Maybe, tome 1 : Maybe Someday de Colleen Hoover

cc

★★★★★ (4,5/5) — COUP DE ♥ — « Alors que c’est encore un livre de Colleen Hoover qu’Erika adore au point d’être un coup de coeur, Steven découvre l’auteure avec ce roman qu’il a lui aussi beaucoup apprécié. Le handicap présenté dans ‘Maybe Someday’ est l’élément clé de l’histoire et a été abordé de manière touchante mais pas négative, ce qui a été beaucoup apprécié. »

maybeso

Non seulement tout ce qu’elle vient de dire me brise le coeur, mais j’ai également l’impression qu’elle brise le coeur de mon coeur.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Maybe Someday
Auteur : Colleen Hoover
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Genre : littérature étrangère, romance, new adult
Parution originale : 18 mars 2014
Parution française : 7 mai 2015
Nombre de pages : 374

A voir aussi
+ en savoir plus sur Colleen Hoover (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo Roman

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

À 22 ans, Sydney a tout pour être heureuse : des études passionnantes, le mec parfait, Hunter, et un superbe appartement en coloc avec sa meilleure amie Tori. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont le plus chers lui cachent un secret impardonnable… Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare sur son balcon. Mais chacun a ses secrets, et Sydney va découvrir ceux de Ridge à ses dépens. Ensemble, ils vont comprendre que les sentiments qu’ils partagent ne leur laissent pas le choix dans leurs décisions.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

J’ai commencé à lire les livres de Colleen Hoover par le dernier qui était sorti à ce moment, ‘Confess‘, et ayant énormément apprécié cette première lecture, je suis passée à ‘Ugly Love‘ que j’ai tout autant aimé. J’ai voulu confirmer mon affection pour cette auteure et j’ai donc continué avec les trois tomes de la saga ‘Never Never’ (1/2/3) et le dernier roman sorti à ce jour, ‘November 9‘. Mes chroniques parlent d’elles-mêmes, j’ai adoré ces livres et je les conseille à tous. Mais si je doutais encore d’être une énorme fan de Collen Hoover, ‘Maybe Someday’ a fini de me convaincre. C’est un réel bijou et sûrement mon ouvrage préférée écrit par ses soins.

Ce livre raconte l’amour à l’état pur, le véritable amour. La quatrième de couverture le présente comme une histoire banale qu’on peut trouver dans la plupart des romances contemporaines et pourtant on est loin de la banalité ici. L’auteure mélange avec grâce la musique, l’amour et un handicap — que je tairai — afin d’offrir une histoire intense et une fois de plus bourrée d’émotions.

Les deux protagonistes sont particulièrement attachants mais les habitués de Colleen Hoover n’en seront pas surpris car elle sait donner une saveur particulière à ses personnages. Sydney est peut-être une héroïne un peu ‘fade’ à côté des autres créées par l’auteure, mais elle reste néanmoins délicieuse et on ne peut que s’éprendre d’elle. Elle a un coeur immense et malheureusement peu de chance. La combinaison nous la rend forcément attachante. Puis il y a Ridge, ce voisin musicien qui a lui aussi un coeur trop gros pour son corps et une sensibilité terriblement profonde. Il a un handicap qui doit absolument être mentionné car il donne une tout autre dimension à l’histoire. Et même si je ne peux pas dire de quoi il s’agit, je dois avouer que j’ai adoré sa manière de vivre avec et comment l’auteure a fait de cet élément une chose parfaitement naturelle et en même temps, terriblement puissante sur le plan émotionnel.
Il y a d’autres personnages vraiment sympathiques notamment Brennan, le frère de Ridge, que j’aurais aimé connaître un peu plus, et Maggie, sa petite-amie qui est aussi un élément très important de l’histoire. Et bien sûr il y a Warren, le meilleur ami plein d’humour qu’on adore puis déteste la seconde d’après. Je comprends parfaitement que Colleen Hoover ait voulu faire un livre supplémentaire à son sujet et j’espère pouvoir très prochainement lire ‘Maybe Not’ pour en savoir plus sur lui et connaître son histoire.

