Celle dont j’ai toujours rêvé de Meredith Musso

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « J’ai découvert un de ces livres qu’on brûle de lire pour en connaître la suite, une histoire de vie qui, bien que romancée, nous pousse à réfléchir, à nous interroger sur les idées reçues, les préjugés et les stéréotypes, à considérer la façon dont la société et les mœurs qui nous entourent conditionnent nos points de vue sur des sujets sensibles. »

Celle dont j'ai toujours rêvé

« J’ai toujours été une fille. Toujours. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original  : If I was your girl
Titre français : Celle dont j’ai toujours rêvé
Auteur : Meredith Musso
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : Romance, jeunesse, young adult
Parution originale : 03 mai 2016
Parution française : 02 février 2017
Nombre de pages : 320

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Pour devenir elle-même, Amanda a traversé bien des épreuves, mais la plus terrifiante reste à venir : sa première histoire d’amour.
Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s’intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l’empêche de s’ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d’Amanda c’est qu’avant, elle s’appelait Andrew. 

⇢ AVIS

8
MARION
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

Ce livre m’a intriguée dès que j’en ai lu le résumé. À première vue, c’est une histoire Young Adult tout ce qu’il y a de plus classique, mais la dernière phrase du résumé m’a instantanément accrochée : il fallait que j’en sache plus.
Et j’ai découvert un de ces livres que l’on brûle de lire pour en connaître la suite, tout en redoutant d’en arriver à la fin car cela signifierait qu’il faille laisser partir toutes ces personnes auxquelles nous nous sommes attachées au fil des pages. Un véritable coup de cœur, ne serait-ce que pour l’humanité de son héroïne, ainsi que pour la véracité des situations, des réactions, des idées reçues, des carcans, des bigots, des esprits fermés ou au contraires tolérants, et de la société dans lequel Amanda évolue.

Sur le point de vue de l’histoire, Amanda m’a immédiatement conquise. C’est une jeune fille touchante de sincérité, tout à la fois rongée par une envie de vivre chevillée au corps et bridée par une peur immense de ce qui pourrait arriver ‘si jamais‘. Nous suivons le parcours de son intégration dans son nouveau lycée, tandis qu’elle nous dévoile en parallèle certains flashbacks concernant les étapes médicales de sa transition ainsi que certains souvenirs datant d’ « avant ».
Comme toute adolescente, elle veut vivre et faire toutes sortes d’expériences, elle veut pouvoir être elle-même et acceptée comme elle est, mais ne peut, à cause de son passé, se livrer complètement. Malheureusement, comme toujours, tout finit par se savoir, mais c’est un combat que j’ai apprécié vivre avec elle, et qui m’a beaucoup donné à réfléchir.
Grant, quant à lui, est un garçon qui est plus que sympathique ; on le sent bien dans sa peau, à l’aise et droit, quelqu’un sur qui on peut compter, qui sait ce qu’il veut et qui va tout essayer pour y parvenir, tout en ayant ce petit côté enfantin et un peu timide qui nous fait généralement craquer. Il semble sincèrement curieux à propos d’Amanda, tout comme les amis que se fait la jeune fille, mais sont-ils réellement tous prêts à tout entendre à son sujet ?

Je me suis engagée dans cette lecture avec une grande curiosité quant à ce que peuvent vivre, ressentir et traverser les personnes transgenres, car ce que j’en imagine est sûrement très, très éloigné de la réalité et je voulais avoir le début d’un aperçu de ce qu’il pouvait en être ‘de l’intérieur’.
L’un des premiers détails que j’ai relevé est que l’auteure semblait bien connaître le sujet de la transsexualité, car (c’est le détail qui m’avait fait m’interroger) les médicaments cités dès les premiers chapitres ont des noms compliqués et qui ne sont pas familiers, mais qui pourtant passent très naturellement dans le texte. De plus les ressentis d’Amanda, ses doutes, ses peurs, les petites victoires de son quotidien, tout cela semblait tellement réel, bien plus puissant et poignant que si l’auteure les avait simplement imaginés.
Il se trouve qu’effectivement, ainsi qu’elle l’indique dans la postface, Meredith Musso est bien passée par ce chemin difficile, et c’est sûrement ce qui rend ce roman si incroyablement vrai et fort.

Ce qui m’a touchée ensuite est que l’éditeur a fait le choix de conserver la couverture originale, sur laquelle -je l’ai appris en lisant les remerciements – pose Kira Conley, une mannequin montante, elle-même transgenre.
Pocket Jeunesse a également fait le choix, un très bon choix, d’accompagner le message d’espoir et d’aide que Meredith Musso a fait passer dans sa postface de liens renvoyant à diverses associations francophones LGBT d’aide et de soutien aux personnes en ayant besoin. Le fait que ce soit des associations francophones, qu’ils aient fait l’effort de rechercher et d’adapter les liens donnés au lectorat qu’ils touchent, est quelque chose que j’ai vraiment apprécié de leur part. C’est un très beau geste, que je tenais à souligner.

En quelques mots donc, c’est une très belle histoire, abordant un sujet difficile et peu traité dans la littérature actuelle, et raconté par quelqu’un qui sait de quoi elle parle. Le style de Meredith Musso est simple et efficace. Rien de superflu, mais pourtant les émotions sont là, à fleur de peau et nous rions et pleurons et nous inquiétons au fur et à mesure qu’Amanda avance au gré de ses interactions avec les uns et les autres. Bien que romancée afin que, selon les mots même de l’auteure, « la transsexualité d’Amanda corresponde autant que possible aux idées normatives », c’est une histoire de vie qui nous pousse à réfléchir, à nous interroger sur les idées reçues, les préjugés et les stéréotypes, à considérer la façon dont la société et les mœurs qui nous entourent conditionnent nos points de vue sur des sujets sensibles.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (17,90€)
Ebook — Amazon, Fnac (12,99€)

5 commentaires

Répondre à Marion Annuler la réponse.