Calendar Girl, tome 2 : Février d’Audrey Carlan

★★★☆☆ (3/5) — « Malgré certaines qualités, l’histoire apparaît comme bâclée. Audrey Carlan se précipite trop et son récit manque finalement de réalisme. Tout est trop rapide. »

calendar-girl_fevrier_audrey-carlan_hugo-romance

Chaque début de mois de l’année 2017, votre nouveau rendez-vous en librairie !

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : February (Calendar Girl #2)
Titre français : Calendar Girl, tome 2 : Février
Auteur : Audrey Carlan
Editeur : Hugo Roman
Collection : New Romance
Genre : littérature étrangère, romance contemporaine
Parution originale : 20 février 2015
Parution française : 02 février 2017
Nombre de pages : 128

A voir aussi
+ en savoir plus sur Audrey Carlan (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo Roman
+ chronique de ‘Calendar Girl, tome 1 : Janvier

Trailer

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français.

L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★☆☆ (3/5)

Je ne partais pas très confiante pour ce livre parce que même si j’ai plus ou moins apprécié le premier volet, je ne voyais pas comment l’auteure pouvait me faire aimer la suite. (Pour rappel, j’aime le concept calendaire mais j’ai du mal avec le changement de partenaire chaque mois.) Pas de surprise, je n’ai pas accroché plus que ça et je suis à deux doigts d’abandonner la série.

Continuant ses aventures d’escort pour récolter l’argent dont elle a besoin afin de sauver son père, Mia fera la rencontre d’un nouvel apôtre. Pendant le mois de février, elle sera la muse du bel artiste Alec, pour qui elle posera nue et plus si affinités. Et affinités il y aura, de toute évidence.

J’ai trouvé Alec intéressant et assez unique. Sa conception de l’amour est plutôt fascinante (même si elle m’apparaît comme totalement absurde et que j’ai l’impression qu’Audrey Carlan a juste voulu trouver une façon de justifier le fait que Mia couche avec un type différent chaque mois) et je trouve qu’il a été très bien décrit. De son côté, l’héroïne reste intéressante et fait preuve d’un caractère parfois plaisant. Et, fort heureusement, elle pense souvent à Wes et nous permet de le retrouver à travers elle. C’est bon de savoir qu’il a toujours une place dans son coeur.
On a donc de bonnes bases. Mais le problème c’est que l’histoire apparaît comme bâclée. Audrey Carlan se précipite trop et son récit manque finalement de réalisme. Tout est trop rapide. On sent que l’auteure voulait juste écrire des scènes torrides et à brodé une histoire autour. Je n’ai rien contre la littérature érotique mais là on tombe dans de perpétuelles parties de jambes en l’air qui sont loin de me captiver.

Il y a tout de même des points positifs que je dois mentionner. Tout d’abord, le style d’écriture est toujours très sympathique (en version originale, en tout cas) et j’applaudis une fois de plus le concept calendaire que je continue de trouver original. Ensuite, comme je l’ai dit plus haut, les personnages sont agréables même si on a peu de temps pour s’y attacher. Enfin, le livre est court et se lit extrêmement vite, on n’a pas le temps de s’ennuyer.

Mais malgré ces qualités, je n’arrive pas à réellement accrocher à cette saga. Je vais tenter le troisième tome en mars et si je suis toujours aussi détachée et indifférente, j’arrêterai. C’est dommage car j’ai l’intime conviction que Mia retrouvera Wes à la fin et j’aurais aimé lire leurs retrouvailles, mais je n’arriverai pas à tenir douze volets de ce genre juste pour un potentiel final sympathique.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (9,95€)

2 commentaires

Répondre à Erika Annuler la réponse.