Il y a une particularité à ce livre qui n’est pas fréquente dans les romances, c’est que les deux protagonistes sont tous les deux en couple et avec deux personnes différentes. Et autant le petit-ami de Sydney, Hunter, est présenté comme un vrai salaud (pardonnez le mot) dès le début, autant Maggie et Ridge entretiennent une relation saine et pleine d’amour. On ne peut donc pas savoir comment les choses vont se dérouler. Il n’est pas rare que le couple initial se brise dès les premières pages pour laisser place à un nouveau couple de manière peu naturelle, ce qui est rare c’est qu’au contraire un des deux présentés dans la quatrième de couverture comme étant le potentiel amour de l’héroïne, soit déjà dans une relation sérieuse en laquelle on ne voit pas de réelle faille. Quant à la conclusion ? A vous de la découvrir en lisant !

Plus haut je parle du handicap de Ridge et même si je ne peux pas entrer dans les détails (ce qui complique grandement la critique) je ne m’y attendais pas, personnellement, et bien que le sujet ait déjà dû être exploité dans d’autres livres, je l’ai trouvé bien amené et travaillé dans celui-ci. C’est sûrement étrange de dire ça mais je trouve que cela offre une autre dimension au récit et le style de narration, qui en est affecté, en ressort encore plus original. Sans parler de toute l’émotion qui se dégage des personnages à cause (grâce ?) à cet élément.

J’ai été profondément touchée par ce roman et j’ai aussi beaucoup ri. Parfois je n’ai même pas pu m’empêcher de rire dans les transports en commun, c’était un peu gênant… J’ignore si tout le monde aura le même ressenti que moi, je pense que je suis juste très sensible à la plume de Colleen Hoover mais il est certain que ses récits offrent toujours une importante palette d’émotions. C’est le cas dans tous ses livres, mais ici plus encore je trouve que l’auteure a su mélanger habilement la passion, le drame, l’humour et l’intensité en mettant la juste dose de chaque.

Pour cet ouvrage l’auteure a travaillé avec l’artiste Griffin Peterson afin de créer une playlist qui est en fait composée des chansons dont il est fait mention dans le roman. Une simple recherche sur YouTube vous permettra d’écouter les différentes chansons dont les titres sont les suivants :

Living a Lie
Something
A Little Bit More
Maybe Someday ()
I’m In Trouble
It’s You
Hold On To You
Let It Begin

Vous pouvez également les retrouver ici mais je pense qu’il est plus approprié de les lire lorsqu’elles sont mentionnées dans le livre. Pour ma part j’ai une préférence pour ‘Maybe Someday’ (si le coeur à côté du titre n’était pas assez clair, maintenant ça l’est) tant pour l’audio que pour la manière dont elle a été créée par les personnages dans le livre.
Quoi qu’il en soit, j’aime beaucoup que Colleen Hoover collabore avec d’autres artistes pour donner plus de profondeur à son univers. J’avais déjà adoré l’idée des peintures de ‘Confess’ et je suis une fois de plus conquise par l’aspect musical de ‘Maybe Someday’. De plus, le style des chansons correspond totalement à ce que j’aime écouter alors j’étais obligée de mentionner ce point.

Rien de ce que je pourrais dire ne saurait représenter assez bien ce livre, tout simplement car pour vraiment exprimer combien il est extraordinaire, il faudrait être plus précis quant au handicap de Ridge et cela gâcherait un peu la lecture. Mais je peux vous assurer qu’il vaut le détour. J’ai personnellement trouvé ce roman particulièrement addictif et j’ai eu grand mal à m’en détacher pour m’occuper de d’autres affaires qui m’appelaient. Je me sens presque comme une droguée lorsqu’il s’agit des livres de Colleen Hoover et celui-ci ne fait pas exception, je l’ai adoré, c’est un coup de coeur et je ne peux qu’en redemander encore et encore. J’avais peur de finir par retrouver trop de points similaires d’une histoire à l’autre mais finalement l’auteure réussit chaque fois à me séduire un peu plus. Je brûle d’impatience de lire ses deux premières séries et comme toujours je vous recommande vivement ce livre (et tous les autres) et si vous ne connaissez pas encore Colleen Hoover, sachez qu’elle mérite votre attention.

