Cocky Bastard de Vi Keeland et Penelope Ward

cockyban

★★★★★ (5/5) — « Une histoire drôle et touchante à la fois, avec des personnages terriblement attachants et des surprises plutôt appréciables. ‘Cocky Bastard’ est une romance que j’ai adorée et que je recommande. »

COUV-COCKY-BASTARD-507x800

« Vont-ils trouver l’amour au bout du voyage ? »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Cocky Bastard
Auteurs : Vi Keeland et Penelope Ward
Editeur : Hugo & Cie
Genre : littérature étrangère, romance contemporaine
Parution originale : 14 août 2015
Parution française : 02 mars 2017
Nombre de pages : 360

A voir aussi
+ en savoir plus sur Penelope Ward (site en anglais)
+ en savoir plus sur Vi Keeland (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo & Cie

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Chance et Aubrey vont se rencontrer au fin fond du Nebraska. Ils se dirigent tous deux vers la Californie et sont à un tournant de leur vie. Le destin va faire en sorte qu’ils fassent route ensemble. Chance est frimeur, charmeur, amusant.
Aubrey est sérieuse et sort d’une déception amoureuse. Et même si ce n’est pas son type d’homme, il est plutôt irrésistible. Leur histoire paraît toute tracée mais Chance n’a pas tout dit et, la fin du voyage n’est pas forcément ce qu’Aubrey avait prévu. Peut-être qu’ils auront une autre chance…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

J’ai adoré ‘Room Hate‘ de Penelope Ward, donc je n’ai pas hésité à me jeter sur ‘Cocky Bastard’, même si c’est une collaboration avec Vi Keeland. Je voulais savoir si j’allais autant aimer et ce fut le cas. Ce roman, qui va sortir en français dans quelques jours chez Hugo Roman, m’a autant conquise que le premier que j’ai lu de l’auteure.

Alors qu’ils ne semblent pas fait pour s’apprécier, Aubrey et Chance vont être amenés à faire route ensemble. Les deux n’auront aucun mal à s’entendre, bien au contraire, et leur road trip ne manquera pas d’humour. Mais il sera aussi empli d’une tension sexuel palpable car aucun ne laisse l’autre indifférent. Pourtant, Chance ne semble pas prêt à franchir le pas…

L’histoire se sépare en deux parties. J’ignore si une auteure a écrit la première et l’autre la seconde, mais je n’ai pas vraiment vu de différence au niveau du style d’écriture. Quoi qu’il en soit, la première partie est une sorte de road trip hilarant et chaud en même temps. Les premières pages, écrites du point de vue d’Aubrey, sont bourrées d’un humour que j’adore et j’ai été conquise. D’autant que les personnages m’ont de suite charmée. Notre héros est vraiment un cocky bastard (bâtard arrogant, même si le terme est moins violent en anglais) et il est génial ! Comme Aubrey, j’ai été séduite par son accent et son attitude charmeuse. Notre héroïne, justement, est tout aussi charmante. Elle a de la répartie et grâce à sa forte personnalité, elle nous offre, avec Chance, des échanges très drôles.

J’ai adoré ce duo et leur façon de se tourner autour, de danser. La plupart du temps, dans ce genre de lecture, je me dis « Envoyez-vous en l’air, qu’on n’en parle plus » parce que je trouve ça lourd, mais eux sont tellement amusants à se taquiner que j’avais envie que ça dure. Il y a bien sûr un moment où l’histoire va basculer. Cela se produit à environ 40 % du livre et on entre alors dans un tout autre récit. On bascule sur le point de vue de Chance et on comprend alors ses réticences du début. Je ne m’attendais absolument pas à ces révélations et j’en ai apprécié l’originalité. Néanmoins, la seconde moitié du roman m’a moins plu que la première, aussi intéressante et cohérente soit-elle. Je pense que l’humour du début me manquait un peu mais à la place il y’avait beaucoup d’émotion donc je ne me suis pas ennuyée pour autant.

SPOILER
(Passez votre souris en maintenant le bouton gauche enfoncé pour voir le texte apparaitre.)

Mon coup de coeur dans ce récit reste le compagnon qui va accompagner les protagonistes dans toute leur aventure. Il s’agit… d’une chèvre ! J’adore les biquettes, je rêve d’en avoir une, je trouve ça adorable. Du coup j’étais toute chose en découvrant ce personnage atypique et j’ai adoré tous les moments avec lui. (Pas sûre que ça soit vraiment un spoiler mais au cas où…)

Comme je l’ai dit plus haut, c’est le deuxième livre de Penelope Ward que je lis (même si, ici, c’est une écriture à quatre mains) et que j’adore. Si le troisième me plaît autant, il se peut que je me mette à suivre cette auteure avec assiduité. En attendant, ‘Cocky Bastard’ est une histoire drôle et touchante à la fois, avec des personnages terriblement attachants et des surprises plutôt appréciable. C’est une romance que j’ai adorée et que je recommande.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (17€)

Laisser un commentaire