Demain j’arrête ! de Gilles Legardinier

★★★★★COUP DE ♥ (5/5) — « Pour Nadège c’est un coup de coeur, mais Erika a également beaucoup apprécié ce roman, lui donnant la note maximale. Elles sont, en tout cas, toutes les deux d’accord sur les raisons de son succès : l’humour, mais surtout l’émotion ! »

quiz_quiz-demain-jarrete-_7788

« 400 pages de pur bonheur ! » — Gérard Collard (Le Magazine de la santé)

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Demain j’arrête !
Auteur : Gilles Legardinier
Editeur : Pocket
Genre : littérature française, littérature contemporaine
Parution : 04 avril 2013 (première parution par Fleuve Noir le 10 novembre 2011)
Nombre de pages : 408

A voir aussi
+ en savoir plus sur Gilles Legardinier
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket et Fleuve Noir

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Et vous, quel est le truc le plus idiot que vous ayez fait de votre vie ?

Au début, c’est à cause de son nom rigolo que Julie s’est intéressée à son nouveau voisin. Mais très vite, il y a eu tout le reste : son charme, son regard, et tout ce qu’il semble cacher…
Parce qu’elle veut tout savoir de Ric, Julie va prendre des risques de plus en plus délirants…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

J’avais entendu beaucoup de bien de cet auteur, mais je n’avais encore jamais eu la possibilité de le lire. Alors quand j’ai trouvé un de ses livres les plus connus dans ma boutique d’occasions, j’ai saisi ma chance ! Je n’avais aucune idée du style littéraire de Gilles Legardinier, et cette lecture a donc été une totale découverte. Une très bonne, ma note en témoigne.

Ici, Julie découvre le nom plutôt amusant de son nouveau voisin, et cette découverte va engendrer une terrible curiosité à l’égard de cet inconnu. Elle fera tout pour l’apercevoir et mettre enfin un visage sur ce nom délirant. Mais lorsque ce sera chose faite, son obsession ne s’arrêtera pas et elle voudra en savoir toujours plus sur Ric. Notre héroïne n’aura plus de limite et fera n’importe quoi, littéralement, pour se rapprocher de son voisin.

Si j’ai été étonnée de découvrir une femme en personne principal et narratrice, je ne peux qu’applaudir l’auteur qui a su rendre Julie très réaliste et a même osé se moquer des hommes (mais aussi des femmes et des chats !). J’ai apprécié ce personnage haut en couleurs dans lequel je me suis plusieurs fois retrouvée. On peut lire à diverses reprises ce qu’elle aimerait dire, ce qu’elle pense extrêmement fort, en contraste avec ce qui sort réellement de sa bouche. Enormément de pensées lui passent par la tête et on pourrait certainement croire qu’elle est folle, ou au moins un peu loufoque. Mais en réalité je pense que si nous pouvions entrer dans la tête des gens, on se jugerait tous un brin dérangé. Quoi qu’il en soit, j’ai adoré cet aspect honnête et plein d’humour, et j’ai vraiment beaucoup aimé Julie. J’ai aussi trouvé Ric très charmant (probablement parce que je l’ai vu à travers les yeux de Julie), et je me suis prise d’affection pour toutes les personnes qui ont une certaine importance pour notre héroïne, à commencer par Xavier. Mais pour la toute première fois dans ma vie de lectrice (je crois) mon personnage préféré est le protagoniste, avec son côté passionné et déterminé dans lequel je me suis retrouvée.

« Le soir même, par n’importe quel moyen, je le verrais. S’il le fallait, je ferais la morte dans l’escalier jusqu’à ce qu’il rentre et qu’il me trouve. Je camperais sur son palier en jouant les amnésiques aveugles, ou mieux, j’irais sonner à sa porte pour vendre des calendriers avec six mois d’avance, histoire de prendre les pompiers et les éboueurs de vitesse. Peu importe comment, mais je me suis fait le serment solennel que je n’attendrais pas une soirée de plus l’oeil collé à la porte. »

Il y a de nombreux personnages, des tendres, des charmeurs, des désagréables, des excentriques… de toutes les sortes ! Ils sont simples, avec des qualités et des défauts, aucun ne semble sorti tout droit d’un conte de fée, et j’ai apprécié cet aspect terre à terre. J’ai pu me retrouver, moi, mais également des gens de mon entourage, dans plusieurs personnages et je n’ai pas pu m’empêcher de penser à ‘Nos Adorables Belles-Filles‘ d’Aurélie Valognes qui m’avait fait le même effet.
Aussi, ce sont tous ces personnages qui permettent à l’histoire d’être si riche en émotion. J’ai très souvent ri car le récit est plein d’humour, mais j’ai aussi été très touchée, et émue aux larmes parfois. Il n’y a pas que de l’humour dans ce livre, il y a aussi de l’amour, de la douceur, de la tendresse, un brin de souffrance et tellement d’autres émotions. J’ai été étonnement surprise de ressentir tellement de choses au fil de ma lecture.