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4/5)

Tout d’abord il faut savoir que j’ai choisi de lire ce roman grâce à son immense popularité et grâce au challenge Un genre par mois.
Je n’avais lu ni la quatrième de couverture ni les critiques pour garder un réel effet de surprise. Ce roman m’initie aussi au genre littéraire contemporain que je ne connaissais absolument pas. C’est donc avec hâte que je me suis plongé dans l’univers de Colleen Hoover.

J’avoue que les premières pages donnent rapidement le ton et battent le rythme mais j’ai eu l’impression de tomber dans un vieux soap à la sauce ‘Les feux de l’amour’. J’ai tout de suite compris que je n’étais pas le public visé par cette ouvrage même si je le savais avant de commencer.
Cependant j’avoue aussi que ce roman est aussi un véritable ‘page-turner’ et je n’ai pu m’arrêter de lire surtout à l’annonce du secret d’un des personnages principaux. L’histoire prend une direction opposée à ce que je pensais lire. D’ailleurs je ne veux tellement pas en dévoiler qu’écrire cette chronique a été difficile.

Notre héroïne, Sydney, est une jeune adulte dont la vie a tout de banal. Elle vit en collocation avec son petit ami et sa meilleure amie tandis qu’elle poursuit ses études payées à l’aide d’un job dans sa bibliothèque universitaire. Ayant tout pour être heureuse, son bonheur s’envole le soir de son vingt-deuxième anniversaire où son voisin musicien, Ridge, la prévient que son copain la trompe avec sa meilleure amie.
C’est de la que débute l’histoire. L’auteure ne prend pas le temps de poser le cadre que nous sommes déjà spectateur d’une scène de ménage assez explosive où Sydney dévoile sa vulnérabilité. En effet la voilà célibataire, SDF et sans argent en un quart de seconde. Le ton est donné pour ensuite faire un rapide retour en arrière histoire de clarifier la situation.
Une nouvelle vie s’offre donc à Sydney quand son voisin décide de l’héberger en attendant qu’elle retrouve une situation stable.

Nous apprenons donc à connaître nos deux protagonistes en même temps qu’eux même se découvrent. Malgré le fait que Sydney reste la véritable héroïne de ce roman j’ai ressenti plus d’attachement pour Ridge du fait de son handicap que je ne peux pas vous dévoiler pour ne pas gâcher votre étonnement. Je ne sais pas si l’auteure s’est documentée à ce sujet mais elle l’a traité avec tant de réalisme que cela m’a ému plusieurs fois au cours de ma lecture. J’applaudis d’ailleurs le fait que l’histoire entre nos deux héros débutent sur un balcon et quelques notes de musique jouées par Ridge. Avant d’en savoir plus sur les non dits des personnages, j’avais trouvé ça tellement fleur bleu alors qu’en fait ce choix judicieux et très intelligent. Je me demande aussi si l’auteure côtoie cet handicap quotidiennement ou ce qui l’a poussée à écrire dessus.

Comme pour tout bon roman du genre qui se respecte, Colleen Hoover dépeint ici un triangle amoureux magnifiquement bien ficelé.
Les liens qui unissent ce triangle ne cesseront d’évoluer et d’augmenter en intensité au fil des pages si bien qu’il m’est arrivé de ne plus savoir quoi penser de chacun. D’autant plus que de lourds secrets vont être dévoilés permettant à l’auteure de traiter de sujets difficiles d’un air léger voir innocent mais totalement sérieux et avec une grande maturité et sagesse. Je me suis senti triste par moment mais pas au point d’en être bouleversé. Je pense que l’auteure ne voulait pas tomber dans le mélodrame et permet au lecteur un réel détachement pour ne pas tomber dans l’excès.
Il faut dire que l’humour est fortement présent dans la plus grande partie de ce roman grâce au personnage de Warren, meilleur ami de Ridge qui ne peut s’empêcher de faire des farces à ses hôtes.
Le final est tout aussi justement dosé mais n’offre pas de réelle surprise et j’ai trouvé ça un peu simpliste. Tout est bien qui finit bien. En même temps ne dit-on pas que l’amour est plus fort que tout et que le coeur a ses raisons que la raison ignore ?

