Autre-Monde, tome 3 : le Coeur de la Terre de Maxime Chattam

am_coeur_de_la_terre_une

★★★★★ (5/5) — COUP DE ♥ — « Un Premier Cycle se termine, mais je suis certaine que l’auteur nous réserve encore de nombreuses surprises pour la suite ! Un Seconde Cycle s’annonce et j’ai hâte de le découvrir ! »

am_coeur_de_la_terre_cover

« Vous qui êtes nos pères et nos frères, baissez vos armes car nous ne sommes pas vos ennemis. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre : Autre-Monde, tome 3 : le Coeur de la Terre
Auteur : Maxime Chattam
Editeur : Albin Michel & Le Livre de Poche
Genre : aventure, fantastique, littérature française
Parution : 01 avril 2010 (parution le 06 novembre 2013 chez Le Livre de Poche)
Nombre de pages : 480

‘Le Coeur de la Terre’ est le troisième et dernier tome du Premier Cycle de la saga Autre-Monde.

A voir aussi
+ en savoir plus sur Maxime Chattam (blog officiel)
+ rejoindre la communauté Chattamistes (site et forum)
+ en savoir plus sur la saga Autre-Monde via la Pancyclopédie
+ découvrir d’autres livres de chez Albin Michel et Le Livre de Poche
+ chronique d’Autre-Monde, tome 1 : l’Alliance des Trois
+ chronique d’Autre-Monde, tome 2 : Malronce

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Ils n’ont plus le choix : il faut se battre ou mourir. De la survie d’Eden dépend celle des enfants, de leur union, l’avenir de cette étrange planète. Pour l’Alliance des trois, l’épreuve ultime, la fin d’une longue quête, naissance ou mort de l’espoir. Oubliez tout ce que vous savez, Autre-Monde vous attend…

⇢ AVIS

8
NADEGE
Note : ★★★★★ (5/5)
COUP DE ♥

ATTENTION : cette chronique présente des éléments de l’histoire qui pourraient être trop révélateurs si vous n’avez pas lu ce tome avant.

Maxime Chattam nous offre une fin de premier cycle explosive. Entre révélations, rebondissements et surprises, j’ai été happée du début à la fin, tournant les pages à un rythme effréné, bien que j’ai voulu faire durer le plaisir le plus longtemps possible. Autant dire que cela n’a finalement pas été possible.

Dans ‘Le Coeur de la Terre’, l’ombre d’une grande bataille se profile à l’horizon. Les Pans savent qu’ils ne pourront plus y échapper et que face aux grandes armées Cyniks, leurs chances sont plus que minimes. Ils n’ont cependant pas dit leur dernier mot et c’est guidés par l’espoir de trouver une ‘arme’ secrète que l’Alliance des Trois et leurs compagnons de voyage se lancent dans un nouveau périple vers les terres du Sud, territoire de Malronce.

Au vu de la conclusion du second tome, je me doutais que le contenu du troisième serait plus qu’explosif. L’annonce de la fin d’un Premier Cycle me confortait aussi dans cette idée.
Tout d’abord, la disparition de Tobias au sein du Raupéroden laisse un grand vide pour Matt et Ambre. Pour le premier, il vient de perdre son meilleur ami, et la rage l’étreint de plus en plus chaque jour, le guidant au même rythme que l’espoir de le venger et peut-être le retrouver un jour. Car pour lui, Tobias n’est pas mort, mais est retenu prisonnier dans l’antre de ce monstre.

Mais le temps est compté. A la fois pour son ami, mais également pour tous les Pans. La guerre se profile et il est temps pour les enfants de se préparer à se battre. Et guidés par la rage de vaincre et par le secret espoir de découvrir l’arme secrète des Cyniks, Matt, Ambre accompagnés d’autres Pans tels que Chen, Horace ou encore Ben, se lancent dans un nouveau long périple vers le Sud. Ce voyage devra faire face à de nombreux obstacles, comme je m’en suis doutée, mais il m’a également donné de sacrées frayeurs ! Mais ces dernières n’étaient rien en comparaison de celle que j’ai eu face à la grande bataille.

