Lizzie Martin, tome 5 : Le témoignage du pendu d’Ann Granger

★★★★★ (5/5) — « La double enquête de ce cinquième tome est très plaisante, et le style d’écriture est simple mais efficace. Aussi, le lecteur aura le plaisir de retrouver Ben et Lizzie, un couple fort qui sait se faire aimer et le prouvera encore une fois. »

L’inspecteur Benjamin Ross et sa compagne Lizzie Martin enquêtent sur une cause perdue : une affaire classée racontée par un condamné à mort.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Testimony of the Hanged Man
Titre français : Lizzie Martin, tome 5 : Le témoignage du pendu
Auteur : Ann Granger
Editeur : 10/18
Collection : Grands détectives
Genre : littérature étrangère, roman, policier
Parution originale : 03 juillet 2014
Parution française : 02 juin 2016
Nombre de pages : 333

A voir aussi
+ en savoir plus sur Ann Granger (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez 10/18
+ chronique Lizzie Martin, tome 1 : Un intérêt particulier pour les morts
+ chronique Lizzie Martin, tome 2 : La curiosité est un péché mortel
+ chronique Lizzie Martin, tome 3 : Un assassinat de qualité
+ chronique Lizzie Martin, tome 4 : Un flair infaillible pour le crime

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Un homme destiné à la corde dirait n’importe quoi pour sauver sa vie. Mais que faire si son témoignage était vrai ? Lorsque l’inspecteur Ben Ross est appelé à la prison de Newgate par un homme condamné à mort, il ne s’attend pas à accorder le moindre crédit à son témoignage. Mais le récit d’un assassinat dont il a été témoin il ya plus de dix-sept années est si convaincant que Ben ne peut s’empêcher de se demander si ce qu’il a entendu est vrai. S’il est trop tard pour sauver la vie de l’homme, peut-il encore enquêter sur un crime passé inaperçu pendant toutes ces années ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

Même si je ne suis absolument pas dans une période « lecture de policiers », j’ai choisi ce livre pour le challenge ‘Déstockage de PAL en duo‘ car il appartient à une série que j’apprécie beaucoup. J’étais donc certaine de passer un bon moment, et cela a été le cas.

Ben et Lizzie sont sur deux enquêtes à la fois. D’un côté, un condamné témoigne d’un crime vieux de plusieurs années, de l’autre, un homme déclare la disparition de sa femme et de sa fille. Et dans un cas comme dans l’autre, l’inspecteur et son épouse vont avoir du pain sur la planche.

Dans ce cinquième tome, Ben est plus présent que Lizzie mais le lecteur les retrouve souvent ensemble et, comme je suis fan de ce couple, j’en ai été très heureuse. D’autant que l’inspecteur Ross exprime à plusieurs reprises son amour pour sa femme et mon coeur a beaucoup aimé ! Je continue à penser que ce duo est le point fort de la saga. Sans mon affection pour eux, je n’aimerais certainement pas autant ces livres, même s’ils sont bien écrits.
J’aime que Lizzie sorte du lot, qu’elle se montre forte et indépendante, d’une certaine façon. C’est quelque chose qui n’est pas commun pour une femme de l’époque et c’est forcément inspirant d’avoir un personnage comme elle. Mais en ce point, Ben l’est également car il aime et accepte sa partenaire comme ça, même s’il aimerait parfois pouvoir la protéger plus.

Outre les personnages, j’ai aimé le début de l’histoire. L’originalité d’un futur pendu qui livre son témoignage juste avant de partir. J’ai également apprécié le style simple mais efficace de l’auteure et la double enquête. Ce n’est pas le genre de livre avec lequel vous pouvez essayer de résoudre des énigmes aux côtés de policiers, les éléments arrivent un par un et ne permettent pas cette immersion, mais cela reste une lecture très agréable.

Je pense que la saga Lizzie Martin pourrait être très bien adaptée à l’écran. En attendant, si des enquêtes dans un Londres victorien vous tentent, je vous recommande les différents tomes de cette série, qui peuvent être lus dans le désordre. Vous passerez probablement un bon moment.

destockage-pal-duo-an-2-600x268
Ce livre entre dans le challenge Déstockage de PAL en duo.

⇢ ACHETER

Poche — Amazon (7,50€)

2 commentaires

  1. J’adore l’époque du Londres Victorien et j’essaie de m’intéresser d’avantage aux polars, un genre que j’ai trop longtemps délaissé…

    Je vais donc regarder de plus près cette saga, merci pour ta chronique Erika 😉

    Reply

Laisser un commentaire