Nil, tome 1 de Lynne Matson

nilban

★★★★☆ (3,75/5) — « J’ai passé un bon moment avec ce premier tome au rythme intense et palpitant, malheureusement parfois noyé sous une romance assez envahissante. Cependant, je lirai avec plaisir son successeur tellement j’ai été émerveillé par Nil et ses dangers. »

nil

« Comment s’échapper d’une île qui n’existe pas ? »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Nil (Nil #1)
Titre français : Nil, tome 1
Auteur : Lynne Matson
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : dystopie, jeunesse, littérature étrangère, science-fiction
Parution originale : 04 mars 2014
Parution française : 18 février 2016
Nombre de pages : 456

A voir aussi
+ en savoir plus sur Lynne Matson (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Charley se réveille sur une île somptueuse qui n’est sur aucune carte. Seule, perdue, elle survit tant bien que mal jusqu’à ce qu’elle rencontre Thad, le leader d’un clan regroupant les seuls humains présents sur l’île de Nil. Charley va vite comprendre que quitter cet enfer paradisiaque sera plus difficile qu’elle ne le pensait : la seule issue, ce sont les rares portes qui apparaissent au hasard sur l’île… Il n’y en a qu’une par jour, et une seule personne peut l’emprunter. Pire encore : on n’a qu’un an pour s’échapper. Sinon, on meurt. Le compte à rebours a déjà commencé…

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,75/5)

Quoi de mieux en ce froid hivernal que de s’évader quelques heures et de se réchauffer l’esprit sur une île paradisiaque ? C’est ainsi que j’ai, enfin, décidé de sortir de ma PAL le premier tome de la trilogie de Lynne Matson : Nil. Le moins que l’on puisse dire c’est que cette saga a beaucoup fait parler d’elle à sa sortie et j’admets avoir eu d’énormes attentes la concernant. Malheureusement et de ce fait, je ressors quelque peu déçu de cette lecture même si je l’ai appréciée.

L’idée de départ est pourtant plus que géniale et m’a tout de suite conquis. Échouer de jeunes adolescents sur une île déserte aussi paradisiaque que dangereuse pendant une année avant qu’ils ne meurent – sauf s’ils traversent une porte apparaissant aléatoirement – m’a fortement fait penser à la saga ‘Le Labyrinthe’ que j’aime tant. Comme je le pensais, j’ai retrouvé au cours de ce premier volet une tension extrêmement palpable et captivante, et ce dès le premier chapitre. Je mourrais d’envie d’en découvrir davantage sur Nil et ses habitants piégés. Ce côté addictif c’est pourtant très vite essoufflé au fur et à mesure que je progressais dans l’histoire. Ce sentiment de huis clos est vite délaissé pour laisser place à une romance un peu trop envahissante. Ce mélange aurait réellement pu être intéressant s’il ne devenait pas un frein au rythme de cette aventure. Certaines longueurs dues aux états d’âmes de nos jeunes tourtereaux m’ont parfois-même agacé. Ainsi donc, alors que j’étais par moments complètement immergé par ce récit, à d’autres je me suis ennuyé et je décrochais presque tellement le tout était assez laborieux à lire. Heureusement, Charley et Thad se sont révélés être des personnages totalement attachants et très loin des clichés que l’on retrouve souvent. Ils ne sont pas parfaits et ne sont pas non plus des super-héros prêts à tout pour survivre. J’ai vraiment apprécié apprendre à les connaitre et suivre leurs traces égarées le long des magnifiques plages et autres lieux que leur avait réservés l’auteure. De plus, n’étant pas les seuls naufragés, une multitude de personnages secondaires nous est présentée et tous, sans exceptions, sont intéressants à découvrir. Chacun apporte sa pierre à l’édifice et j’apprécie fortement ce point car bien souvent, certains ne servent qu’à alimenter simplement la trame principale de l’histoire. Même si c’est tout de même le cas ici, je les ai trouvés mystérieux et complexes à la fois.

Le plus de ce roman, au delà de son histoire quand même assez palpitante, reste la plume de Lynne Mastson. Je l’ai trouvée captivante, enivrante et par moments suffocante. Grâce à ses nombreuses descriptions, je n’ai eu aucune difficulté à me représenter l’île qu’elle nous offrait. J’ai vraiment voyagé et eu l’impression de me prélasser au soleil le temps de cette lecture. Plus encore, le paradoxe entre sa beauté et sa dangerosité est parfaitement maîtrisé. Du début à la fin elle traite avec brio son sujet et offre une version des temps modernes d’un savoureux mélange de ‘Koh Lanta’ – qu’elle cite elle-même – et du ‘Labyrinthe’ de James Dashner, créant ainsi de multiples sentiments allant de l’émerveillement à l’oppression. Ajoutez à cela un brin de romance qui, vous l’aurez compris, ne m’a pas forcement plu, et vous obtenez un roman qui plaira pour sûr à bon nombre de lecteurs. Surtout que la finalité de ce livre est on ne peut plus claire et permet au lecteur de terminer son aventure après le dernier point final de ce premier volet. Personnellement, j’ai très envie de retourner une fois de plus au cœur de Nil afin d’en percer ses mystères et d’y résoudre l’énigme qui s’y cache et qui m’intrigue énormément. J’espère d’ailleurs que les tomes à venir se concentreront bien plus sur cet aspect ‘survival’ que sur d’autres.

C’est pourquoi, je recommande fortement cette lecture aux amateurs de dystopies ainsi qu’aux amoureux de la saga de James Dashner et ce malgré un rythme intense et palpitant parfois noyé sous une romance envahissante.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (17,90€)

2 commentaires

  1. Effectivement, la romance est aussi présente que la partie aventure fantastique, du coup, beaucoup se plaigne qu’elle soit trop présente. Je ne sais pas pour le troisième tome qui sortira le mois prochain, mais le second est dans la même trame avec l’évolution du secret de Nil.

    Reply

Laisser un commentaire