La plume de Colleen Hoover est aussi un atout fort de cette lecture. En quelques mots à peine elle nous plonge dans son univers et de par son efficacité, il m’était impossible d’arrêter cette lecture. Grâce à sa fluidité je n’ai trouvé aucune longueur à son récit et je l’ai même trouvé assez rythmé.
D’ailleurs sachez qu’il est possible d’écouter les musiques présentes dans l’oeuvre au cours de votre lecture. Personnellement je ne l’ai fait qu’une fois mais ce n’est pas du tout le style de musique que j’écoute et cela rajoutait un côté vraiment trop romantique pour me plaire, bien que cela ajoute une dimension réelle à cette fiction.

En conclusion même si ce n’est pas un coup de cœur j’ai passé un agréable moment à lire ce roman. Preuve en est, je l’ai même dévoré. J’avais peur que l’amour soit un peu trop présent dans cette histoire mais pas du tout. L’auteure, à l’aide de sujet sérieux, a réussi à dresser une histoire touchante qui m’a ouvert les portes d’un monde où le handicap n’est en aucun cas une infirmité mais se révèle être une force. C’est pourquoi je l’en remercie et recommande fortement cet ouvrage. Il est clair que même si le public visé reste la gente féminine, l’histoire de ces personnages est à la porté de chacun. J’ajoute aussi que je lirai certainement d’autres œuvres de Colleen Hoover.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (17€)

32 commentaires

  1. Je vis un peu mal le fait que tu aies lu ce livre avant moi… Je suis jalouse xD Mais bon, le fait que tu aies aimé me donne encore plus envie de le lire. Parce que si TOI tu as aimé, alors moi je vais adorer **

    Reply
    • Ne t’inquiète pas Nana je suis certain que tu vas vite le dévorer. Cois moi j’ai hâte de lire ton avis du fait (encore xD) que nos lectures sont à des années lumières les unes des autres, mais c’est ce que j’apprécie surtout en l’équipe de Plume Bleue.

      Reply
  2. Je vais faire ma spécialiste de Colleen Hoover mais elle écrit souvent des romans articulés autour de problèmes sérieux. Peut-être qu’elle force parfois un peu trop sur le drame.
    Je te conseille Ugly Love, sinon puis Confess.

    Reply
    • Malheureusement au premier abord on s’attend surtout à un roman d’amour, enfin c’est mon ressenti avec les premières pages. Il a fallut que j’en apprenne plus au sujet de Ridge pour vraiment apprécier l’histoire et les conséquences de cet ‘amour’ sur les personnages.

      Je viens d’aller lire la critique d’Erika sur Ugly Love et je ne sais pas si j’aimerais autant que Maybe Someday mais pourquoi pas car j’ai apprécié le travail et le style de Colleen.

      Reply
        • Ce n’est pas que je n’aime pas les romans d’amour, au contraire j’adore la saga ‘Outlander’ mais je n’aime pas les histoires bateaux à la ‘je t’aime moi non plus’.
          Effectivement que j’avais bien remarqué dès la couverture mais que veux-tu un challenge reste un challenge et c’était un des genres à lire pour ce mois-ci et puis heureusement car je serais passé à coté de ce roman que j’ai malgré tout apprécié.

