Slammed, tome 3 : Éblouissant de Colleen Hoover

ebban

★★★★☆ (4/5) — « Ce dernier volet nous permet de découvrir de nouvelles scènes plutôt charmantes mais aussi d’en comprendre d’autres du passé. Mais je n’ai pas réussi à me plonger dedans. Je pense franchement qu’un seul livre aurait été suffisant. »

111717534_o

Dans ‘Éblouissant’, Will raconte l’histoire de leur relation compliquée, de son point de vue.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : This Girl
Titre français : Slammed, tome 3 : Eblouissant
Auteur : Colleen Hoover
Editeur : J’ai Lu
Genre : littérature étrangère, romance, new adult
Parution originale : 13 août 2013
Parution française : 24 août 2016
Nombre de pages : 317

A voir aussi
+ en savoir plus sur Colleen Hoover (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez J’ai Lu
+ chronique Slammed, tome 1 : Indécent
+ chronique Slammed, tome 2 : Incandescent

Cette chronique a été faite lorsque le livre n’existait pas encore en version française.

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

L’amour que se portent Lake et Will a résisté à l’attente, aux préjugés, au deuil. Désormais mariés, les amants tentent de construire leur vie sur une base heureuse. Bien que Lake savoure cette stabilité, elle se surprend à vouloir dissiper les zones d’ombre que dissimule Will, même si ce dernier préférerait laisser les souvenirs douloureux derrière lui. Cédant à l’insistance de sa femme, il finira par se replonger dans leur passé, révélant ainsi ses secrets les plus intimes… Des vérités tantôt amères, tantôt fabuleuses, qui constituent la pièce maîtresse de leur puzzle éblouissant !

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4/5)

Dans ma chronique du premier volet, ‘Indécent‘, je disais regretter l’absence de point de vue de Will et finalement je l’ai ici. Malheureusement, autant j’aurais aimé l’avoir dans le premier tome, autant revenir en arrière maintenant ne m’a pas totalement conquise. J’ai eu l’impression de relire la même histoire (ce qui est plus ou moins le cas) et je me suis un peu ennuyée.

Les personnages sont encore les mêmes mais cela fait toujours du bien de les retrouver. Will et Lake, bien sûr, mais surtout Kel et Caulder qui sont probablement mes petits favoris de la saga. Il y a d’ailleurs un passage sur Caulder qui m’a beaucoup émue et qui m’a donné envie de le serrer fort dans mes bras. J’aime vraiment ces deux petits bonhommes et j’aurais bien aimé une histoire sur eux plus tard, adultes. Je vais d’ailleurs glisser l’idée – même si à mon avis elle l’a déjà eue – à l’oreille de Colleen Hoover quand je la verrai le mois prochain à Paris.
Pour revenir aux personnages, il y a aussi plusieurs parties avec Gavin qui sont très intéressantes et qui ont renforcé mon affection pour lui. C’est un personnage qui était assez effacé dans le premier tome et un peu moins dans le second, mais avec ce livre il prend plus de place et j’en étais ravie. Julie a également une place très importante ici et même si elle ne me touche pas plus que ça, elle a beaucoup d’importance et le lecteur peut y être sensible, je pense.

Concernant l’histoire il n’y a pas grand chose à dire car on revit celle du premier livre mais d’un autre point de vue, le tout coupé par des scènes du présent. L’idée de mise en scène est vraiment bien trouvée (le principe de flashback) mais je n’ai pas réussi à me plonger dedans. De base je ne voyais pas ce que Colleen Hoover pouvait ajouter à son histoire et j’étais donc très inquiète concernant ce troisième tome. Mes craintes ont malheureusement été confirmées car elle n’avait au final pas grand chose à raconter en plus. J’ai vraiment peiné à finir ce livre et c’est dommage.

Il y a cependant du positif. Ce dernier volet nous permet de découvrir de nouvelles scènes plutôt charmantes mais aussi d’en comprendre d’autres du passé. On apprend par exemple à quoi « l’océan » du poème de Will (premier tome) fait référence et cela donne encore plus de sens à sa prestation. Ajoutons à ces découvertes et redécouvertes le fait de retrouver des personnages qui me sont précieux et un final vraiment génial grâce à un épilogue parfait et une ultime création de Will, et vous obtenez un mélange plutôt agréable. Et puis… Will est fan de Rice Krispies ! Et rien que pour ça, ‘This Girl’ valait le coup. Non, plus sérieusement, ça m’a juste fait beaucoup sourire parce que ce sont mes céréales préférées et qu’elles sont méconnues de tous.

Je pense franchement qu’un seul livre aurait été suffisant et je m’inquiète un peu de ce que donne la seconde trilogie de l’auteure… Cela ne m’empêche pas de demeurer une très grande fan de Colleen Hoover, je suis juste extrêmement difficile lorsqu’il s’agit de trilogie romantique. Cependant les livres sont loin d’être mauvais et même si je n’ai pas adoré ce tome ou le précédent, je les ai tout de même appréciés – d’où ma note, que je reconnais un peu ‘gentillette’ – et je ressors très satisfaite de cette trilogie dans sa globalité. La plume de l’auteure est bien meilleure aujourd’hui, selon moi, mais sa première saga vaut quand même le détour. Je resterai marquée par ces personnages tellement attachants et toutes les choses qui les caractérisent. Je pense d’ailleurs moi aussi adopter le rituel du ‘Suck & Sweet’ (j’ignore le nom dans la version française mais en résumé c’est quand vous racontez le meilleur ainsi que le pire moment de votre journée) que je trouve vraiment génial.

En conclusion, même si je ne suis pas aussi fan de ce tome que je ne le suis du premier, ou mieux, des plus récents livres de l’auteure, ‘This Girl’ (c’est un peu étrange d’utiliser le titre anglais alors que j’ai pris les français pour les deux précédents volumes, mais ce tome n’est pas encore sorti en France, il le sera le 24 août 2016) reste un roman agréable et la trilogie dans sa globalité se lit aisément. Je vous la recommande cependant en anglais, ne serait-ce que pour les titres qui ont un réel sens alors que les français n’en ont aucun, ou encore les couvertures qui sont bien plus belles en VO ! Quoi qu’il en soit, à vous de vous faire un avis sur cette série.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (10,86€)

4 commentaires

  1. Ce que j’ai surtout adoré dans ce troisième tome, c’est Kel, Caudler et Gavin. Les deux premiers sont extrêmement attachants et on y découvre des discussions tantôt touchantes tantôt drôles qu’ils ont eu avec Will et qui n’apparaissent pas dans le tome 1, qui était lui du point de vue de Lake.
    Quant à Gavin, quand j’ai lu le premier tome, j’ai eu l’impression que lui et Will étaient devenus les meilleurs amis du monde du jour au lendemain mais quand on lit ce troisième tome, on découvre une relation bien plus profonde que ça et c’était à la fois surprenant et bien ficelé !

    Enfin, pour ce qui est de la trilogie d’une manière générale, je pense qu’elle a beaucoup plus de sens en VO qu’en VF. Que ce soit pour les chansons en début de chapitres, les slams ou même les expressions propres à l’histoire comme ‘Suck & Sweet time’, ‘Craving pumpkins’, ‘That’s not a good idea’ et j’en passe… Je trouve qu’ils ont plus de charmes et de sens en anglais et pour certaines, je vois mal comment ils peuvent le traduire sans rendre le tout ridicule… ><
    Et je vais me mettre au 'Suck & Sweet Time' aussi dès que j'en aurai l'occasion, je trouve l'idée fabuleuse **

    Reply

Laisser un commentaire