Je te vois de Clare Mackintosh

Je_te_vois_une

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « L’atmosphère de ce roman est assez ‘unique’, l’auteure instaurant une tension palpable (et assez particulière) dès le début, ne nous laissant aucun moment de répit avant la révélation finale où elle atteint alors son paroxysme. »

Je_te_vois_cover

Tu fais la même chose tous les jours. Quelqu’un d’autre le sait.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : I see you
Titre français : Je te vois
Auteur : Clare Mackintosh
Editeur : Marabout
Genre : littérature étrangère, thriller
Parution originale : 28 juillet 2016
Parution française : 22 mars 2017
Nombre de pages : 462

A voir aussi
+ en savoir plus sur Clare Mackintosh (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Marabout

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Comme des milliers de Londoniens, Zoe Walker empreinte quotidiennement le même métro, monte dans le même wagon, descend à la même station… Mais un matin, dans le journal, elle découvre sa photo dans les petites annonces, sous l’adresse d’un site Internet. Qui a pris ce cliché à son insu ? Dans quel but ? Et puis, est-ce bien elle ? Sa famille n’en est guère convaincue. Zoe ne va trouver qu’une seule oreille attentive : celle de Kelly Swift, un agent de la police du métro. Car une succession d’incidents étranges, qui paraissent culminer dans un meurtre, persuade Kelly que quelqu’un joue au chat et à la souris avec les passagères et surveille le moindre de leurs faits et gestes. Chacune de leur côté, les deux femmes vont lutter contre cet ennemi invisible et omniprésent.

⇢ AVIS

8
NADEGE
★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Cette lecture, je la dois à un lecteur qui vient à la bibliothèque où je travaille. A cette occasion, les rôles se sont inversés et c’est grâce à son conseil que j’ai ramené ce roman à la maison. Depuis, j’ai eu l’occasion de le remercier, car ‘Je te vois’ de Clare Mackintosh est un véritable coup de coeur.

Qui n’a jamais eu la sensation d’être observé ? De se sentir visé par un regard alors que l’on est noyé dans la foule ? C’est la sensation de Zoé Walker au lendemain de la parution de sa photo dans la London Gazette dans la rubrique des petites annonces. Son portrait était associé à un site de rencontres : trouverl-amesoeur.com. Cela aurait pu être un drôle de hasard, mais alors qu’elle découvre quelques jours plus tard la photo d’une jeune femme qui a été retrouvée assassinée, Zoé ne peut que croire à une coïncidence. Et si la parution dans le journal et la mort de la jeune femme avaient un lien ? Aidée des inspecteurs Kelly Swift et Nick Rampello, Zoé va partir à la recherche de la vérité.

Cela faisait un petit moment que je voulais lire un nouveau thriller, c’était donc un vrai bonheur de replonger dans cette ambiance si caractéristique de ce genre littéraire. L’atmosphère de ce roman reste cependant assez ‘unique’, l’auteure instaurant une tension palpable (et assez particulière) dès le début, ne nous laissant aucun moment de répit avant la révélation finale où elle atteint alors son paroxysme.
L’auteure n’est cependant pas avare de révélations et de rebondissements tout au long de son histoire, ce qui fait que j’ai eu beaucoup de mal à me détacher de mon livre. Le fait qu’elle alterne également les points de vue au fil des chapitres (dont notamment celui de l’esprit machiavélique qui se cache derrière le site de rencontres) ajoutait aussi au suspense déjà présent et me poussait à vouloir en savoir plus à chaque fois.

Mais à côté de ces aspects directement liés à l’art du suspense, l’histoire en elle-même était également passionnante. J’ai trouvé l’intrigue très bien ficelée, même si elle aura peut-être tendance à rendre les lecteurs parano par la suite. La révélation finale (ou je devrais dire les révélations) étai(en)t très bien trouvée(s) et à aucun moment, je ne me suis doutée de l’identité du créateur du site.

Les personnages font également la richesse de l’histoire. Tout d’abord, Zoé Walker, la victime, dont on ne peut réellement imaginer ce qu’elle endure. L’auteure en fournit cependant un bel aperçu. J’ai été touchée par son histoire et sa détresse. Kelly Swift et Nick Rampello. La première est une inspectrice au flair infaillible, le second un enquêteur hors pair. Ils forment une belle équipe et c’était intéressant de mener l’enquête à leurs côtés, tout comme de suivre la jeune femme dans sa vie personnelle. J’ai apprécié de côtoyer plus personnellement ce personnage. Sans oublier ceux qui évoluent un peu plus dans l’ombre : Zoé et Justin, les enfants de Zoé, ou Simon son compagnon ou encore Mélissa sa meilleure amie.

En ce qui concerne le style de l’auteure, celui-ci est très fluide. Elle a eu les mots pour instaurer ce climat si particulier – dont je parlais plus haut – ce qui a rendu mon immersion dans l’histoire très aisée. C’est vraiment une très belle découverte dans le domaine du thriller.

Aux amateurs du genre, je ne peux que vous conseiller de vous plonger dans cette histoire. Et pour vous convaincre, je vous laisse avec un extrait qui ne peut vous laisser indifférent (si, si !) :

Je saurai éternellement gré à cette première victime.
Elle a tout changé.
Grâce à elle, j’ai compris que trouverl-amesoeur.com pouvait être bien plus qu’un site de rencontres d’un nouveau genre : elle m’a ouvert tout un chant de possibilités.
(…) Mais Tania Beckett m’a prouvé qu’il existe un autre genre d’hommes : ceux prêts à payer pour jouer au jeu du chat et de la souris dans les couloirs du métro, traîner à proximité des parcs à l’instant précis où tu passes, qui ont en tête quelque chose de plus ambitieux qu’un dîner.
(…) Qui ne saisirait pas l’occasion si elle se présentait ?
L’occasion de tuer quelqu’un.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (19,90€)

Laisser un commentaire