Le jeu du maître, tome 2 : La Révolution de James Dashner

lejeudumaitre2ban

★★★★☆ (3,75/5) — « Erika et Steven ont des avis qui diffèrent car la première ne parvient pas à se plonger dans cet univers virtuel tandis que le second apprécie l’aventure. Les deux s’accordent néanmoins à dire que le trio de protagonistes est très plaisant et rend la lecture plus agréable. »

le-jeu-du-maitre-tome-2-la-revolution

« Plus réaliste et addictif que n’importe quel jeu vidéo… » — Kami Garcia

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Rule of Thoughts (The Mortality Doctrine #2)
Titre français : Le jeu du maître, tome 2 : La Révolution
Auteur : James Dashner
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : littérature étrangère, jeunesse, science-fiction
Parution originale : 26 aout 2014
Parution française : 20 octobre 2016
Nombre de pages : 304

A voir aussi
+ en savoir plus sur James Dashner (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ chronique Le jeu du maître, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Michael a terminé le Sentier. Ce qu’il a découvert à la fin a bouleversé ce qu’il connaissait de sa vie, et du monde.

Michael a survécu de justesse. Mais c’était la seule façon de trouver le cyber-terroriste Kaine, et de sécuriser le Sommeil. La vérité à propos de Kaine est plus complexe que prévu et plus terrifiante encore : il est une Tangente, un programme informatique doué de sens. L’achèvement du Sentier par Michael était la première étape pour lui permettre d’accomplir son projet diabolique : coloniser tous les hommes en remplaçant leur esprit humain par un esprit virtuel ! Et la prise de contrôle a déjà commencé… Michael parviendra-t-il une fois encore à ralentir cette machination infernale ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Comme j’avais apprécié le premier volet de la saga sans pour autant avoir été transportée, je m’inquiétais de ce qu’allait donner le second. J’ai attendu qu’il sorte en français pour que Steven puisse l’acheter et que nous fassions une nouvelle lecture commune, comme la première fois. J’ai également profité du challenge ‘Déstockage de PAL‘ pour le sortir de ma bibliothèque et m’y mettre. Finalement, je ne parlerai pas de déception mais plutôt de confirmation, ce n’est pas un univers fait pour moi. (Je vous déconseille de lire ma chronique si vous n’avez pas encore lu le premier tome.)

On terminait le précédent volet sur une importante révélation, Michael est une Tangente qui a été implantée dans un humain et maintenant VNS veut s’en servir pour empêcher Kaine d’envahir la terre/les humains. Mais Kaine a aussi besoin de lui pour mener à bien son projet, alors vers qui va se tourner notre héros ? Vers ses amis, forcément, et vers le bien. Pas de surprise à ce niveau. Je m’attendais à de nombreux rebonds et à beaucoup d’action mais au final je n’ai pas trouvé qu’il y en avait tant que ça. De plus, je me suis un peu perdue avec les différents ‘monde’, je n’arrivais plus à savoir quand on était dans le réel et quand on était dans le virtuel. (Ceci étant dit les personnages eux-mêmes ont l’air confus à ce sujet…)

L’histoire n’est pas aussi rythmée que je l’espérais et j’ai constaté que l’univers virtuel n’était pas fait pour moi. Si les livres sont adaptés en films comme c’est prévu je pense que je passerai un excellent moment au cinéma, mais j’ai du mal à trouver mon compte dans ces lignes. L’un dans l’autre, ma lecture a été plutôt difficile. Je reconnais avoir peiné à finir le roman.

Mais il y a quand même un point très positif qui semble être un des talents de James Dashner : les personnages sont très attachants. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver le trio de protagonistes et j’ai passé un bon moment avec eux. Il y avait moins d’humour que dans le premier tome mais les passages qui en contenaient m’ont charmée. J’avoue avoir un gros faible pour Bryson ! Et j’ai bien aimé ce qui nous a été montré de Gabby, j’espère qu’elle sera plus présente dans le troisième tome.

