The Inexplicable Logic of My Life de Benjamin Alire Saenz

theinexban

★★★★★ (5/5) — « J’ai tout aimé de ce livre. Benjamin Alire Saenz a un talent incroyable. J’ai aimé la dose d’innocence, de pureté et de tendresse qu’il a mis dans ces lignes mais également les belles leçons à en tirer. »

inexplicablelogic_hc_cvr_060716

« Ce dont le monde a besoin c’est d’un livre comme celui-là. Profondément important et touchant. Lisez-le. » — Bill Konigsberg

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : The Inexplicable Logic of My Life
Auteur : Benjamin Alire Saenz
Editeur : Clarion Books
Genre : littérature étrangère, young adult, contemporain, LGBT
Parution : 07 mars 2017
Nombre de pages : 464

A voir aussi
+ suite Benjamin Alire Saenz sur Twitter

Ce roman n’est pour le moment disponible qu’en version originale (en anglais).

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Sal used to know his place with his adoptive gay father, their loving Mexican American family, and his best friend, Samantha. But it’s senior year, and suddenly Sal is throwing punches, questioning everything, and realizing he no longer knows himself. If Sal’s not who he thought he was, who is he?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

Puisque ‘Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers‘ est mon plus gros coup de coeur littéraire et m’a fait tomber amoureuse de la plume de l’auteur, j’avais terriblement hâte de me plonger dans ce nouveau livre. J’avais de hautes attentes et c’est le coeur battant que je me suis plongée dans cette lecture. Je suis extrêmement heureuse de pouvoir dire que je n’ai pas été déçue. C’est un nouveau récit touchant qui ne m’a pas laissée indifférente et qui restera gravé en moi pendant longtemps.

Salvador vit avec son père adoptif. Celui-ci est homosexuel et l’a pris sous son aile à la mort de sa mère. Le jeune homme considère qu’il n’a pas d’autre père, il l’aime énormément et a quelques difficultés à se contrôler quand des idiots emploient le terme ‘pédé’ pour parler de cet homme merveilleux. À cet énervement s’ajoute sa crainte de perdre sa Mima, sa haine contre tous les mauvais garçons avec qui sa meilleure amie Samantha sort, et son dégoût face à toutes les difficultés que son ami Fito doit affronter. La vie n’est pas aisée et notre héros le réalise.

L’histoire tourne autour de tous ces personnages : Salvador, Samantha, Fito, Vicente (le père de Salvador) et tous les gens qui gravitent autour d’eux. C’est un récit sur le passage à l’âge adulte, la maladie, la mort, la famille, l’amitié… la vie, quoi. Au travers de ces protagonistes, le lecteur ressentira une dose d’émotion extraordinaire. Cependant, je pense que le livre ne plaira pas à ceux qui n’accrochent pas aux personnages parce que tout tourne autour d’eux. Il n’y a rien d’intéressant, à part eux, justement, et leur vie. Personnellement, je les ai aimés au point qu’ils sont venus hanter mes pensées dans mes activités variées.

Salvador est un garçon touchant et j’ai immédiatement aimé sa sensibilité et sa relation avec son père. J’aime aussi sa manière d’exposer des choses naturellement et de nous les faire comprendre sans donner l’impression de donner une leçon. Des détails simples mais vrais qu’on aurait tendance à oublier. Samantha et Fito ne sont pas en reste, ils ont leur propre personnalité et balancent plutôt bien celle de notre héros. J’ai aussi aimé Mima et Marcos, mais mon personnage préféré reste Vincente parce qu’il a exactement l’éducation que j’aimerais appliquer avec mes enfants. De la compréhension, de l’écoute, aucune violence… Je le trouve parfait même dans ses imperfections et j’ai eu un coup de coeur pour lui.

« Ils le détestaient parce qu’il était gay. Et pour ces gens, et bien, mon père n’avait pas d’importance. Il n’en avait aucune. Mais il avait de l’importance pour moi. »

« Je suis fier de toi » a-t-il dit. « Tu es un bon garçon. Tu deviendras quelqu’un. »
Nous sommes tous quelqu’un. C’est ce que j’ai pensé.

Il y a de nombreuses bonnes paroles comme celles-ci qui parsèment le livre. Et si je n’ai pas retrouvé l’écriture poétique de Benjamin Alire Saenz qui m’avait charmée dans ‘Aristote et Dante découvrent les Secrets de l’Univers’, sa douceur, sa générosité émotionnelle et sa bonté sont bien présentes. J’ai aimé la dose d’innocence, de pureté et de tendresse qu’il a mis dans ces lignes. De plus, il y a énormément de leçons à tirer de cette histoire et surtout beaucoup de mots encourageants. Ce que Salvador apprend grâce à sa famille, ses amis et la vie, le lecteur le réalise aussi et c’est là tout ce que j’aime dans un livre.

C’est donc encore une jolie histoire de vie qui m’a poussée à m’interroger sur bien des choses et m’a ensuite réchauffée le coeur avec ses ondes si positives malgré les difficultés rencontrées par les personnages. C’est un texte qui m’a touchée et qui restera gravée en moi pour un bout de temps, notamment les personnages. Enfin, je termine en disant que les chapitres courts offrent un excellent rythme au récit.

Conclusion : j’ai tout aimé de ce livre. Benjamin Alire Saenz a un talent incroyable et jusqu’ici, je suis très fan de ce qu’il arrive à créer. Je ne manquerai pas ses prochaines sorties et je vous invite à lire ‘The Inexplicable Logic of My Life’ qui, je l’espère, sortira prochainement en France.

⇢ ACHETER

Relié — Amazon (17,58€)

6 commentaires

    • J’arrive pas à dire s’il m’a plu autant que le précédent… Disons que c’est pas un coup de coeur comme Ari et Dante mais en même temps je le trouve tout aussi bon ! Les personnages vont m’accompagner un bon bout de temps ♡ J’espère que tu aimeras toi aussi. Je pense vraiment que si on accroche pas aux personnages, c’est compliqué = /

      Reply
  1. Je n’avais pas eu de coup de coeur pour Aristote et Dante, mais j’avais par contre beaucoup aimé la plume de l’auteur, simple, poétique, et drôle aussi par moments. Du coup, aucun doute : je lirai ce livre dès sa sortie VF !

    Reply

Laisser un commentaire