The Kiss Of Deception de Mary E. Perason

tkodban

★★★★☆ (3,5/5) — « J’ai découvert une lecture en demi-teinte. Bien que l’univers, ainsi que les personnages se dévoilent riches et complexes, le rendu reste assez inégal. Cela à cause d’une majeure partie manquant cruellement d’action et de rebondissements. »

tkod

« A princess must find her place in a reborn world. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Kiss of Decepetion (The Remnant Chronicles #1)
Auteur : Mary E. Pearson
Editeur : Editions Henry Holt & Co
Genre : littérature étrangère, jeunesse, fantasy
Parution originale : 08 juillet 2014
Nombre de pages : 512

A voir aussi
+ en savoir plus sur Mary E. Pearson (site en anglais)

Ce roman n’est pour le moment disponible qu’en version originale (en anglais).

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

She flees on her wedding day.
She steals ancient documents from the Chancellor’s secret collection.
She is pursued by bounty hunters sent by her own father.
She is Princess Lia, seventeen, First Daughter of the House of Morrighan.
The Kingdom of Morrighan is steeped in tradition and the stories of a bygone world, but some traditions Lia can’t abide. Like having to marry someone she’s never met to secure a political alliance.
Fed up and ready for a new life, Lia flees to a distant village on the morning of her wedding. She settles in among the common folk, intrigued when two mysterious and handsome strangers arrive—and unaware that one is the jilted prince and the other an assassin sent to kill her. Deceptions swirl and Lia finds herself on the brink of unlocking perilous secrets—secrets that may unravel her world—even as she feels herself falling in love.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3;5/5)

Dans le cadre du challenge ‘je lis en VO‘ auquel je participe, j’ai décidé d’attaquer cette saga qui me faisait très envie depuis pas mal de temps. Avec son résumé, The Kiss Of Deception se montrait alléchant, malheureusement, et sans mauvais jeu de mot, ce fut une légère déception pour ma part.

Pourtant, les premiers chapitres m’ont très vite séduit. J’ai été saisi par l’univers moyenâgeux et médiéval présenté par Mary E. Pearson. Le monde imaginé est vraiment plaisant à découvrir et à parcourir. À cause de ces nombreux complots c’est une aventure assez hostile qui se dresse devant le lecteur. Cependant, là où le bat blesse reste qu’après ces premiers chapitres la majeure partie du roman évolue bien trop lentement. Ce manque cruel d’action m’a vraiment freiné dans ma lecture. Pourtant l’idée de départ était vraiment bonne et promettait de belles péripéties mais j’admets m’être souvent ennuyé. Seules les dernières parties ont réveillé quelque peu mon intérêt pour cette lecture. Je ne sais donc pas si je laisserai une seconde chance au prochain volet de cette saga.

Quant aux personnages, je les ai largement appréciés, dans l’ensemble. Le lecteur suivra principalement les pas de Lia, princesse du royaume de Morrighan, qui refuse d’épouser son futur mari qu’on lui a imposé, et qui décide alors de s’enfuir avec sa gouvernante, Pauline. J’ai adoré notre héroïne intrépide et pleine de dynamisme. L’imaginer vivre au sein du petit peuple, loin de ce qu’elle a connu jusqu’à présent, m’a vraiment plu. De plus, c’est avec plaisir que je me suis retrouvé à suivre trois points de vue différents. Ainsi, le lecteur fera la connaissance du prétendant de Lia, ainsi que celui de l’assassin engagé pour semer le trouble dans l’alliance des peuples. Étonnamment leur véritable identité n’est dévoilée que dans les dernières pages. Ce procédé offre un rendu inédit et intéressant. Jusqu’à la dernière minute j’ai eu le doute sur qui était qui. Surtout que leur personnalité est réellement travaillée, ainsi Mary E. Pearson se permet d’offrir un triangle amoureux qui aurait cependant, mérité un peu plus de punch.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, lecture en version originale oblige, je dois reconnaître que j’ai rencontré bien plus de difficultés que par le passé. Je ne saurais dire si c’est à cause de l’univers assez complexe et particulier ou tout simplement du style de Mary E. Pearson, mais j’ai trouvé certaines parties assez longues et monotones à lire. Sans pour autant me déplaire, j’aurais voulu retrouver la fluidité de lecture que je pensais avoir acquise. Je reste cependant positif et ce constat me pousse encore plus à persévérer dans ce sens !

En résumé, j’ai découvert une lecture en demi-teinte. Bien que l’univers, ainsi que les personnages se dévoilent riches et complexes, le rendu reste assez inégal. Cela à cause d’une majeure partie manquant cruellement d’action et de rebondissements. Je reste malgré tout agréablement surpris par la plume de Mary E. Pearson en dépit de mes quelques difficultés.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (10,34€)

Laisser un commentaire