Confess de Colleen Hoover

confessban

★★★★★ (5/5) — « C’est une très belle histoire sans longueurs, sans platitude et sans clichés. Une magnifique romance écrite d’une main experte et dont les confessions et l’art inclus apportent une touche unique. J’ai adoré ce livre du début à la fin. »

coverconfess

« Un des meilleurs livres que Colleen Hoover ait écrit. Il n’y a pas eu un seul moment au cours de ma lecture où j’ai eu envie de le reposer. » — Books, Chocolate and Lipgloss

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Confess
Auteur : Colleen Hoover
Editeur : Atria Books
Genre : littérature étrangère, romance contemporaine
Parution : 10 mars 2015
Nombre de pages : 320
Distinction : ‘Meilleure Romance 2015’ du Goodreads Choice Awards

A voir aussi
+ en savoir plus sur Colleen Hoover (site en anglais)

Ce livre n’est pour le moment disponible qu’en version originale (en anglais).

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Auburn Reed a planifié toute sa vie. Ses objectifs sont en vue et il n’y a pas de place pour l’erreur. Mais quand elle pénètre dans un studio d’art à Dallas pour trouver du travail, elle ne s’attend pas à se trouver profondément attirée par l’artiste énigmatique qui travaille là, Owen Gentry.

Pour une fois, Auburn prend un risque et met son coeur aux commandes, seulement pour découvrir qu’Owen cache un lourd secret. L’importance de son passé menace de détruire tout ce qui est important pour Auburn, et la seule manière de remettre sa vie sur le droit chemin est de se séparer d’Owen.

La dernière chose qu’Owen veut c’est perdre Auburn, mais il ne semble pas capable de la convaincre que la vérité est parfois aussi subjective que l’art. La seule chose qu’il aurait à faire pour sauver leur relation serait de se confesser. Mais dans ce cas, la confession pourrait être plus destructrice que le péché…

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

Ce livre m’attendait sur ma liseuse depuis l’an dernier, probablement depuis sa sortie, mais je n’avais encore jamais pris la peine de le lire. Puis de blog en blog, et de chroniqueur en chroniqueur, j’ai entendu énormément de bien de Colleen Hoover et j’ai décidé d’essayer à mon tour. Ce fut une découverte délicieuse et je ne regrette absolument pas d’avoir écouté les avis des autres lecteurs. ‘Confess’ est un très bon roman et je ne manquerai pas de lire d’autres livres de cette auteure.

Auburn est une jeune femme forte mentalement qui porte beaucoup de choses sur ses épaules. Elle a absolument besoin de gagner plus d’argent et quand elle accepte de travailler pour Owen, cet artiste plein de charme, elle ne s’attend pas à ce qu’il change sa vie tout entière.
C’est donc autour de ces deux personnages et de leur relation que l’histoire a été construite. Les personnages secondaires ont évidemment de l’importance et j’ai une affection toute particulière pour Emory, la colocataire atypique d’Auburn, et Harrison l’ami barman d’Owen. Même si je ne m’en suis pas rendue compte sur le coup, parce que j’étais plongée dans l’histoire de nos protagonistes, Emory et Harrison sont un peu oubliés vers la fin et c’est dommage car je les ai vraiment beaucoup aimés. Je ne dirais pas non à plus d’aventures pour eux !

Outre les personnages, qui sont l’élément principal de mon affection pour ce livre, j’ai adoré l’idée d’associer deux arts : l’écriture et la peinture. J’ai pu découvrir le travail de l’artiste Danny O’Connor dont les oeuvres parsèment le récit et sont présentées comme étant les créations d’Owen. Mais ce qui est encore plus intéressant, c’est que dans le roman Owen a peint chaque oeuvre en s’inspirant d’une confession choisie parmi celles qui lui ont été envoyées anonymement. J’ignore si l’artiste a réellement fait ça mais ce qui est certain, c’est que les confessions sont, elles, bien réelles et ont été envoyées à Colleen Hoover par des gens comme vous et moi. Cela apporte une crédibilité fort appréciable à toute l’histoire et la rend encore plus intense.

