The Hypnotist’s Love Story de Liane Moriarty

hypnoban

★★★★★ (5/5) — « J’ai dévoré les pages de ce livre. Il est à la fois intéressant et original. Il est écrit agréablement et les thèmes du harcèlement et de l’hypnose, aussi différents soient-ils, sont abordés très finement. »

9780718197872

« Fascinant et plein de compassion. » — Daily Telegraph

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : The Hypnotist’s Love Story
Auteur : Liane Moriarty
Editeur : Penguin Books
Genre : littérature étrangère, romance, chick-lit
Parution : 01 octobre 2011
Nombre de pages : 503

A voir aussi
+ en savoir plus sur Liane Moriarty (site en anglais)

Ce roman n’est pour le moment disponible qu’en version originale (en anglais).

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Ellen O’Farrell is a professional hypnotherapist who works out of the eccentric beachfront home she inherited from her grandparents. It’s a nice life, except for her tumultuous relationship history. She’s stoic about it, but at this point, Ellen wouldn’t mind a lasting one. When she meets Patrick, she’s optimistic. He’s attractive, single, employed, and best of all, he seems to like her back. Then comes that dreaded moment: He thinks they should have a talk.

Braced for the worst, Ellen is pleasantly surprised. It turns out that Patrick’s ex-girlfriend is stalking him. Ellen thinks, Actually, that’s kind of interesting. She’s dating someone worth stalking. She’s intrigued by the woman’s motives. In fact, she’d even love to meet her.

Ellen doesn’t know it, but she already has.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (5/5)

J’ai ce livre dans ma PAL depuis quelques temps et comme j’étais en plein dans mes lectures en VO, j’ai décidé de m’y mettre. Je ne regrette pas de m’être finalement lancée car l’histoire est bien plus intéressante que ce que j’attendais et même si ce n’est pas mon genre de prédilection, j’ai passé un très bon moment !

Dans cet ouvrage, on suit la romance d’une femme hypnotiseur, Ellen, avec Patrick. Celui-ci est veuf et a un petit garçon, Jack, mais il a surtout une harceleuse ! Saskia est l’ex petite amie de Patrick et elle est toujours amoureuse de lui mais également très attachée à Jack qu’elle a élevé comme son fils. Alors quand il la quitte, peu après le décès de sa mère, elle ne parvient pas à s’y résoudre et se met à le suivre comme son ombre, à pénétrer dans cette maison qu’elle a autrefois habitée, à lui envoyer des SMS et donc à faire de sa vie un enfer. Alors comment Ellen prendra-t-elle la nouvelle ? Est-ce qu’il sera malgré tout possible pour elle d’être heureuse avec Patrick et de former la famille ‘classique’ qu’elle n’a pas eu la chance d’avoir ?

Le thème est très original et l’écriture l’est aussi. Le récit est partagé entre une rédaction à la troisième personne et une à la première personne, du point de vue de Saskia. Celle-ci est d’ailleurs vraiment intéressante parce que cela permet au lecteur de comprendre ce personnage complexe au coeur blessé. Liane Moriarty nous présente donc une harceleuse mais qui reste une femme avec des sentiments et beaucoup de souffrance. Je me souviens d’un passage d’elle qui m’a totalement convaincue de par sa justesse :

« Je me souviens m’être dit que ce n’était pas juste. Si Patrick avait été tué dans un accident de voiture j’aurais eu le droit de le pleurer pendant des années. Les gens m’auraient envoyé des fleurs et des cartes compatissantes. J’aurais eu le droit de garder ses photos accrochées, de parler de lui, de me souvenir des bons moments. Mais parce qu’il m’a quittée, parce qu’il est toujours en vie, ma tristesse est considérée comme insignifiante et pathétique. »

Je me suis dit qu’elle n’avait pas tort, que même si la personne est toujours en vie, si elle ne veut plus de nous dans sa vie, on l’a quand même perdue…

Au niveau des autres personnages, on retrouve également Ellen qui se partage la vedette avec Saskia. Elle pratique l’hypnose et son métier m’a plu car il a été bien expliqué et que c’est un procédé qui m’a toujours fascinée. Outre ce détail, je trouve que c’est un personnage attachant et très humain.
Patrick m’a lui aussi charmée et son fils également. Les personnages secondaires ont tous laissé une trace en moi. L’auteure détaille bien les choses et du coup j’ai eu l’impression de tous les voir s’activer derrière mes paupières.

Liane Moriarty a réussi le difficile pari de me satisfaire et de me captiver sur 500 pages. Je suis amatrice des romans courts et j’ai du mal avec les pavés livresques. Pourtant, je n’ai eu aucune difficulté avec ‘The Hypnotist’s Love Story’, je l’ai dévoré. C’est un livre à la fois intéressant et original. Il est écrit agréablement et les thèmes du harcèlement et de l’hypnose, aussi différents soient-ils, sont abordés très finement. Ce roman m’a vraiment convaincue et j’espère qu’il sera traduit en français un jour car il vaut le détour. Et de mon côté, je me pencherai sur une autre oeuvre de l’auteure dès que j’en aurai le possibilité.

⇢ ACHETER

Relié — Amazon (24,04€)
Broché — Amazon (5,70€)

Laisser un commentaire