The Scorpion Rules, tome 2 : Prisoners of Peace d’Erin Bow

tsr2ban

★★★★☆ (3,5/5) — « Ce dernier tome au rythme effréné impose une conclusion simple et réfléchie à l’œuvre de l’auteure. Malheureusement et bien que je l’ai apprécié, j’aurais voulu qu’il se dévoile un peu moins transitif. »

the-scorpion-rules-tome-2-prisonners-of-peace-845971

« Au premier faux pas, vous êtes mort… »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Swan Riders (Prisoners of Peace #2)
Titre français : The scorpion rules, tome 2 : Prisoners of Peace
Auteur : Erin Bow
Editeur : Lumen Editions
Genre : dystopie, jeunesse, science-fiction
Parution originale : 20 septembre 2016
Parution : 03 novembre 2016
Nombre de pages : 439

A voir aussi
+ en savoir sur Erin Bow (site en anglais)
+ découvrir d’autres romans de chez les Editions Lumen (page facebook)
+ chronique The Scorption Rules, tome 1

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Greta Stuart n’est plus otage. Elle n’est plus princesse héritière de la Confédération panpolaire. Elle n’est même plus humaine. Afin de sauver sa vie et celle de ses amis, elle a accepté de devenir une intelligence artificielle, la première depuis près d’un siècle. Mais ce choix a un prix… Le corps de la jeune fille ne supportera pas longtemps cette transformation. Bientôt, elle devra l’abandonner pour prendre possession de celui d’un Cygne, ces êtres moitié soldats, moitié messagers qui vénèrent Talis, l’intelligence artificielle qui règne sur la planète.

Mais tandis qu’elle chevauche à travers des étendues glaciales et désertiques, aux côtés de Talis et de deux de ses serviteurs, Greta est rattrapée par son passé. Une révolte gronde : le peuple panpolaire semble bien décidé à arracher sa princesse des mains du maître du monde… quitte à la tuer. Et parmi les rebelles, Elián, le garçon qu’elle a sauvé, celui qui lui a ouvert les yeux et qui rêve de changer le monde. Greta saura-t-elle maîtriser sa nouvelle nature et empêcher un cataclysme de se produire ?

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Je me souviens encore de la découverte qu’avait été pour moi cette nouvelle dystopie à l’univers riche et complexe. C’est donc sans attendre que nous avons décidé de réaliser, Laura et moi, une nouvelle lecture commune à la sortie de cette suite tant attendue. Vous pouvez, déjà, retrouver sa chronique.

Ce second épisode est dans la continuité de son prédécesseur et bien que je l’ai vraiment apprécié, je ressors vraiment perplexe de cette lecture. En effet, même si j’ai adoré retrouver l’ambiance si particulière de cette saga, je ressens un certain goût d’inachevé. Tout en répondant à mes nombreuses questions, l’auteure nous livre un tome bien trop transitif pour être qualifié de conclusion. C’est pourquoi je pense qu’un troisième tome aurait été nécessaire afin d’étoffer les nombreux aspects évoqués lors de cette aventure.
Il est en effet indéniable qu’Erin Bow avait largement de quoi travailler avec son univers à la richesse toujours aussi remarquable et incroyable. Me replonger dans cet univers de science-fiction chaotique, gouverné par une intelligence artificielle surprenante, surnommée Talis, s’est révélé totalement déboussolant. Je me suis énormément attaché à ce personnage hors-norme et inédit, s’humanisant au fil des pages. Secondé par notre héroïne, Greta, fraîchement transformée en une sorte de robot, ils n’hésiteront pas à affronter bon nombre de dangers pour la survie de l’humanité. La complexité de leur relation ne cesse d’évoluer et n’a donc cessé de m’éblouir. Ce duo improbable est parvenu à me toucher autant qu’il m’a fait sourire. De plus, grâce à Elian, Erin Bow inondera le lecteur d’un flot continu d’émotions alliant angoisse, suspense et rire, créant ainsi un savoureux cocktail détonnant.

C’est pourquoi sa plume m’a totalement hypnotisé au point que j’ai dévoré ce roman en une seule journée. Alors que j’avais trouvé le rythme du premier tome assez calme, c’est tout l’inverse qui nous est offert ici. Dès les premières pages, j’ai été immergé dans un roman dont le rythme n’a cessé d’augmenter et de me surprendre. De péripéties en péripéties, en passant par de nombreux retournements de situation, j’ai été baladé au gré de la plume de l’auteure et ce jusqu’à la dernière page. Ce rythme rapide se révèle finalement à double tranchant car même si j’ai été totalement scotché par la finalité de ce roman, j’admets qu’après quelques jours de réflexion, le soufflé retombe, malheureusement. Objectivement, cet ouvrage tient son rôle avec simplicité mais je pense avoir eu trop d’attentes pour l’apprécier pleinement. Cependant, il est indéniable qu’Erin Bow offre un travail de qualité et le message de paix et de tolérance qu’elle apporte m’a captivé et fait parfois réfléchir. Il a souvent été question de foi et de confiance en l’humanité et au vu de notre actualité, cela laisse à réfléchir.
Outre son rythme addictif, la mythologie de cette saga se dévoile plus redoutable que jamais et malgré l’aspect futuriste poussé à son maximum, le rendu paraît totalement réel et crédible. De plus, j’ai vraiment été bluffé par le travail de l’auteure sur ses ‘Intelligences Artificielles’, bien plus secrètes et complexes que je ne le pensais. Personnellement, j’ai trouvé qu’elles se démarquaient totalement et qu’elles prenaient le pas sur tout le reste. Inconsciemment, Erin Bow en a fait les véritables héroïnes de cette conclusion et j’ai totalement été conquis par cette direction prise.

En conclusion, ce dernier tome impose une conclusion simple et réfléchie à l’œuvre de l’auteure. J’ai agréablement été surpris par cette lecture bourrée d’action et de réflexions poussant souvent à la réflexion sur l’avenir de notre monde, rythmée par une plume incroyable, riche et complexe.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (15€)

4 commentaires

  1. Pour en avoir beaucoup parlé ensemble par messages, tu sais déjà que je partage ton avis et que même en ayant fait une LC décalée à cause de moi :'( on arrive à être d’accord sur nos ressentis !
    Promis, pour la LC, on se rattrape avec Phobos 3 !

    Reply
    • Oui et j’avoue que nos messages m’ont aidé à peaufiner cette chronique que j’ai eu du mal à écrire. D’ailleurs j’attends la tienne avec impatience.
      J’ai hâte de débuter cette future LC car je suis certain que nous allons l’adorer !

      Reply
    • Je t’en prie, disons que cette dystopie est vraiment remarquable de par son univers mais malheureusement les tomes sont bien trop éloignés et le résultat final, bien que plaisant, parait vraiment inachevé.
      J’espère que tu tenteras malgré tout cette lecture.

      Reply

Laisser un commentaire