La Chimiste de Stephenie Meyer

La_chimiste_une

★★★★☆ (3,5/5) — « Cette lecture m’a plu, mais un peu trop tardivement malheureusement. Alors que tous les éléments sont là pour livrer un bon thriller, ces derniers ne révèlent tout leur potentiel qu’à la moitié du récit. »

La_chimiste_cover

« Malgré elle. Sa vie était réglée comme du papier à musique, tout était organisé, planifié, mais, comme elle se le répétait souvent, sans préparation, il n’y aurait pas de vie tout court. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Chemist
Titre français : La Chimiste
Auteur : Stephenie Meyer
Editeur : JC Lattès
Genre : littérature étrangère, thriller
Parution originale : 08 novembre 2016
Parution française : 23 novembre 2016
Nombre de pages : 555

A voir aussi
+ en savoir plus sur Stephenie Meyer (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez JC Lattès

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Elle était l’un des secrets les mieux gardés — et des plus obscurs — d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…
Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?
Dans ce roman palpitant et original, Stephenie Meyer a imaginé une nouvelle héroïne aussi émouvante que fascinante. Avec La Chimiste, elle révèle encore une fois tout son talent qui la place parmi les auteurs les plus reconnus au monde.

⇢ AVIS

8
NADEGE
★★★★☆ (3,5/5)

Je suis de celles qui avaient dévoré la saga ‘Twilight’ lors de sa sortie et qui avaient ensuite adoré ‘Les Ames Vagabondes’ pour terminer avec un goût de trop peu pendant de nombreuses années puisque Stephenie Meyer ne nous a plus rien offert dans le domaine livresque ! C’est ainsi que j’ai attendu de pied ferme la sortie de ‘La Chimiste’ dès que j’en ai entendu parler ! Malheureusement, de cette lecture, je sors très partagée ! En voilà les raisons…

Mais avant toute chose, parlons de l’histoire. Nous faisons la connaissance d’Alex (dont on devinera très vite qu’il ne s’agit pas de son vrai nom), qui se bat chaque jour pour échapper à son ancien employeur qui veut lui faire la peau, avant que ce dernier ne reprenne contact avec elle pour lui proposer un nouveau contrat : questionner un suspect dans une affaire de terrorisme, qui est supposé lancer une attaque biologique sans précédent. Mais tout ne se passe pas comme prévu et Alex se trouve embarquée dans une course contre la montre dont elle n’avait pas mesuré les enjeux !

L’idée de départ est plutôt intéressante et l’auteure avait réussi à éveiller ma curiosité en annonçant un thriller (mon genre de prédilection) mais après lecture, le pari est à moitié réussi pour moi. J’ai ainsi mis beaucoup trop longtemps à entrer dans l’histoire. Pour être honnête, c’est seulement à partir de la moitié du roman que mon intérêt a été réellement nourri et pour moi, c’est beaucoup trop tard. Cela vient notamment de la paranoïa de l’héroïne pour laquelle on n’a pas assez rapidement de réponses et qui m’a alors très vite tapé sur les nerfs. Je pense que l’auteure a voulu instaurer un peu de mystère dès cette étape de l’histoire, mais selon moi, ce n’était pas le moment le plus adéquat pour cela.

Je me suis également emmêlée les pinceaux avec la vérité concernant le dossier dont Alex est en charge et ainsi l’histoire en elle-même. Les explications sont éparpillées au travers du récit et je n’ai pas réussi à faire le lien entre elles, malgré l’aide des personnages.

Une fois mes nerfs calmés, le personnage d’Alex m’a plu. Sa force de caractère, son côté méthodique et consciencieux… qui finit par se laisser aller au contact de Daniel. J’ai apprécié cette évolution qui lui permet de vivre des choses qu’elle s’était refusées jusque-là. Daniel est un homme plein de ressources, qui lui seront bien utiles pour pouvoir surmonter la situation qu’il vit malgré lui. Kevin est le frère de Daniel, l’homme d’action, légèrement antipathique. Un vrai militaire et homme de combat. Ses chamailleries avec Belladone (alias Alex) m’ont beaucoup amusée. Ces trois personnages sont accompagnés de compagnons à quatre pattes dont je me suis tout de suite pris d’affection, même si pour défendre leurs maîtres, ils peuvent être de vraies machines à tuer !

Un autre point qui m’a plu concerne le domaine professionnel d’Alex, à savoir la chimie. Ce n’était pas une de mes matières préférées à l’école, mais l’auteure a réussi à rendre cette branche scientifique intéressante grâce aux inventions et mesures de sécurité mises en place par Alex ! Découvrir l’envers du décors des interrogatoires (comme ils doivent être appliqués au sein de la CIA) était également très intéressant !

L’auteure conclut ensuite son histoire avec un épilogue que j’ai beaucoup apprécié. Je suis contente d’apprendre ce que sont devenus les personnages, surtout quand on voit la fin du dernier chapitre.

En ce qui concerne la plume de l’auteure, c’est en la retrouvant que je me suis rendue compte à quel point elle m’avait manqué ! C’était un vrai plaisir de pouvoir la relire et j’espère que l’on ne devra pas attendre trop longtemps pour la retrouver avec un quatrième roman (ou cinquième si on prend en considération le récit qu’elle a publié à l’occasion de l’anniversaire de la saga Twilight).

Cette lecture m’a plu, mais un peu trop tardivement malheureusement. Alors que tous les éléments sont là pour livrer un bon thriller, ces derniers ne révèlent tout leur potentiel qu’à la moitié du récit, ce qui est vraiment dommage pour moi. Mais le plaisir de retrouver l’auteure reste intact malgré tout.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (22€)

Laisser un commentaire