Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités de Sophie Jomain

ban2

★★★★☆ (4,1/5) — « Globalement, les avis d’Erika et Steven rejoignent ceux qu’ils avaient pour le premier tome. Les défauts sont relevés par les deux mais tandis qu’Erika s’est attachée aux personnages et arrive à faire abstraction, Steven a du mal à pleinement apprécié sa lecture même s’il ne la déteste pas. »

« L’auteure, par ses mots et son imagination, nous entraîne dans un monde qui devient un peu le nôtre. » — Les lectures de Mylène

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Les étoiles de Noss Head, tome 2 : Rivalités
Auteur : Sophie Jomain
Editeurs : Rebelle Editions et J’ai Lu (existe aussi chez France Loisirs)
Genre : littérature française, new adult, fantastique, bit-lit
Parution : 26 septembre 2011
Nombre de pages : 356

A voir aussi
+ en savoir plus sur Sophie Jomain
+ découvrir d’autres livres de chez Rebelle Editions et J’ai Lu
+ chronique Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Pour moi, une nouvelle vie commençait : l’université à St Andrews avec Leith. J’avais espéré que le calme était revenu, que je vivrais ma première année de fac comme n’importe quelle jeune femme, ou presque. Douce utopie, rien ne se déroule jamais comme prévu.

Il fallait qu’ils se fassent la guerre, c’était plus fort qu’eux. Leur haine ancestrale allait les pousser à bout. J’étais dépassée, mais j’étais sûre d’une chose : tôt ou tard, je paierais les pots cassés…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (4,8/5)

Globalement, j’ai le même avis que pour le premier tome donc je vais avoir très peu de choses à dire au sujet de ce second volet. En effet, je mentionnerai les mêmes qualités et défauts pour les deux premiers tomes, je vous invite donc à lire ma chronique de ‘Vertige‘ pour vous situer un peu.

Le début de ce volume était plus axé sur la relation amoureuse de Hannah et Leith et même si je n’y vois aucun inconvénient, je pense que certains n’apprécieront pas. Qu’ils se rassurent, après ça, l’histoire se lance et chacun devrait y trouver son compte. Une nouvelle espèce de créatures fantastiques va faire son apparition, pour le plaisir du lecteur mais pas pour celui de notre cher loup blanc. En effet, ce sont les ennemies jurés des loups garous qui vont apparaître dans ‘Rivalités’ et cela va faire des étincelles, surtout du côté de notre héros.

Personnellement j’ai aimé les nouveaux personnages même si certains n’ont pas été assez exploités à mon goût. J’ai beaucoup apprécié Darius et je pense que j’aurais pu aimer plus de personnes parmi les amis de Leith si l’auteure s’était un peu plus attardée sur eux. Ceci étant dit, je reste satisfaite de l’arrivée de tous ces personnages, à l’exception de Georgia qui m’a rendue folle à plusieurs reprises… En parlant de folie, Leith m’a lui aussi agacée par moment. Je ne sais pas ce qui est arrivé à Sophie Jomain mais elle l’a rendu un peu irritant et sans réelle raison. Je n’ai pas bien saisi sa poussée soudaine de testostérone et d’agressivité… J’espère qu’il redeviendra le personnage que j’ai aimé au premier tome car cela risque d’être un problème pour moi dans le cas contraire.

Comme je l’ai dit plus haut, les points positifs sont toujours les mêmes et je vais me contente de mentionner une fois de plus qu’en dépit des petits défauts qui peuvent être relevés, cette saga rend totalement accro, un peu comme une drogue. J’ai un tout petit peu moins accroché à ce tome qu’au précédent mais je pense que c’est uniquement lié à Leith et son caractère. Cela ne m’a pas empêchée de dévorer ce livre et d’en redemander encore.
Cependant, je suis réellement inquiète pour le prochain tome car la fin de celui-ci n’annonce pas de la joie, des oursons et des arcs-en-ciel. J’espère que l’auteure a su gérer pour que cela ne devienne pas trop lourd parce que j’ai déjà un peu de mal à comprendre le choix final qui a été fait ici par un de nos protagonistes. Ceci étant dit, j’aime l’événement majeur qui marque la fin de l’histoire, je ne m’y attendais pas et je n’aurais pas deviné si je ne m’étais pas spoilée. (Ne lisez surtout pas la quatrième de couverture du troisième tome, sans quoi vous connaitrez la fin du second.)

Je vais finir en mentionnant un passage que j’ai beaucoup aimé, il s’agit du match de rugby de la meute. J’avoue avoir apprécié l’image et n’en avoir nullement honte, après tout je ne suis qu’une femme. Quoi qu’il en soit, je reste sur ma position que ‘Les étoiles de Noss Head’ se dévore même si quelques petites choses pourraient déplaire à certains lecteurs. Je reconnais ces défauts mais j’avoue ne pas m’en soucier et me nourrir de cette histoire. J’ai cependant mis une note inférieure au premier tome à cause du changement dans le personnage de Leith. Si comme moi vous l’avez adoré dans le premier, rassurez-vous il n’est pas tout le temps insupportable dans le second !