Voici quelques travaux de Danny O’Connor qui, si mes souvenirs sont bons, ne sont pas dans ‘Confess’. Je préfère ne pas dévoiler les oeuvres utilisées au cas où certains préféreraient les découvrir au cours de leur lecture.

A_Sea_Of_Calm_Amongst_echoes_Of_A_Storm2 An_Ode_To_Klimt2 Beyond_The_Barrier face_study_with_colour love_is retracing_steps

Les deux oeuvres de l’artiste que je préfère sont dans le livre donc je ne peux malheureusement pas les montrer mais pour ceux qui ont déjà lu et savent, il s’agit du tableau d’Auburn ainsi que de celui qui est dévoilé en dernier aux lecteurs. Quoi qu’il en soit, j’ai vraiment adoré cette idée de confessions et cette combinaison de deux arts. ‘Confess’ aurait pu être une simple histoire d’amour mais l’auteure a su en faire quelque chose d’exceptionnel.

Autre point positif, j’ai aimé ne pas retrouver les stéréotypes et clichés habituels, ni le côté gnangnan et trop peu crédible souvent présent dans la romance contemporaine. J’ai vraiment tout aimé de ‘Confess’, du style de l’auteure, au thème, en passant par les personnages et l’art. J’ai également beaucoup apprécié ce thème du mensonge et de la vérité, des confessions et de ce qui en résultait. C’était un sujet intéressant que Colleen Hoover a su bien exploiter. Elle en a fait un élément réellement présent sans en oublier la romance de base. Son récit est bien tracé, les relations sont intenses et en même temps pleine de douceur et de beauté, les secrets sont dévoilés doucement et tout tient la route. C’était vraiment un régal.

Comme je l’ai indiqué dans la fiche technique, ‘Confess’ a été élu ‘Meilleure Romance 2015’ par les lecteurs de Goodreads devant ‘Grey’ d’EL James avec plus de 10 000 votes supplémentaires. Et je peux vous assurer que ce prix est mérité. Je sais qu’il n’existe pour le moment qu’en version originale et que tout le monde ne comprend pas l’anglais, mais sachez qu’il sortira le 7 avril 2016 chez Hugo Roman et que vous pouvez dès à présent le pré-commander sur Amazon pour un montant de 17€. N’hésitez pas, vous ne le regretterez pas !

De mon côté, je recommande ce livre à tous les fans de Colleen Hoover mais également à ceux qui veulent découvrir l’auteure. Je le conseille aussi à ceux qui, comme moi, sont fatigués des histoires qui se répètent dans ce genre littéraire. ‘Confess’ est une très belle histoire sans longueurs, sans platitude, sans clichés. Une magnifique romance écrite d’une main experte et dont les confessions et l’art inclus apportent une touche unique. Je vous invite vivement à vous laisser tenter.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (15,48€)

14 commentaires

    • Je suis allée voir sur ton blog si tu en avais déjà lu d’elle et j’ai trouvé ta chronique de ‘Ugly Love’, c’est ma prochaine lecture d’elle du coup je vais aller voir ce que tu en as pensé ^^ En tout cas si tu apprécies l’auteure je pense que tu aimeras ‘Confess’ !

      Reply
  1. Je pense l’ajouter à ma wishlist, j’aime également beaucoup quand deux mondes se côtoient : art et littérature ici ! 🙂 Mais je pense que j’attendrai également la version française, sauf si j’ai le courage de lire en anglais ! ^-^
    Tu as bien choisi les oeuvres en tout cas, elles sont magnifiques ! **

    Reply
    • Il me tarde de savoir ce que tu en penses. J’espère que la version française sera une bonne traduction mais je pense que ça ira, les fans de cette auteure lisent en vf donc c’est que les traductions de ses livres ne doivent pas être mauvaises xD
      N’est-ce pas ? ** J’ai découvert cet artiste grâce au livre et j’aime beaucoup son travail !