          Reply
  3. Effectivement, je vois maintenant mieux ce que tu voulais dire 🙂
    C’est clairement un livre orienté pour les femmes/filles même si la romance est plus légère ici. Ugly Love de la même auteure comporte des scènes bien plus osées, plus gratuites. Je l’ai d’ailleurs beaucoup moins aimé celui-là. Mais c’est une autre histoire 😛
    Je ne peux encore une fois que plussoyer pour Ridge ♥ (oui, oui, le coeur est obligatoire je le crains pour parler de ce personne que j’ai vraiment adoré. Ca résume bien tout).

    Reply
    • Il était clair depuis le départ que je ne faisais pas parti du public visé mais heureusement l’auteure, à l’aide de Ridge, nous emmène assez loin de la romance ‘bateau’ et c’est pour ça que j’ai apprécié ce roman.

      Erika qui connait très bien mes goûts littéraires me ‘déconseille’ aussi Ugly Love du coup je pense que je mes prochaines lectures seront ‘Maybe Not’ et ‘November 9’.

      Reply
  4. Suite aux nombreux avis positifs que j’ai entendu sur cette auteure, je me suis mise à lire ses livres et je dois avouer que j’y prends beaucoup de plaisirs !
    Contrairement à Erika, j’ai commencé par le début, soit la trilogie Slammed et bien que l’histoire semble assez classique, j’ai énormément aimé la plume de l’auteure. C’est fluide, ça se lit très facilement (même en anglais) et je trouve les personnages très humains. Il est facile de rentrer dans l’histoire et de s’imaginer assister aux différentes situations. Je dévore littéralement le premier tome de cette trilogie et je suis impatiente de lire la suite et ses autres ouvrages qui sont, d’après vos avis, aussi excellents les uns que les autres !
    Merci pour la découverte~ ^^

    Reply
    • Oh I hate you ! Tu lis la série avant moi je suis jalouse ;~; Plus sérieusement, si tu aimes je pense que tu aimeras aussi ses plus récents ouvrages qui doivent (par déduction mais je me trompe peut-être) être encore mieux écrits ** Aussi, je pense que l’aspect musical de ‘Maybe Someday’ peut te plaire. Faudra absolument que tu me dises ce que t’en penses si tu le lis parce que c’est mon petit coup de coeur dans la liste de cette auteure ♡ En tout cas je suis trop contente que tu essaies ses livres !

      Reply
      • Tu n’avais qu’à lire dans l’ordre chronologique ! XD
        T’inquiète pas, j’ai toute sa biblio en e-books et vu à la vitesse à laquelle je les lis, j’arriverai très rapidement à Maybe Someday je pense XD
        (j’ai aussi la biblio de Jojo Moyes mais je me la garde pour plus tard =D)

        Reply
        • J’y peux rien j’avais ‘Confess’ sur ma liseuse depuis super longtemps lol Mais là je vais peut-être les lire… Je vais les mettre sur ma liseuse et voir mais avant, je pense que je vais lire ‘Maybe Not’ parce que je ne peux pas encore me séparer des personnages de ‘Maybe Someday’, pas de suite ;~; Après j’ai pas envie d’aller trop vite parce que j’aurais plus rien d’elle sinon ! Ca me fait ça avec Agnès Ledig aussi, son dernier livre est sorti mais si je le lis, j’aurais plus rien d’elle lol Enfin Colleen Hoover y’en a un autre qui sort cet été ** Et du coup faut que je te dise, elle vient en France du 5 au 10 avril ! Je connais pas encore les lieux mais ptet qu’on pourra aller la voir ensemble si tu continues à aimer ce que tu lis d’elle ♡
          (Jojo Moyes je suis encore mitigée y’en a qui m’inspirent moins que d’autres lol Mais ceux que j’ai lu j’ai adoré par contre ^^)

          Reply
          • Oui, j’ai vu que son prochain bouquin sort en août ! ** Je ne savais pas qu’elle venait en France par contre, je serais sur Paris durant cette période, ce sera l’occasion d’acheter ces bouquins en version papier si elle fait une dédicace ! ><

