Calendar Girl, tome 4 : Avril d’Audrey Carlan

cal4ban

★★★★☆ (4/5) — « Grâce aux personnages rencontrés pendant ce mois d’avril, j’ai passé un très bon moment. Ce livre m’a plu, et même si je ne trouve toujours pas la série exceptionnelle, je l’apprécie davantage grâce à ce quatrième volet. »

calendar-girl_avril_audrey-carlan_hugo-romance

Chaque début de mois de l’année 2017, votre nouveau rendez-vous en librairie !

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : April (Calendar Girl #4)
Titre français : Calendar Girl, tome 4 : Avril
Auteur : Audrey Carlan
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Genre : littérature étrangère, romance contemporaine
Parution originale : 30 avril 2015
Parution française : 06 avril 2017
Nombre de pages : 160

A voir aussi
+ en savoir plus sur Audrey Carlan (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo Roman
+ chronique de ‘Calendar Girl, tome 1 : Janvier
+ chronique de ‘Calendar Girl, tome 2 : Février
+ chronique de ‘Calendar Girl, tome 3 : Mars

Trailer

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Le premier contact avec Mason Murphy est assez rude ! Le joueur phare de l’équipe des Red Sox est un véritable goujat. Mais il ne connaît pas encore le caractère bien trempé de Mia qui va rapidement le faire changer d’attitude.
Un mois entourée des joueurs de son équipe de base-ball favorite, Mia est aux anges. Pourtant, son bonheur va être entaché d’une mauvaise nouvelle. Pourra t-elle surmonter cette déception ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

Jusqu’ici, j’avais un avis plutôt mitigé sur cette série. J’avais trouvé le premier tome correct, le second tome très moyen mais le troisième tome excellent. Ce quatrième ne m’a pas autant séduite que celui de mars mais je l’ai quand même bien apprécié et il me donne envie de continuer l’aventure. Car si Mia m’indiffère (m’agace, même), les personnages qui gravitent autour d’elle et leurs histoires sont plutôt sympathiques !

Ici, l’héroïne se fait passer pour la petite-amie de Mason, un joueur de base-ball connu, afin d’améliorer son image auprès des médias. Il est très plaisant, c’est certain, mais Mia réalise vite qu’il est destiné à une autre et puisque son propre coeur est ailleurs, elle va jouer les entremetteuses. À moins qu’elle ne soit pas capable de contrôler son désir…

J’ai très rapidement aimé Mason. Son côté « cocky » m’a de suite plu et dès les premières lignes il promettait des moments drôles. C’est grâce à lui que je me suis immédiatement plongée dans l’histoire. Mais tous les personnages intervenants m’ont plu et ont rendu ma lecture très agréable.

« Ce mec allait être stimulant. Il était suffisant, sexy comme l’enfer, irritant, sexy comme l’enfer, grossier, sexy comme l’enfer, et immature. Ai-je oublié quelque chose ? Ah oui, sexy comme l’enfer. »
(Traduit depuis l’anglais par mes soins, la version française peut différer.)

C’est une définition assez juste du Mason qui nous est présenté ! Mais même si j’ai apprécié tout ça chez lui, j’ai trouvé qu’il y avait un peu trop de clichés sur le physique et les désirs sexuels de chacun. L’auteure semble vouloir montrer qu’on peut avoir une sexualité épanouie et ne pas mériter pour autant d’être qualifié de nom d’oiseaux (si on est une femme) mais elle ne le fait pas bien, je trouve. Il y a trop de clichés sur les hommes ou le sexe qui font que le tout me met mal à l’aise et au lieu de voir Mia comme une femme indépendante qui se fait plaisir, je la vois comme une femme perdue qui se la joue « hot ». Ça ne colle pas du tout à l’idée que je me fais d’une femme bien dans ses pompes et je n’aime du coup pas l’image qu’elle renvoie, pas plus que celles de la gente masculine, définie comme sexy mais avec un sexe à la place du cerveau…

Mon problème majeur avec cette série réside donc dans cette héroïne que je ne trouve pas particulièrement plaisante. Mais si je fais abstraction, je dois dire qu’Audrey Carlan réussit brillamment son projet et a des idées bien sympathiques en plus de ses personnages si plaisants. D’ailleurs, à force « d’entendre parler » de la mère de Mia, de sa famille, de la dette de son père, etc., je ne peux qu’espérer qu’on en aura plus et que toutes les révélations n’arriveront pas à la fin sans explication et trop rapidement.

Quoi qu’il en soit, grâce aux personnages rencontrés pendant ce mois d’avril, j’ai passé un très bon moment. Aussi, le prochain tome s’annonce plutôt cool et encore différent des autres, du coup, j’ai bon espoir de l’apprécier encore plus ! Mais, déjà, celui-ci m’a plu et même si je ne trouve toujours pas la série exceptionnelle je l’apprécie davantage grâce à ce quatrième volet.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (9,95€)

Laisser un commentaire