J’ai adoré la plume simple mais efficace de l’auteur, et l’humour dont il fait preuve tout au long du livre. J’ai également beaucoup aimé la fin qui nous raconte brièvement ce que sont devenus les personnages, tous les personnages. En effet, j’ai apprécié qu’on ne délaisse pas les personnages secondaires qui sont souvent oubliés alors qu’on les aime tellement. J’ai aussi eu l’explication du choix de couverture à la dernière page et j’ai trouvé l’idée amusante.

Je suis ravie de ne pas être restée sur mon idée de base que cet auteur ne serait pas pour moi (on se fait parfois des idées sans fondement) et d’avoir essayé. Je ne sais pas à quoi je m’attendais mais clairement pas à ça. Ce fut une très belle découverte et je ne manquerai pas de lire d’autres des ouvrages de Gilles Legardinier dès que j’en aurais l’occasion.

barre

8
NADEGE
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Cela fait longtemps que je ‘connais’ Gilles Legardinier. Les couvertures de ses romans ont toujours attiré mon regard (ma gagatitude des chats y est très certainement pour quelque chose) et il est vrai que j’ai déjà eu de nombreux échos positifs à son sujet. Dans le cadre du challenge ‘Un genre par mois’, j’ai finalement sauté le pas et suis partie, à mon tour, à la découverte de cet auteur.

Julie est une jeune femme qui n’a pas vraiment eu de chance dans sa vie amoureuse. Lorsqu’elle finit par avoir le coup de foudre pour un homme, c’est un musicien (un peu raté, on peut le dire), qui se sert d’elle et la coupe petit à petit de ses attaches familiales et amicales. Alors qu’il finit par la quitter, Julie est un peu au 36ème dessous. Mais peut-être pas pour longtemps, puisque l’arrivée d’un mystérieux voisin au nom douteux éveille tout de suite le caractère curieux de la jeune femme. Mais c’était sans compter sur sa malchance et son côté gaffeuse qui comptent bien mettre leurs grains de sel.

Outre le genre contemporain, ce roman pourrait facilement être classé dans la catégorie humour, tant celui-ci est omniprésent tout au long du livre. Gilles Legardinier a vraiment les mots et le ton qu’il faut pour nous arracher un sourire à chaque phrase, voire à nous faire éclater de rire face à une situation bien cocasse. C’est cet humour qui m’a fait tant aimé ce roman, je pense. Cette légèreté m’a fait vraiment beaucoup de bien.

Mais attention, ce roman n’est pas uniquement réservé aux petits ‘comiques’ (ou aux amateurs du genre), puisqu’une romance se tisse également au fil des pages, et m’a personnellement bien captivée. Car il faut le dire, l’arrivée de ce nouveau voisin dans l’immeuble et le mystère qui l’entoure est à la fois le point central de l’histoire, mais aussi celui qui m’a intriguée tout autant que Julie. L’histoire se construit ensuite avec les manigances de Julie pour découvrir l’identité de cet homme mystérieux, les quiproquos qui en découlent… Autant ne pas vous en dévoiler de trop, mais je pense ne pas trop m’avancer en disant que le tout vous fera passer un aussi bon moment que celui que j’ai passé en compagnie de tout ce petit monde imaginé par Gilles Legardinier.

