Les Origines, tome 3 : La Princesse Mécanique de Cassandra Clare

laprincesseméccaniqueban

★★★★★ (4,75/5) — « La conclusion apportée par cet ultime épisode est tout simplement bouleversante. J’ai adoré voyager une dernière fois en compagnie de Tessa, Will et Jem, ces personnages fortement émouvants et attachants. »

La-princee-mecanique

« Chaque rencontre recelait la tristesse des adieux, mais toute séparation s’accompagnait de la joie de s’être connus. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Clockwork Princess (The Infernal Devices #3)
Titre français : Les Origines, tome 3 : Le Princesse Mécanique
Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 05 septembre 2013
Parution française : 19 mars 2015
Nombre de pages : 604

A voir aussi
+ en savoir plus sur Cassandra Clare (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ en savoir plus sur l’univers de The Mortal Instruments
+ chronique Les origines, tome 1 : L’Ange Mécanique
+ chronique Les origines, tome 2 : Le Prince Mécanique

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Tessa devrait être heureuse. N’est-elle pas sur le point de se marier ?
Pourtant, alors qu’elle se prépare pour la cérémonie, l’étau se reserre autour des Chasseurs d’Ombres. Un nouveau démon est apparu, intiment lié au Magistère, l’homme qui a prévu de détruire les Chasseurs. Il ne lui manque plus qu’un seul élément pour parfaire son armée d’automates sans pitié : Tessa.
Mais, avant de mettre la main sur elle, il devra affronter Will et Jem, prêts à tout pour protéger l’élue de leur coeur…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,75/5)

Comme toujours, c’est le coeur lourd que je me suis lancé dans la lecture de ce dernier tome qui m’a totalement ému. C’est donc émotionnellement vidé que j’ai parcouru les dernières lignes de cette trilogie poignante et haletante que j’ai adoré lire.

Car, une fois de plus, Cassandra Clare choisit de laisser l’action au second plan pour plonger le lecteur au cœur d’un périple dans lequel les sentiments brillent par leur intensité et où les personnages resplendissent par leur sensibilité extrême, à fleur de peau. J’ai été encore plus surpris par l’évolution du triangle amoureux et alors que je craignais son issue finale, j’étais bien loin du compte. J’ai d’ailleurs plus d’une fois eu les larmes aux yeux dès qu’il était question des sentiments de Tessa envers Jem et Will et vice-versa. De plus, comme je l’évoquais, le choix final de l’auteure m’a épaté autant qu’il m’a bouleversé tellement je ne m’y attendais pas. Surtout que je ne pensais pas m’être autant attaché à ces personnages et je suis sincèrement triste de devoir leur dire au revoir. Inconsciemment, je pense même les avoir bien plus appréciés que ceux de la série principale, ‘The Mortal Instruments‘, et ce grâce à leur maturité incroyable. Malgré leur jeune âge, chacun a été meurtri par le passé duquel il s’est forgé et une fois les carapaces percées, ils se sont dévoilés entiers, honnêtes et sans réserves. De ce fait, chacune de leurs interactions était bourrée d’émotion et j’ai été très sensible à cela tellement je l’ai sentie palpable. En ce sens, la plume de Cassandra Clare s’est démontrée totalement exquise et émouvante à lire. Il faut dire que le lecteur souffrira au rythme de ces héros qui ne seront pas épargnés au cours de cette aventure.

Tout comme ces passages poignants, les chapitres où l’action décollait réellement ont été aussi totalement plaisants à lire. Comme à son habitude, c’est avec un style fluide, visuel et totalement addictif que Cassandra Clare nous offre un nouvel aperçu de son univers incroyable et riche. Il y a peu d’univers qui me restent en mémoire du fait de mes nombreuses lectures, mais celui des Chasseurs d’Ombres est un de ceux que je préfère et j’ai vraiment apprécié fouler une dernière fois les pavés de cette Angleterre d’antan. De plus, n’étant pas prêt à le quitter définitivement, j’ai d’ors et déjà décidé de continuer mon exploration avec la prochaine série de l’auteure, ‘The Dark Articifes’, qui, j’espère, ne devrait plus tarder à sortir en France. J’ai hâte de voir ce qu’elle peut encore offrir au lecteur pour se renouveler comme elle y est parvenue avec ce spin-off. J’ai d’ailleurs noté une certaine évolution de sa plume, ce que je trouve fort prometteur pour la suite qui s’avère chargée pour les prochaines années. Les Chasseurs d’Ombres n’ont donc pas fini de me faire voyager ! Surtout que le personnage de Magnus Bane permet de créer un lien entre chacune de ces séries, ce qui en fait un véritable repère pour le lecteur.

En conclusion, cette trilogie, et en particulier ce troisième tome, m’ont totalement charmé et ébranlé. Je suis vraiment triste de devoir délaisser quelque temps le vaste univers de Cassandra Clare ainsi que ses personnages attachants. Heureusement, je vais pouvoir me rattraper sur la série télévisée en cours de diffusion.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,15€)

2 commentaires

  1. Bonjour
    je me suis absolument reconnue dans ta lecture de « The Infernal Devices », série qui m’a bouleversée et que j’ai moi aussi préférée à « The Mortal Instruments », avec effectivement des personnages plus mûrs et puissants, ainsi qu’un style et un sens du rythme qui ne faiblissent pas. Pour « rester dans l’univers » en attendant la sortie de « Lady Midnignt » je suis même allée faire un tour du côté de « The Bane Chronicles » et « Tales from the Shadowhunter Academy », écrits à quatre mains mais assez sympas…
    Je suis contente d’avoir découvert votre blog: avec certains goûts en commun, je reviendrai probablement m’y promener 😉

    Reply
    • Il est clair que les personnages de cette trilogie sont énormément poignants. En ce qui concerne ses autres séries, j’ai peur de ne pas comprendre l’univers en VO… Je vais devoir sauter le pas un jour ou l’autre tellement elles me font envie !

      Reply

Laisser un commentaire