      Reply
      • Oui, c’est toujours le risque avec les traductions françaises, on ne sait malheureusement jamais à quoi s’attendre ^-^ Bien que je n’ai jamais eu à me plaindre jusqu’à maintenant, je n’ai cependant jamais pris la peine de lire un livre que j’avais lu en français, dans sa version originale, et inversement ^-^

        Comme quoi, les livres peuvent nous mener à d’autres belles découvertes !

        Reply
  2. J’ai hâte qu’il sorte ! J’ai déjà lu quelques livres de cette auteure et ton avis me donne bien envie. D’ailleurs les illustrations sont très belles, merci pour la découverte.

    Reply
  3. J’ai découvert Colleen Hoover grâce à l’excellent « Maybe Someday » que je recommande à tour de bras x)
    J’espère en lire d’autres de l’auteur…Mais si c’est celui-ci (qui a l’air très tentant également), j’attendrai sa sortie en français 🙂

    Reply
    • Je dois lire ce mois-ci ‘Maybe Someday’ dans le cadre d’un challenge, j’irais lire ta chronique pour me forger une petite idée car j’ai peur que ce soit très très romancé.

      Reply
    • Je compte le lire mais avant ça j’ai ‘Ugly Love’ et ‘Never Never’ qu’elle a co-écrit. Mais si tu recommandes ‘Maybe Someday’ ça me donne encore plus envie de le lire ** En tout cas pour ‘Confess’ n’hésite pas à me prévenir si tu le lis et en fait une chronique, ça m’intéresse ^^

      Reply
  4. J’ai trouvé le thème original : faire des tableaux en se référant à des confessions d’inconnus est une idée qui me parle et qui me plaît. J’ai donc été ravie de découvrir les confessions et les tableaux qui s’y rapportaient tout au long du livre. Savoir qu’elles sont tirés de vrais confessions est cependant, un peu effrayant pour quelques unes d’entre elles…

    En ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé Auburn qui est prête à tout sacrifier pour atteindre son objectif et Owen m’a intriguée tout au long du livre. Même avec tous les indices éparpillés dans le bouquin, je n’ai pas réussi à déterminer comment il avait pu connaître Auburn avant qu’ils ne se rencontrent devant son studio. Je ne devais pas être très bien réveillée parce que quand on apprend la vérité à la fin, ça paraît tellement évident XD.
    J’ai aussi apprécié les personnages secondaires mais tout comme toi, j’aurai aimé que leur présence soit un peu plus prononcée TT. Emory est du genre à foncer dans le tas sans regarder en arrière et j’aurai aimé que sa relation avec Auburn soit plus détaillée. Harrison, quant à lui, est l’exacte opposé d’Emory je trouve, calme et réfléchi. J’aurai bien aimé voir ce duo à l’action ^^.

    Sinon, d’une manière générale, l’histoire est fluide, la balance entre l’humour et les drames est bien faite et les rebondissements intéressants mais ce qui m’a surtout tenu en haleine, c’est les secrets de Owen ><

    Reply
    • En lisant ton commentaire j’ai encore réalisé que les personnages secondaires n’avaient pas été assez mis en avant parce que j’ai mis un moment avant de comprendre qui était Emory xD (En plus y’a un Emory, un mec donc, dans une saga que je lis haha.)

      Reply
      • Ba disons que les personnages secondaires font vraiment déco dans Confess ^^’ Même le père de Owen au final, il n’est pas si présent que ça alors qu’il joue un rôle assez important dans l’histoire.

        Enfin, elle a quand même le don de nous faire adorer des personnages en les faisant apparaître seulement quelques fois ><

        Reply

Laisser un commentaire