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Je me souviens de l’avis mitigé que j’avais eu lors de ma lecture du premier opus de cette saga. Même si j’avais aimé la base du récit les clichés trop présents m’avaient quelque peu agacé. Il en est malheureusement de même avec ce second volet. J’ai encore une fois apprécié le contexte logique que prend la tournure des événements de nos héros et leur amour interdit mais le récit est véritablement tissé sur des clichés à n’en plus finir.

Commençons par le récit. Comme avec le premier tome, le tout manque cruellement d’originalité et de suspens. Tout se devine au fil des pages et j’avais déjà repéré les ‘méchants’ des ‘gentils’ avant que l’auteure ne me les dévoile. Ce sentiment de frustration quand je découvre toute la trame de l’histoire bien avant sa moitié m’agace quelque peu. J’ai l’impression de perdre mon temps en attendant être un minimum surpris. Je ne sais pas si l’auteure s’en rend compte mais celle-ci laisse beaucoup trop d’indices quant à la tournure qu’elle décide de donner. Je ne veux pas réfléchir à tout va pendant que je lis mais ma curiosité a besoin d’un minimum d’intérêt pour que je sois vraiment transporté par un roman. De ce fait je me suis ennuyé dans la première partie de ce roman. Heureusement le final m’a complètement emballé. Même si je m’y attendais dans les grandes lignes, le style de l’auteure a eu raison de moi et je veux savoir ce qu’il adviendra de notre ‘meute’.

Continuons avec les personnages. Je n’arrive toujours pas à apprécier plus que ça notre jeune héroïne, Hannah, ni son comportement exacerbant. Son manque de maturité saute encore plus aux yeux avec ce tome et combien de fois j’ai eu envie de lui couper sa langue qui tire bien trop souvent. Même si elle se révèle être très courageuse par moment son entêtement à se croire invincible m’a quelques fois dérangé, à croire qu’elle cherche à mourir inutilement. Ce qui lui fait surtout défaut c’est sa naïveté ou son innocence comme vous voudrez. Comment fait-elle pour ne pas s’apercevoir un minimum de ce qui se trame autour d’elle ?
Même constat pour Leith beaucoup trop lisse dans son comportement et sa manière d’être. J’ai eu l’impression que dessous son physique d’apollon, si souvent suggéré par l’auteure, n’existait que du vide. Son attitude protecteur est vraiment trop étouffante. Il en est de même pour ses acolytes et la bande qu’ils forment. À part prouver qu’ils étaient dotés d’une force hors du commun, dont on se doutait déjà, l’auteure ne prend pas la peine d’appuyer plus sur les liens, hiérarchiques ou non qui les unissent tous. Exceptions faites pour Georgia et Darius qui se démarquent amplement et qui, j’espère, se dévoileront encore plus dans les prochains volumes.

Heureusement pour moi, l’auteure nous en apprend encore plus sur les légendaires créatures obscures qui peuplent cette saga. Elle étoffe encore son univers fantastique et un tant soit peu mystérieux. J’apprécie réellement l’effort qu’elle se donne pour nous dévoiler d’où provient leur existence et ce qu’elle recèle. J’ai aimé découvrir leur mode de vie et les traditions qui s’y attachent.
Son style d’écriture est là aussi à saluer. Malgré ses nombreux clichés et niaiseries, sa plume est vraiment efficace et très fluide, à tel point que j’ai lu d’une traite son roman. Celle-ci démontre tout son talent dans l’action où le rythme s’accélère mais ne parvient pas à me toucher lorsqu’il s’agit de romance ou de tristesse. Peut-être cela vient-il du fait que je n’arrive pas à m’attacher un minimum à ses protagonistes. J’ai trouvé aussi quelques répétitions au cours de ma lecture. D’habitude je n’y prête absolument pas attention mais ici impossible de ne pas m’en rendre compte.

Je dirais pour conclure que malgré ses défauts, j’ai apprécié ce roman dans son ensemble et ce bien plus que le premier. De plus au vu de la finalité de celui-ci j’ai vraiment envie et hâte de savoir comment l’auteure fera évoluer son univers mystique.

⇢ ACHETER

Broché — Fnac, Amazon (19€)
Poche — Fnac, Amazon (7,20€)

4 commentaires

  1. Coucou,
    La fin de ce tome m’a complètement chamboulée :/ J’ai commencé le troisième et je suis toujours dans le même état :'( Je croise les doigts pour que cela s’améliore…
    Sinon, je suis plutôt du même avis que toi, sauf peut-être que je n’ai pas trop remarquer le « non développement » des autres personnages en faite ^^
    Bonne soirée Bisous

    PS: merci de m’avoir dit que Sophie Jomain vient au salon du livres de Paris. Habitant trop loin, je n’irai pas, mais c’est très gentil 😉

    Reply
    • Coucou !
      En fait je pense que c’est juste moi qui suis perturbée parce que y’a d’autres personnages que j’aime bien et que je ne trouve pas assez développés xD
      De rien ! C’est dommage que tu ne puisses pas venir = /

      Reply

Laisser un commentaire