D’ailleurs, pour en venir aux personnages, l’auteur nous en offre un bel éventail. J’ai vraiment adoré découvrir et côtoyer toutes ces personnalités, qui sont toutes des plus adorables.
Nous avons donc tout d’abord Julie, cette jeune femme arrivée à un stade de sa vie où elle se pose beaucoup de questions. ‘L’homme de sa vie’ vient de la quitter et elle ne sait pas ce qu’elle va pouvoir faire de son avenir, celui-ci étant occupé par un travail qui ne la passionne guère. Heureusement son quotidien est également composé d’un groupe d’amies toutes plus dingues les unes que les autres.
J’ai trouvé cette jeune femme bien souvent insupportable mais aussi très touchante. Je me suis d’ailleurs reconnue un peu en elle. Certaines choses (dont les garçons) peuvent virer à l’obsession pour moi aussi (mais je préfère parler de belle et douce obsession dans ce cas !). Plus sérieusement, j’ai admiré certaines de ses décisions et j’espère avoir autant de courage qu’elle si je venais à vivre la même situation.
L’auteur a, pour moi, réussi à retranscrire parfaitement la personnalité féminine et j’en suis venue parfois à oublier que tout cela était écrit d’une main masculine ! (Cela confirmerait-il qu’une part féminine se cache en tout homme ?)

Nous avons ensuite Ric. Outre le charme décrit par Julie (et l’auteur), nous ne saurons que peu de choses à propos de ce mystérieux voisin. Un goût de trop peu qui est finalement bien nécessaire à l’intrigue et dont nous serons récompensés à la fin, grâce à son petit lot de révélations !
Sophie est, je pense, mon personnage préféré. C’est la meilleure amie de Julie et comme toute amie qui se respecte, elle est prête à tout pour rendre service à sa bonne copine ! Mais préparez-vous, cela donne lieu à des situations des plus comiques (vous vous demandez d’où vient le bonnet péruvien du chat de la couverture ? Vous allez le découvrir grâce à elle !)

Je n’oublie pas Madame Bergerot et ce très cher Mohamed. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ses cris et coups de colère pour une partie de la devanture de l’épicier qui empiète sur la vitrine de la boulangère ? Un duo également attendrissant qui m’a fait sourire à plusieurs reprises !
De nombreux autres personnages interviennent dans l’histoire, mais je souhaite terminer avec mon second personnage préféré qui est Xavier, le meilleur ami de Julie ! Un homme en or, doué à la fois de ses mains, mais également prêt à tout pour aider tout le monde. Si une si longue amitié ne le liait pas à Julie, je pense qu’ils auraient pu former un très beau couple aussi (à moins, que je ne le garde pour moi ?)

Pour terminer cette chronique, je souhaiterais mentionner la plume de l’auteur. Comme je l’ai dit plus haut, il aura su trouver, pour ce roman, les mots pour me faire sourire, voire rire, à de nombreuses reprises. Mais il aura réussi à me toucher et à m’émouvoir également. Je ne saurais dire si c’est dans les situations qu’il a imaginées, dans les mots qu’il a écrits ou utilisés, qu’importe ! C’est ce que j’attends d’un auteur quand je lis un de ses romans aujourd’hui, c’est qu’il me fasse ressentir tous ses sensations et émotions à travers tout ce qui compose son histoire, et Gilles Legardinier l’a fait ! J’aimerais d’ailleurs reprendre un extrait qui m’a beaucoup touchée :

‘J’ai remarqué une chose en observant les toutes jeunes filles qui viennent acheter leurs salades pour le déjeuner. Elles ne parlent déjà plus des garçons ou d’amour comme nous le faisions à leur âge. Je les écoute. Elles se rassurent, elles se la racontent. Par-dessus tout, elles espèrent. Je les trouve touchantes. Chaque génération a ses codes, ses mots, son jargon. Suivant notre âge, on a flashé, vibré, fantasmé, kiffé, ou je ne sais quoi encore, sur les mecs. Pourtant, quel que soient les époques, certains mots n’ont jamais changé, certains termes ne subissent pas l’influence des modes. Adorer, espérer, souffrir, attendre et pleurer. Personne, pas même ces jeunes filles insouciantes, n’ose jouer avec la vérité profonde de notre destin. (p.343)

Tout en mentionnant aussi le très beau message laissé par l’auteur à la fin de son roman (mais ça, je vous laisse le lire) ! C’est un détail que j’aime lorsque je termine une histoire, également !

Sur ce, je vais m’empresser d’aller acquérir les autres romans de l’auteur, mais avant, je vous conseille de tout coeur cette lecture ! Pour que vous puissiez sourire, rire, pleurer (de tristesse, mais de joie surtout) tout autant que moi je l’ai fait ! Laissez-vous charmer par ce qui fait le succès de l’auteur et que je comprends aujourd’hui !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (19,20€)
Poche — Amazon (7,80€)

1 commentaires

Répondre à La Bibliothèque d'Elé Annuler la réponse.