Car le coeur de ce troisième tome est bien entendu le grand combat entre Pans et Cyniks, même si celui-ci n’intervient qu’à la fin. Grâce au style de l’auteur, je m’y suis retrouvée totalement immergée et j’avais l’impression de me battre aux côtés des Pans. J’ai été impressionnée par leur esprit si vif, déployant des stratégies guerrières remarquables. J’ai été cependant très peinée par la perte de certains personnages. Je pense néanmoins que Maxime Chattam ne pouvait contourner cela, afin de conserver le côté ‘réaliste’ de l’ensemble. Je ne mentionnerai cependant pas comment cette bataille se finit, car il est largement préférable de le lire (cependant, la 4ème de couverture d’Entropia en révèle bien assez !), mais j’ai trouvé cette conclusion magnifique ! Le plus dure reste cependant à faire…

En parallèle de l’histoire, l’Autre-Monde continue à se révéler au lecteur. Nous faisons ainsi la connaissance d’un nouveau peuple – qui avait déjà été mentionné auparavant – le clan des Becs. A la manière des Kloropanphylles avec lesquels ils sont en guerre, c’est un groupe tout à fait particulier avec leurs propres croyances et coutumes. Ils se révèleront cependant des alliés de taille dans le dénouement final de ce troisième tome.

Maxime Chattam dévoile aussi l’identité de Malronce et du Raupéroden. Et bien que je me rappelais de ce détail, cette révélation reste très douloureuse, car je me suis mise à la place de Matt qui est directement concerné. J’ai cependant un petit regret concernant ces deux entités si particulières. En effet, un étrange évènement intervient à la fin de la bataille, dans lequel elles se retrouvent toutes deux impliquées. Mais cet évènement se finit aussi vite qu’il a commencé. En tant que personne extérieure à ce dernier, nous ne savons pas ce qu’il s’est réellement passé et j’en suis déçue. De nombreuses questions restent sans réponse, et comme d’habitude lorsque cela arrive, c’est quelque chose que je n’aime vraiment pas ! J’ai le secret espoir, connaissant l’auteur, qu’on aura des révélations plus tard dans l’histoire et j’espère vraiment ne pas me tromper !

Ensuite, l’élément central de ce troisième tome (en plus de la guerre) est bien entendu ce (ces) Coeur(s) de la Terre, qui sont étrangement liés à Ambre. C’est un personnage que j’adore et je suis contente qu’elle prenne de l’importance (en plus d’être un des personnages principaux) ainsi. Je trouve d’ailleurs que Maxime intègre cela comme une évolution toute naturelle à l’histoire et à ce personnage, ce que j’ai beaucoup apprécié.

J’en profite d’ailleurs pour parler des personnages. L’Alliance des Trois reste bien entendu l’élément central. Mais chacun connaît une évolution. Pour Matt, on comprend que face aux menaces que représentent Malronce et le Raupéroden et qui le concernent lui en particulier, sa personnalité de jeune adolescent a été profondément entachée. Pour Ambre, cela est un peu la même chose. Elle se retrouve être responsable d’une chose qui la dépasse, mais qu’elle affrontera très courageusement. Alors que je ne m’attendais pas à voir ce genre de chose dans une histoire comme celle-ci, un rapprochement se fait entre Matt et Ambre. J’en suis ravie car je pense vraiment que ce sont deux personnages qui se sont trouvés, par leurs natures et personnalités. Et je suis curieuse de voir où cela les mènera par la suite. Pour Tobias, il commence à prendre confiance en lui et j’en suis ravie. L’Alliance ne serait clairement pas la même sans lui.

On côtoie plus étroitement d’autres Pans tels qu’Horace, dont la rage envers les Cyniks lui donnera un courage admirable, Chen qui se révèlera être un fidèle compagnon de voyage…
Pour chacun cependant, la menace de la maturité et ce sentiment de ne plus appartenir à ce groupement qu’est les Pans se fait sentir très fortement. Là encore, je suis curieuse de savoir ce qu’il va advenir de certains personnages.

En conclusion, ce troisième tome se révèle être à son tour un coup de coeur. Maxime Chattam nous offre une fin de Premier Cycle incroyable, riche en action et révélations. L’histoire et les personnages continuent à se dévoiler, nous offrant un récit haletant. Un Premier Cycle se termine, mais je suis certaine que l’auteur nous réserve encore de nombreuses surprises pour la suite ! Un Seconde Cycle s’annonce et j’ai hâte de le découvrir !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (20,30€)
Poche — Amazon (7,60€)

Laisser un commentaire