Gardiens des cités perdues, tome 2 : Exil de Shannon Messenger

gdcp2ban

★★★★★ (4,5/5) — « Shannon Messenger nous offre un second tome dans la lignée et à la hauteur de son prédécesseur tout en étant relativement différent. La psychologie prime sur le reste et offre un nouvel aperçu de toute la richesse et la complexité de son univers enchanteur et addictif. »

gdcp2

« Retrouvez la plume vive et endiablée de Shannon Messenger, plus ensorcelante que jamais ! »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Exile (Keeper of the Lost Cities #2)
Titre français : Gardiens des Cités Perdues, tome 2 : Exil
Auteur : Shannon Messenger
Editeur : Lumen Editions
Genre : littérature étrangère, jeunesse, fantasy
Parution originale : 01 octobre 2013
Parution française : 15 Janvier 2015
Nombre de pages : 567

A voir aussi
+ en savoir sur Shannon Messenger (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de chez Lumen Editions (page facebook)
+ chronique ‘Gardiens des Cités Perdues, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Depuis qu’elle a quitté sa famille humaine pour aller vivre parmi les elfes et étudier à l’académie de Foxfire, Sophie n’a pas manqué d’attirer tous les regards sur elle… et son enlèvement n’a rien arrangé ! Le monde elfique, pour qui le mot « crime » était jusque-là quasi inconnu, est en émoi et la révolte gronde…
Pourtant, une découverte extraordinaire pourrait permettre de ramener le calme au sein des Cités perdues. Sophie tombe en effet nez à nez avec une alicorne, une créature fabuleuse que les elfes croyaient disparue, symbole pour eux d’un nouvel espoir. Mais la jeune Télépathe, chargée de s’occuper de l’animal, va vite déchanter : déjà bien éprouvée par la reprise des cours imminente et les messages toujours plus énigmatiques du Cygne Noir, elle se retrouve en plus contrainte de prendre un risque immense pour protéger l’un de ses proches d’une mort certaine…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Depuis que l’univers eflique de Shannon Messenger m’a ouvert les portes de son royaume, il me tarde d’y replonger afin de continuer mon exploration et mon aventure accompagné de Sophie, cette jeune héroïne intrépide et courageuse. Bien que l’effet de surprise soit passé, j’admets m’être régalé une fois de plus avec ce second tome, pourtant bien différent de son prédécesseur.

En effet, avec Exil, l’auteure met nettement moins l’accent sur l’action et met en valeur la profondeur de ses personnages, en particulier celle de notre héroïne. En peu de temps je l’ai trouvé grandie et bien plus complexe à découvrir. Toujours aussi têtue et téméraire, Sophie s’est révélée touchante à lire et d’un altruisme pur et sincère. Petit à petit, elle parvient à s’émanciper du célèbre sorcier auquel je me référais, pour trouver sa propre identité qui est pleine de promesses. J’ai été tout aussi ravi de retrouver sa bande d’amis. L’alchimie qui émane de ce groupe est totalement palpable. De plus, ce groupe est drôle au possible et m’a bien souvent fait sourire. Malgré les terribles épreuves qu’ils subissent, une touche d’humour ne cesse d’alimenter le récit de Shannon Messenger, permettant quelques moments de répit.
D’ailleurs son univers évolue et se montre d’une noirceur grandissante. Grâce à la richesse de son monde, elle est parvenue à créer un incroyable complot qui ne cesse de me surprendre et de m’étonner à chaque réponse apportée. Grâce aux nombreux éléments ajoutés dans ce tome, il m’est pour l’instant impossible de ressentir une quelconque lassitude et ma curiosité reste maintenue à son maximum. Une fois plongé dans cet univers, je ne veux plus en sortir. C’est pourquoi je pense repousser mes prochaines lectures afin de me consacrer pleinement aux prochains tomes de cette saga.

Le style de l’auteure se démontre une nouvelle fois parfaitement addictif et maîtrisé. Shannon Messenger parvient avec brio à créer une certaine tension tout au long de son aventure, la rendant rythmée et dynamique. Pourtant, bien que le premier quart de ce volet soit assez calme et plat, les péripéties s’enchaîneront finalement jusqu’à la dernière page. Mieux encore, comme je l’avais déjà souligné, grâce à sa plume fortement visuelle, c’est un merveilleux monde coloré et sombre à la fois qui se dessine dans mon esprit. La plume enchanteresse est bien le point fort de Shannon Messenger et, par conséquent, je me suis laissé porté et enivré par chacune de ses minutieuses descriptions. Pour ceux qui me suivent, vous devez savoir que j’apprécie énormément quand un auteur se donne les moyens de rendre vivant son univers comme le fait si bien celle-ci.

Pour faire court, avec Exil, Shannon Messenger nous offre un second tome dans la lignée et à la hauteur de son prédécesseur tout en étant relativement différent. La psychologie prime sur le reste et offre un nouvel aperçu de toute la richesse et la complexité de son univers enchanteur et addictif.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (15€)

2 commentaires

Laisser un commentaire