Divergente, tome 2 de Veronica Roth

divergente2ban

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Ce second tome est aussi remarquable que son prédécesseur, bien que différent. Veronica Roth met l’accent sur la psychologie de ses personnages et sur la complexité de son univers toujours aussi addictif. »

Divergente-tome-2-couverture

« Différente. Déterminée. Dangereuse. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Insurgent (Divergent #2)
Titre français : Divergente, tome 2
Auteur : Veronica Roth
Editeur : Nathan
Genre : dystopie, littérature étrangère, jeunesse, science-fiction
Parution originale : 01 mai 2012
Parution française : 08 novembre 2012
Nombre de pages : 461

A voir aussi
+ en savoir plus sur Veronica Roth (site en anglais)
+ tout savoir sur la saga avec Divergent Fans France
+ découvrir d’autres livres de chez Nathan
+ chronique Divergente, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Le monde de Tris a volé en éclats. La guerre a dressé entre elles les factions qui régissent la société, elle a tué ses parents et fait de ses amis des tueurs.
Tris est rongée par le chagrin et la culpabilité.
Mais elle est Divergente. Plus que tout autre, elle doit choisir son camp et se battre pour sauver ce qui peut encore l’être…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

La sortie de ‘Marquer les ombres’ de Veronica Roth étant enfin arrivée, j’ai décidé de réaliser un marathon spécial ‘Divergente’. C’est pour moi l’occasion de replonger une nouvelle fois au cœur de cette dystopie et d’en continuer enfin sa présentation. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous n’êtes pas sans savoir qu’il s’agit d’une de mes premières dystopies, de ma première chronique et qu’il s’agit d’un énorme coup de cœur !

Ce second tome n’échappe pas à la règle. Bien que je connaisse l’histoire par cœur, je ne me lasse pas de redécouvrir l’univers créé par Veronica Roth. D’autant plus qu’avec cet épisode chaque faction nous ouvre ses portes, ce qui m’a permis de m’émerveiller devant chacune de leurs traditions et autres coutumes. Cette hiérarchie me fascine énormément et je m’imagine souvent ce qu’elle donnerait dans notre monde actuel. C’est incroyable comment, avec facilité, l’auteure arrive à tirer quelque chose de bon de chacun de nos principaux défauts. Pourtant, bien qu’utopique, son monde présente énormément de failles réunies dans un seul et même personnage, celui de Tris. Mon dieu que j’aime et admire ce personnage parfait et entier, à la fois fort et fragile, courageux et altruiste, sincère et… Bref, je vais m’arrêter avant de tous vous les citer. Rassurez-vous, comme tout le monde elle possède bon nombre de défauts mais ne s’en cache pas. Sa complexité en fait une personnalité forte et complètement atypique. Héroïne malgré elle, la survie des Audacieux, sa faction, ainsi que celle de l’humanité résident entre ses mains. Par conséquent, elle n’hésitera pas à se nourrir de ses doutes et à se construire de ses erreurs afin de sauver le monde mais surtout de se sauver elle-même en s’acceptant telle qu’elle est. Si son évolution peut paraître moins rapide et incroyable que dans le précédent volet, elle n’en est pas moins intéressante. Ce n’est pas sa force physique qui est mise à l’honneur mais sa psychologie toute aussi impressionnante et séduisante. J’ai apprécié découvrir qui se cachait réellement derrière cette survivante blessée et meurtrie par ses choix et ses actes. À contrario, sans pour autant m’agacer, j’admets avoir beaucoup moins apprécié Quatre au cours de cette lecture. Je l’ai trouvé bien trop naïf et borné comparé à sa grande ouverture d’esprit que je connaissais. Je trouve cela assez regrettable car tandis que Tris brille, lui s’éteint. Ce choix n’est pas tout-à-fait anodin car il permet à Veronica Roth de développer la romance présente dans son oeuvre. Cependant, cela ne m’a pas gêné outre mesure du fait qu’elle sert à l’évolution de nos personnages et ne freine en rien le rythme du roman. Elle se révèle même touchante.

Il faut dire qu’une fois encore la plume de l’auteure déborde d’intensité et de simplicité et que son univers est toujours autant addictif et immergeant. En quelques lignes à peine, j’oublie totalement la réalité et c’est une chose que j’apprécie retrouver dans un roman. En reprenant l’histoire là où elle l’avait laissée et en faisant resurgir quelques fantômes du passé, Veronica Roth offre au lecteur de sacrés retournements de situation. Ainsi, entre deux plans remplis d’actions, il tombera des nues face à d’immenses et incroyables révélations. J’ai tout autant apprécié en apprendre davantage sur le statut des Divergents et sur leurs secrets même si beaucoup de questions restent encore en suspend. D’autant plus que la finalité de ce volet est vraiment bluffante. C’est fou car même si je la connais et m’y attends, elle a toujours le même effet sur moi. Je ne m’en lasse absolument pas et ce malgré mes nombreuses lectures.

En toute objectivité, ou pas, ce second tome est aussi remarquable que son prédécesseur bien que différent. Veronica Roth met l’accent sur la psychologie de ses personnages et sur la complexité de son univers toujours aussi addictif.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (16,90€)

4 commentaires

  1. Je me souviens que j’avais moi, moins accroché à ce tome, et le troisième ne l’avait absolument pas convaincue ! (pour dire, j’ai revendu la trilogie dans la foulée…). Pourtant, comme toi le premier tome avait été une excellente découverte, pour ne pas dire un coup de cœur ! J’espère que la fin saura mieux te convaincre ! J’ai hâte de voir ton avis final !

    Reply

Laisser un commentaire