          • Ouiiiii il me tarde trop ** Bon et du coup là je craque, je vais lire ‘Maybe Not’ qui est très court et je te rejoindrai peut-être sur sa première série après xD A moins que je ne lise sa seconde avant… (Je fais vraiment tout à l’envers OTL)
            Si elle vient sur Bordeaux je ne pense pas monter jusqu’à Paris encore une fois mais si elle ne vient pas à Bordeaux (ou à côté) et qu’elle va à Paris (en général la capitale c’est limite le passage obligé lol) on s’y retrouvera hehe~

  5. Dépêche-toi si tu veux me rejoindre sur la première série, j’entame déjà le tome 2 XD
    Tu me tiendras informer sur sa venue, je suis toujours à l’ouest pour ce genre de choses… OTL

    Reply
  6. Je reviens ici pour donner mon avis cette fois.

    Encore un très bon livre de Colleen Hoover. Je ne me lasserai jamais de sa plume je crois ! Je trouve que le résumé n’est pas très représentatif de l’histoire. On pourrait croire qu’on a une histoire de colloc’ tout à fait banal alors qu’en réalité, les choses sont bien plus compliquées que ça.
    Sydney m’a fait de la peine à plusieurs reprises et j’ai même eu la larme à l’œil lorsqu’elle tombe au fond du trou vers les 3/4 du livre (mon passage préféré !). C’est une personne forte, drôle et compréhensive sans jamais tomber dans les clichés (ou très peu). C.H. a le don de me faire aimer ces personnages féminins (et je suis très difficile XD).
    Ridge m’a quelque peu dérangé par contre. J’ai apprécié sa sensibilité, sa passion pour la musique et son côté torturé mais sa loyauté m’a parfois exaspérée (bien que je comprenne son comportement j’avais envie qu’il prenne une décision qu’importe son choix). Ce n’est pas mon personnage masculin préféré de C.H. mais il a néanmoins toutes les qualités requises pour être un bon personnage principal ! Par rapport à son handicap, il est vraiment bien exploité. Sans ajouter de la lourdeur au récit, l’auteur réussit à nous faire comprendre à travers Ridge qu’un handicap n’est pas forcément synonyme d’isolement ou de solitude. Au contraire, Ridge a une copine, des amis, un boulot, comme n’importe lequel d’entre nous. On le sent bien dans sa peau et il reçoit même les vannes de Warren avec le sourire !
    En parlant de Warren c’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié. J’ai aimé sa facilité d’adaptation, sa volonté de remettre les choses dans l’ordre pour que tout ceux qu’il aime soient heureux, ses fourberies et son honnêteté. C’était pour moi un des personnages les plus intéressants ^^.
    J’aurais aimé en savoir plus sur Brennan aussi. Il est constamment mentionné dans le livre mais il n’a que trop peu d’apparitions et pourtant avec le peu que l’auteur nous dévoile sur lui, il a l’air d’être un personnage tout aussi passionnant que Warren. Je veux un Maybe Brennan !

    Du côté de l’histoire, il y a tellement de rebondissements que j’ai fini par me demander si elle allait se finir comme je le souhaitais… Avec Colleen Hoover, j’ai l’habitude d’avoir des fins qui finissent en apothéose. Dans Maybe Someday, j’ai eu l’impression d’avoir un feu d’artifice sans son bouquet final, c’est beau, on attend le bouquet final qui ne vient pas (ou qui est passé sans qu’on s’en rend compte) et du coup on reste un peu sur sa fin.

    Bref, c’est un livre de romance contemporaine d’une excellente qualité, j’ai apprécié la recherche effectuée sur la musique et le handicap de Ridge, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde en lisant cet ouvrage mais il ne fera pas parti de mon top 3 des livres de Colleen Hoover contrairement à Erika ^^.

