Phobos, tome 3 de Victor Dixen

phobos3ban

★★★★★ (4,5/5) — « Aussi explosive que son oeuvre, Victor Dixen signe d’une main de maître une conclusion à la fois haletante et captivante. Malheureusement trop de questions restent encore en suspens, me laissant complètement sur ma faim et désireux de voir une nouvelle suite. »

phobos-tome-3-846037

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Phobos, tome 3
Auteur : Victor Dixen
Editeur : Robert Laffont
Collection : Collection R
Genre : jeunesse, science-fiction, littérature française, dystopie
Parution : 24 novembre 2016
Nombre de pages : 624

A voir aussi
+ en savoir plus sur Victor Dixen
+ découvrir d’autres romans de chez Robert Laffont
+ chronique Phobos, tome 1
+ chronique Phobos, tome 2
+ chronique Phobos, hors-série 1 : Les Origines

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

FIN DU PROGRAMME GENESIS DANS
1 MOIS…
1 JOUR…
1 HEURE…
ILS SONT PRÊTS A MENTIR POUR SAUVER LEUR PEAU

ls sont les douze naufragés de Mars.
Ils sont aussi les complices d’un effroyable mensonge.
Les spectateurs se passionnent pour leur plan de sauvetage, sans se douter du danger sans précédent qui menace la Terre.

ELLE EST PRÊTE A MOURIR POUR SAUVER LE MONDE
Au risque de sa vie, Léonor est déterminée à faire éclater la vérité. Mais en est-il encore temps ?
MÊME SI LE COMPTE À REBOURS EXPIRE, IL EST TROP TARD POUR RENONCER.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (4,5/5)

Phobos 3 est le roman que nous attendions le plus, avec Laura, en cette fin d’année. C’est pourquoi nous avons décidé d’en réaliser une lecture commune. Vous pourrez d’ailleurs retrouver son avis prochainement. Il faut dire que Victor Dixen est vraiment doué pour abandonner le lecteur devant des cliffhangers énormes afin de le pousser à la lecture de la suite de ses aventures. Malheureusement, c’est mitigé que j’écris cette chronique. Pourtant il va s’en dire que j’ai dévoré ce final et que je l’ai adoré même si sa conclusion bien trop ouverte ne me satisfait pas complètement et me laisse sur ma faim.

Comme toujours, l’auteur reprend directement son histoire là où il l’avait laissée. C’est donc sans difficulté que je me suis directement replongé au sein de cet univers astral dans lequel j’y ai laissé inconsciemment une partie de moi. Du fait de mon insatiable envie de connaître le dénouement de cette saga addictive, j’ai trouvé le début parfois assez laborieux à démarrer. En prenant son temps, Victor Dixen a totalement éveillé mon impatience et a su créer un véritable désir qui me consumait. Ainsi, je n’ai pas pu m’empêcher de tourner inlassablement les pages jusqu’à rentrer enfin au cœur du sujet : Mars et mes précieux pionniers. Quelle immense joie de retrouver mes nombreux héros que j’affectionne tant ! Qu’il s’agisse des habitants de la planète rouge, du duo de résistants, formé d’Andrew et de Harmony, ou bien encore de notre cruelle antagoniste, Serena, tous m’ont tout simplement régalé. Comme depuis le début avec cette saga, j’ai pris un plaisir fou à suivre leur évolution ainsi que leur destiné commune. Je ne peux entrer dans les détails, sous peine de vous spoiler, mais chacun cache d’énormes secrets plus gros les uns que les autres et les relations de tous n’ont cessé de me surprendre du fait qu’elles se dévoilent bien plus tumultueuses que je l’imaginais. D’ailleurs, je vous conseille vivement de lire ‘Les Origines’ avant d’entamer la lecture de ce dernier volet.