Même si je n’accroche pas au concept (que je trouve pourtant intéressant et bien exploité) je suis curieuse de connaître la finalité de l’histoire. Je lirai donc le troisième volet avec Steven quand celui-ci sortira en France.

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (4/5)

Bien que j’avais adoré le premier tome de cette nouvelle saga grâce à son univers riche et complexe, je redoutais d’être quelque peu perdu à cause de l’attente entre les deux sorties. Heureusement pour moi, Erika, avec qui j’ai réalisé cette lecture commune, m’a remémoré certains points importants afin de ma faciliter la tache.

Je trouve d’ailleurs regrettable que James Dashner ne prenne pas forcément le temps de resituer son récit. Dès les premières pages, l’aventure prend place la où nous l’avions quittée et j’ai eu, par moments, quelques difficultés à retrouver mes marques afin de me plonger pleinement et directement dans cette nouvelle aventure. Pourtant le tout commence en douceur et il m’a fallu quelques chapitres, pour retrouver un certain rythme. Nous retrouvons notre héros seul et perdu au sein d’un corps qui n’est pas le sien. Après avoir découvert qu’il n’était rien d’autre qu’un programme informatique prêt à servir ses créateurs, il devra de nouveau affronter bon nombres de dangers afin de sauver le monde virtuel qu’il côtoie depuis sa plus tendre enfance. J’apprécie énormément ce personnage pour son côté touchant et attachant. Bien qu’il s’agisse d’une entité, une réelle humanité l’habite. Accompagné de ses fidèles compagnons, Sarah et Bryson, il arpente des centaines de lignes de codes et autres langages binaires, les confrontant tous les trois à une multitude d’épreuves. De plus, ce trio possède une identité et une dynamique qui lui est propre. C’est réuni avec les autres que chaque protagoniste brille. J’aime vraiment suivre ce groupe d’amis, remplis d’intelligence, intrépides et drôles à la fois.

Au-delà de l’aventure et de son rythme à la fois intense et addictif c’est, une fois de plus, l’univers imaginé par l’auteur qui m’a totalement fasciné et transporté. C’est incroyable comment ce monde futuriste et ultra sophistiqué peut correspondre au nôtre. Je n’ai eu aucune difficulté à m’imaginer, moi aussi, vivre au travers d’une réalité augmentée comme nos héros. Bien que cet univers high-tech détient certaines limites, celles-ci se révèlent presque invisibles. À tel point qu’il m’était parfois impossible de savoir si ce qui se déroulait était réel ou non. C’est là le but de ce second tome, créer un certain amalgame entre ce que nous pensons être la réalité et ce qu’elle est vraiment. Tout comme cet aspect, les barrières entre le bien et le mal n’ont jamais été aussi minces, créant ainsi un sentiment d’insécurité total. Plus j’avançais dans ma lecture et moins je savais à qui faire confiance. Quelles intentions cachent réellement tous ces personnages ?
D’ailleurs, même si j’avais décelé la finalité de cette ouvrage bien à l’avance, celle-ci n’en est pas moins totalement plaisante. Tout ce en quoi je croyais se démontre faux et James Dashner nous laisse entrevoir un dernier tome encore plus haletant que celui-ci. J’ai déjà hâte de connaître le dénouement de cette saga hautement addictive.

En conclusion, l’auteur ne prend pas de risques et nous livre un second tome dans la ligné du précédent. Le rendu reste fortement addictif et haletant malgré un démarrage tout en douceur. J’aurais juste apprécié être plus surpris par cette lecture.

destockage-pal-duo-600x367
Ce livre entre dans le challenge Déstockage de PAL d’Erika et Steven.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (16,90€)

2 commentaires

    • Ca m’embête de dire ça car j’adore l’auteur (en plus d’adorer sa série ‘The Maze Runner’) mais le thème ne m’a pas accrochée et si de base tu ne te sens pas motivée, il vaut mieux éviter, effectivement ^^

      Reply

Laisser un commentaire