, si ma mémoire est bonne, c’est comme ça dans le second tome aussi (et peut-être les autres).

Il y a de nombreux personnages vraiment intéressants, qu’ils soient agréables ou irritants au possible (je pense notamment à Zed que j’aime beaucoup, ou à Molly que je déteste) mais les deux principaux sont Tessa et Hardin. Ces deux-là sont totalement addictifs, et en même temps ils sont insupportables. Je ne me l’explique pas moi-même… Tessa est coincée, prude et un peu trop prompte à pardonner les erreurs d’Hardin qui lui est irrespectueux, impulsif et a mauvais caractère. Hardin est le personnage le plus complexe de par son passé, mais c’est aussi celui qui me pose le plus gros problème car ses actions sont à la limite de l’abus. J’ai été dérangée par le choix de l’auteure de faire passer Noah, un homme honorable, pour un mec ennuyeux et plat, et de donner à Hardin, un personnage qui a des défauts que je trouve impardonnables, un rôle de mec sur qui toutes les femmes doivent fantasmer. Vous me direz, si le public à tant aimé ce personnage, c’est qu’Anna Todd n’a pas tort. Je m’interroge donc sur les goûts de la population féminine et je prie pour que la plupart n’ait aimé Hardin que parce qu’il est d’inspiré d’Harry du célèbre groupe One Direction.

« Ce mec est bipolaire, c’est certains. » Et même quadripolaire, si vous voulez mon avis…

Plus haut, je disais que les deux protagonistes étaient dans une relation « je t’aime moi non plus », et bien du coup j’entretiens le même type de sentiments pour eux. Je les aime, mais je les déteste. Ce livre est vraiment le premier à me faire un tel effet. Je dois lutter pour ne pas foncer acheter le second tome et m’y plonger, et en même temps, je suis révoltée par le contenu. Je pense qu’être dans de bonnes conditions mentales pour lire cette saga est primordiale. Là je partais positive et enthousiaste à l’idée de revivre ma première rencontre avec Hardin et Tessa, et même si j’en garde un arrière goût désagréable, j’ai dévoré les pages aussi rapidement que la première fois.

Le style d’écriture est assez banal mais Anna Todd sait inclure les éléments qui plaisent. Elle a un je-ne-sais-quoi qui nous rend accro et réussit à nous faire passer au-dessus de certains détails qui sont à nous rendre fous. Les chapitres sont courts, ce qui rend la lecture plus agréable. Le livre se dévore en un rien de temps, c’est très fluide et assez addictif. C’est d’ailleurs ce côté tellement accrocheur qui m’a faite hésiter pour la note. Objectivement, je pense que je ne devrais pas mettre plus de 3 à cause du contenu, mais en même temps, j’ai passé un bon moment donc je préfère être moins dure.

Vous l’aurez compris, je suis extrêmement partagée concernant ce livre… Je ne peux nier que j’ai dévoré le livre et que j’ai immédiatement eu envie d’attaquer le second (mais je ne le ferai pas), mais beaucoup d’éléments me gênent et m’empêchent de pleinement apprécier ce roman. J’irais néanmoins au bout de la série car j’ai besoin de connaître la finalité et de savoir si Hardin est enfin devenu un véritable être humain digne de ce nom. J’ai besoin de savoir si oui ou non, Anna Todd aura fait de lui une personne digne d’être aimée par Tess ou si jusqu’au bout, il sera un homme abusif à qui on passe tout.

Je comprends le succès de ‘After’ parce que la saga a effectivement quelque chose d’addictif, mais je comprends aussi tous les commentaires négatifs à son sujet. Alors de mon côté je ne vais pas le recommander, et simplement dire : que chacun fasse ce qu’il veut !

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (17€)
Poche — Amazon (7,90€)

4 commentaires

  1. Ce livre (et la saga en général) a quelque chose d’extrêmement frustrant, certes pour les lecteurs, mais encore plus pour les blogueurs. Comme toi, j’ai beaucoup été partagée dans ma lecture, mais surtout pour ma note sur la saga. Tout simplement parce que comme toi, je l’ai dévoré (j’ai même dévoré les 5 tomes d’affilée…), les livres sont très très très addictifs et il faut se faire violence pour avoir le courage de s’arrêter (comme tu l’as fait), mais c’est dingue le nombre de défaut que l’on peut leur reprocher. Ce n’est pas de la grande littérature, bien que l’écriture d’Anna Todd ne soit pas le plus grand défaut puisqu’à mon sens, elle fait le boulot pour une romance, mais son « scénario » et ses personnages sont juste horripilants et je doute qu’une femme censée, même juste avec le premier tome, accepte tout ce qu’à pu vivre Tessa à cause d’Hardin (pour le coup, dans la finalité (après 4 ou 5 tomes), on comprend plus le comportement d’Hardin que celui de Tessa qui pardonne tout, réagit peu, ne se rebelle quasiment pas… Bref, attend-toi à ressentir la même chose pour le deuxième tome : un nouveau page-turner diabolique !

    Reply
    • Ton commentaire me rassure d’une certaine façon parce que j’étais vraiment confuse… Je commençais à me demander ce qui ne tournait pas rond chez moi et au final je vois que je ne suis pas la seule à être mitigée sur cette saga. Je suis impatiente et en même temps réticente à l’idée de retrouver Hardin et Tessa dans le tome deux.

      Reply

Répondre à Laurapassage Annuler la réponse.