Plus encore, entre secrets et mensonges, ce chapitre déborde d’action et de rebondissements. C’est un véritable page-turner que nous livre l’auteur. Avec ses plus de 600 pages, écrites d’une plume à la fluidité indéniable, il nous gâte de révélations haletantes, donnant un rythme extrême à son œuvre. C’est essoufflé que j’ai réalisé cette lecture. Je suis même presque certain que mon cœur s’est arrêté de battre à certains moments tellement je retenais mon souffle face à ses nombreux retournements de situation me donnant le vertige. Quand bien même je l’ai déjà exprimé dans mes précédentes chroniques, je me dois de rappeler à quel point l’auteur maîtrise son sujet à la perfection. À tel point que je n’ai jamais eu de mal à m’imaginer graviter sur Mars à mon tour. Cependant, j’ai vraiment été surpris par la tournure géopolitique qu’a pris cette histoire. Tout en cohérence, Victor Dixen dresse le portrait d’une lutte médiatique à l’échelle mondiale. C’est vraiment avec intérêt que j’ai suivi ces passages car ils pourraient très bien s’avérer réels. Sans en réaliser une quelconque critique, j’ai cependant eu l’impression qu’il décrivait un avertissement quant aux nouveaux moyens de communications que sont, par exemple, les réseaux sociaux et les conséquences de leur désinformation. Ce nouvel axe offre une dimension encore plus mature à sa plume. Derrière sa fiction, se cache une part de réalité pour qui voudra la lire.
Je souhaitais aussi souligner un autre point qui m’a tellement plu et franchement fait rigoler. À l’image de son personnage, Serena, qui gère sa communication avec force et brio, Victor Dixen ou son équipe en font tout autant ! En effet, des extraits du hors-série ‘Les Origines’ ponctuent cet épisode et à la manière d’une chaîne cryptée, comme cela nous est présenté, les mots s’effacent pour laisser place à un interminable et rageant :

« ZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZZ »

Suite à quoi il nous est gentiment demandé, je cite : « Pour visionner le reportage sur X en clair, merci de vous brancher sur PHOBOS Origines« . Cette espèce de culot et cette manière de pousser à la consommation m’a véritablement séduit. J’ai trouvé originale cette façon de présenter aux lecteurs ce volet annexe et pourtant totalement complémentaire.
Pour en revenir à notre lecture commune, chaque fois que nous faisions le point, Laura et moi, nous constations la même impossibilité de fermer le roman. Plus nous avancions dans l’histoire et moins nous voyions comment l’auteur allait pouvoir conclure son oeuvre, tant l’action était omniprésente. Pourtant cette fin devait bel et bien avoir lieu. C’est donc le cœur serré et débordant d’une envie incroyable de la connaître, que j’ai vu venir les derniers chapitres. Il m’était impossible d’imaginer quelle serait l’issue finale de ce voyage houleux au fin fond de la galaxie car l’auteur laisse entrevoir beaucoup de possibilités. Je savais pertinemment qu’aucune ne me satisferait amplement du fait que je ne voulais pas terminer mon périple. Malheureusement, c’est encore plus désabusé que j’ai lu l’ultime chapitre, l’ultime adieu. Cette fin ouverte est monstrueuse et abominable. En choisissant de nous laisser avec de nombreuses questions sans réponses, Victor Dixen me laisse penser qu’il n’est pas allé au fond de ses idées. Par conséquent, j’ose espérer qu’il nous réserve secrètement l’écriture d’une suite ou d’un hors-série afin d’éclairer ma lanterne sur ces nombreux secrets inavoués.

Ce dernier épisode, au rythme haletant et aux révélations explosives, me laisse vraiment partagé. J’ai vraiment adoré retrouver l’univers et les personnages de Phobos mais j’aurais apprécié avoir toutes les réponses à mes questions une fois la lecture de ce tome achevée. Secrètement, j’attendrai la naissance incertaine d’un nouveau chapitre de cette saga enivrante qui m’aura bien plus que marqué.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,90€)