    Reply
    • Je suis triste que tu n’aies pas aimé ce livre autant que moi ;A; Mais bon, tant que tu l’as aimé c’est déjà bien ! xD (Moi je suis pour le ‘Maybe Brennan’ **)

      Reply
      • C’est parce que tu m’as trop vendu du rêve ça ! XD
        Nan mais il n’est pas nul, loin de là, c’est que juste que maintenant avec Colleen Hoover, j’en attends un max et je deviens difficile ! OTL

        Reply
        • En fait je trouve que c’est pas le mieux écrit ou quoi, c’est juste que je suis ultra sensible à ce handicap là… Du coup je pense que ça m’a plus touchée : 3

          Reply
  7. Me voici après avoir fini ma lecture de ce merveilleux roman qui m’a un peu brisé le coeur, tellement j’ai ressenti de choses en le lisant T__T C’est clairement la première fois qu’un livre me fait cet effet !

    J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de Colleen Hoover. Je l’ai lu en version anglaise et c’était mon tout premier véritable livre en anglais, alors j’avais un peu peur de rien comprendre. Mais pas du tout, c’est passé comme une lettre à la poste ! \o/

    Tous les personnages sont attachants et je ne pense pas avoir haï un seul des protagonistes. On ne peut pas dire que Hunter et Tori aient fait assez d’apparitions dans le livre pour être considérés comme tels Lol Donc non, je n’ai haï aucun des personnages. Et même à certains moments, je me suis prise à penser que la seule manière de bien terminer cette histoire aurait été de les faire finir dans une relation amoureuse à 3 XD Franchement, j’ai vraiment cru que j’allais finir avec le coeur brisé à la fin du livre… Mais tout est amené naturellement et presque logiquement, je dirais, pas comme dans certains livres où tu te dis « Mais quoi ? Comment ça a pu finir comme ça ?! C’est n’importe quoi ! »

    Comme Erika, je me suis prise à rire toute seule devant les interactions Sydney/Warren (la plupart du temps XD) et je n’ai pas du tout vu venir le handicap de Ridge !! Je suis tombée des nues en lisant ! Mais ça apporte une toute autre approche à l’histoire, et le fait d’avoir les deux points de vue est appréciable pour le coup (j’aime pas toujours quand ça change de point de vue dans les romans…). On a pu découvrir son univers tel qu’il le ressent et c’était vraiment bien ^^

    Bref, merci à Erika pour la superbe découverte qu’est ce livre !! J’ai encore 2 autres livres de CH à lire, et je pense acheter tous les autres que j’ai pas XD (Mon porte-monnaie ne te dit pas merci par contre…)

    Reply
    • Je suis juste TROP heureuse que tu aies apprécié ta lecture et qu’apparement tu aies été touchée par ce livre autant que j’ai pu l’être. Je pense que tu vas devenir une très grande fan de Colleen Hoover haha et donc tu pourras intégrer notre club (qui était jusqu’ici un duo) avec Pauline lol Oh et je suis aussi contente que tu n’aies eu aucun soucis avec l’anglais. Je n’en doutais pas mais je sais qu’on doute pas mal de nous dans les débuts ; )

      C’est cool tout ce que tu dis parce que ça confirme vraiment mes pensées. Comme moi je pense que t’as eu l’habitude des romances un peu tirées par les cheveux et pas forcément de bonne qualité et Colleen Hoover est à un niveau tellement supérieur, un vrai régal **
      Ridge est tellement parfait ;A; (ouais, c’est pas tellement le sujet mais bon xD)

      Bref, de rien, et je suis vraiment contente que tu aies aimé. J’espère que les autres te plairont aussi, mais je n’en doute pas ; ) Tu en apprécieras forcément certains plus que d’autres mais je pense que tu passeras quand même toujours un bon moment avec les livres de cette auteure. Et si ça t’intéresse, ‘It Ends With Us’, le dernier Colleen Hoover, sort dans quelques jours. Il a été expédié d’ailleurs, on l’attend avec Pauline ** Ca promet d’être une tuerie haha on t’en dira sûrement plus prochainement mais si jamais tu veux le commander dès maintenant (a)

      Reply

Laisser un commentaire