La trilogie des Gemmes, tome 1 : Rouge Rubis de Kerstin Gier

Rubinrot ban

★★★★★ (5/5) — « Après pas mal d’hésitations, je me suis lancée à la découverte de cette trilogie, et ma foi je ne le regrette pas du tout. En refermant ce premier tome, je trouve l’intrigue dans le temps plutôt bien ficelée et assez originale, et j’ai hâte d’entamer le volet suivant pour en savoir plus.  »

rubinrot-3

« La puissance mise entre de mauvaises mains est très dangereuse. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Rubinrot
Titre français : Rouge Rubis
Auteur : Kerstin Gier
Editeur : Milan (collection Macadam)
Genre : fantasy, young adult
Parution originale : 6 janvier 2009
Parution française : 10 septembre 2014 (première parution en 2011)
Nombre de pages : 352

A voir aussi
+ En savoir plus Kerstin Gier (site en allemand)

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Gwendolyn est une ado comme les autres. Bon, d’accord, il lui arrive de voir des fantômes dans les couloirs de son lycée. Et puis, oui, c’est vrai, certains membres de sa famille peuvent voyager dans le temps. Mais aucune famille n’est parfaite ! D’ailleurs, Gwendolyn ne se sent pas vraiment concernée. C’est sa cousine qui est censée développer cette capacité.
Sauf qu’un jour, Gwen est prise de vertiges et s’évanouit. Quand elle se réveille, tout semble bizarrement vieux. Comme si elle avait débarqué dans un autre siècle…

⇢ AVIS

8
MARION
Note : ★★★★★ (5/5)

‘Rouge Rubis’ est le premier volet de la Trilogie des Gemmes. Après pas mal d’hésitations, je me suis lancée à la découverte de cette saga, et ma foi je ne le regrette pas du tout. De ce que j’ai pu en lire pour le moment, je trouve cette intrigue dans le temps plutôt bien ficelée et assez originale.

Dans ce premier tome, nous faisons la connaissance de Gwendolyn, 16 ans, qui découvre un peu par hasard que c’est elle qui a hérité de l’étrange gène familial qui permet de voyager dans le temps plus ou moins volontairement. Gwendolyn est la narratrice de cette histoire, et j’aime beaucoup le ton résolument moderne que Kerstin Gier lui a fait adopter. On sent que c’est une jeune fille bien ancrée dans son époque, elle n’hésite pas à faire usage de son téléphone portable et à ‘googler’ ses informations, ni à utiliser un vocabulaire parfois un peu familier qui passe tout à fait dans la bouche d’une adolescente.
J’avais quelques réserves au départ sur ce personnage, mais finalement on s’attache très très vite à cette jeune fille, et on cherche avec elle à comprendre ce qui lui arrive, et à démêler les fils de cette étrange société secrète dans laquelle elle est projetée une fois sa particularité découverte.

Son alter ego masculin -comprenez celui qui voyage dans le temps avec elle- est Gideon. Pas beaucoup plus âgé que notre héroïne, au départ arrogant et sûr de son bon droit, il s’adoucit au fur et à mesure du roman, presque contre son gré, mi-amusé mi-agacé par la fraîcheur et la spontanéité de Gwendolyn. Il faut dire que pour lui, les voyages dans le temps ne sont pas une si grande nouveauté, et j’imagine que Gwendolyn doit lui sembler bien innocente la plupart du temps. En tout cas, pas de triangle amoureux ici, et ma foi c’est un très bon choix de ne pas compliquer une intrigue complexe par quelque chose de superflu.

Pour ce qui est de l’histoire, Kerstin Gier ne nous donne ici que les bases, piquant ainsi notre curiosité quant à la suite. L’élément temporel, à savoir les sauts dans le temps et les différentes époques évoquées, sont très bien exploitées et retranscrites, et donnent à mon goût un réel plus à l’intrigue. Tous ces voyages à des époques différentes compliquent à souhait une trame parfaitement maîtrisée, et c’est un vrai plaisir que d’y suivre Gideon et Gwendolyn !
Nous croisons d’ailleurs au gré des pages et des voyages temporels quelques noms que nous devinons importants, tels que le comte de Saint-Germain, ou encore Paul et Lucy, mais en refermant ce premier tome, je me suis rendue compte que je n’étais pas beaucoup plus avancée à leur sujet qu’en le commençant. Nous avons fait leur connaissance certes, nous avons plus ou moins réussi à savoir qui est méchant et qui ne l’est pas, mais finalement nous avons eu dans ce tome autant de réponses que de questions nouvelles, et j’ai bien hâte d’entamer le tome suivant pour en savoir plus !

‘Rouge Rubis’ est donc pour moi un premier tome très accrocheur, qui donne envie de continuer l’aventure de nos deux héros pour démêler avec eux les fils d’une intrigue très bien menée. J’ai adoré découvrir tout cela avec Gwendolyn, et je brûle maintenant de savoir ce qui va lui arriver, ce qui a poussé Paul et Lucy à fuir dans le passé, et que va faire Gideon !

UN MOT SUR LE FILM

Une adaptation cinématographique est sortie en 2013 en Allemagne, avec Maria Ehrich dans le rôle de Gwendolyn et Jannis Niewöhner dans celui de Gideon. Le film est plutôt bien fait, les péripéties principales sont présentes à l’écran et j’ai passé un agréable moment en le visionnant, mais il y a cependant quelques ajouts scénaristiques qui laissent présager une possible divergence des événements conducteurs du film par rapport à ceux des livres.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (14,50€)
Poche — Amazon (7,40€)

4 commentaires

Laisser un commentaire