15 commentaires

  1. Tu sais, pour en avoir énormément parler au fil de notre lecture et à la fin, que je partage ton avis général, mais pas forcément dans tous les détails (pour une fois !). Vu que les défauts que tu pointes, je les avais déjà remarqué lors des deux premiers tomes (que le tome des Origines avait un peu dissipé pour les questions concernant les garçons), je ne m’en étonne plus à la fin de ce dernier volet. Mais tout comme toi, j’aimerai bien un spin-off sur après, pas forcément avec les mêmes personnages, mais pour expliquer ce qu’ils sont devenus et éclaircir quelques points, ou même une nouvelle d’une cinquantaine de pages, à la limite sur l’après d’un des derniers pionniers… Bref, je ne sais pas, mais effectivement, je pense sincèrement que Dixen n’a pas voulu partir dans « l’invraisemblable » pour répondre à certaines interrogations et les a laissé ouvertes à l’imagination de ses lecteurs…

    Reply
    • C’est assez rare que nous ne soyons pas d’accord pour le souligner. Du coup j’ai encore plus envie de lire la ta chronique car personnellement, je n’ai pas retrouver ces défauts dans les épisodes précédents.
      Non sérieusement, cette fin je m’y ferais pas ! Je suis pour une touche de mystère mais là, laisser autant de chose en suspend est inconcevable. JE VEUX UNE SUITE !

      Reply
  2. Tu m’as convaincue ! Déjà que je voulais absolument le lire, tu m’en as donné encore plus envie.
    Apparemment, Victor Dixen va bientôt faire un hors-série sur les filles… Mais pas que ! L’univers est tellement riche, que cela ne m’étonne pas que l’auteur laisse des informations sans réponses…
    Il me tarde de lire ce troisième opus ! <3

    Reply
  3. Oui, c’est ce qu’il avait dit lorsque l’on a discuté avec lui et L_Bookine aux Imaginales. En plus des héroïnes, il compte notamment développer le personnage de Serena (on sentait qu’il adorait cette antagoniste lorsqu’il en parlait).^^ Ce qui tombe bien, car je trouve cette « méchante » très crédible.

    Reply
  4. Le T1 de cette série ne m’avait pas entièrement convaincu… Je crois que je m’attendais à beaucoup avec tout ce que l’on entendait dessus. J’ai vu quelques avis sur ce tome et je crois bien que c’est le premier positif que je croise ! Je ne pense pas que l’appel récurrent à lire le livre annexe me séduise mais, je pense qu’un jour je lirais cette suite. Le concept me plait énormément malgré tout! =)

    Reply
    • Effectivement si tu n’as pas été convaincue par le tome initial tu ne le seras probablement pas les autres. Qui sait, un jour tu seras peut-être plus en ‘phase’ avec cette saga 😉

      Reply
  5. Belle chronique, bien écrite, relevant les points positifs et négatifs.

    Tu as quand même été plus convaincu que moi.

    Ca se trouve, Victor DIXEN va faire une seconde trilogie, qui suit  » Phobos « , et qui aura un nom rappelant celui de la Terre puisque tous les personnages seront sur cette planète 🙂

    Reply
  6. Cette couverture est vraiment sublime, il me tarde de l’acheter ! Cependant, le tome 2 m’avait un peu déçu, trop niais à mon goût, j’espère que le tome 3 l’est un peu moins…
    En lisant ta chronique, je suis d’accord pour admettre que la manière dont Victor Dixen  » pousse à la consommation  » est originale, et même plutôt sympa. Sauf que personnellement, ça me dérange beaucoup de justement pousser à acheter, trop marketing et ça m’enlève le goût « d’écrire pour écrire  » mais me fait fortement pensé dans ce cas-ci  » écrire pour l’argent  » ce qui est assez triste à penser…

    Reply
    • Personnellement, le second tome m’avait un peu déplu à cause de ses nombreuses longueurs. Pour ce qui est de pousser à le consommation, je pense surtout qu’il s’agit d’un clin d’œil à son oeuvre ou il en est souvent question.
      J’espère que cette conclusion te ‘réconciliera’ avec cette saga.

      Reply

Laisser un commentaire