Up in the Air, tome 1 : In Flight de R.K. Lilley

ban

★★★★★ (4,8/5) — « J’aime beaucoup le style de l’auteure et je me suis facilement replongée dans cette histoire que j’avais déjà lue il y a deux ans. Les personnages sont très attachants et leurs passionnantes histoires vont rythmer toute la saga. Je note également une absence de clichés qui n’est pas pour me déplaire. »

inflight

In Flight est le premier tome d’une série entêtante.

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : In Flight (Up in the Air #1)
Titre français : Up in the Air, tome 1 : In Flight
Auteur : R.K. Lilley
Editeur : Hugo & Cie
Collection : New Romance
Genre : littérature étrangère, romance contemporaine, new adult
Parution originale : 20 octobre 2012
Parution française : 01 septembre 2016
Nombre de pages : 360

A voir aussi
+ en savoir plus sur R.K. Lilley (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Hugo & Cie

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Lorsque Bianca, la jolie hôtesse de l’air de vingt-trois ans, croise le regard du milliardaire James Cavendish, elle perd son sang-froid. L’imperturbable Bianca ne parvient pas à détourner son regard des yeux bleu turquoise dominateurs de son passager. Elle est magnétiquement attirée par lui comme jamais jusque-là. James le sent et va lui faire accepter qu’elle vienne le retrouver chez lui après leur atterrissage. Le désir de Bianca pour cet homme est si fort qu’elle va accepter de se laisser dominer et découvrir une part secrète d’elle-même. Mais quel traumatisme la conduit à dépasser ses limites ? Et Stephan, l’ami homosexuel de Bianca, saura-t-il la protéger ?

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★★ (4,8/5)

J’avais déjà lu toute la saga ainsi que les volumes additionnels en version originale il y a environ deux ans, mais comme ils sortent en français et que j’ai été à la rencontre de l’auteure pour l’occasion, j’ai décidé de m’y replonger. Cependant, si j’ai été ravie de relire cette histoire, je l’ai bien moins été de voir le peu de soin apporté à la traduction…

Hôtesse de l’air au passé douloureux, la jolie Bianca n’a confiance qu’en son meilleur ami Stephan, avec qui elle travaille et partage presque tout. Lorsqu’elle fera la rencontre de James Cavendish elle tombera inévitablement sous son charme et sera tiraillée entre ses désirs singuliers et ses craintes. Elle pourra néanmoins compter sur celui qu’elle considère comme un frère pour la protéger et prendre soin d’elle. Mais Bianca est loin d’être une femme faible et si elle prendra plaisir à se soumettre sexuellement à James, elle restera insoumise en dehors de la chambre à coucher.

Ce récit que beaucoup comparent à la célèbre série ‘Fifty Shades’ a néanmoins d’importantes différences. Pour commencer, le style d’écriture de R.K. Lilley est bien meilleur que celui d’E.L. James. Aussi, ses protagonistes ont beau avoir des traits similaires, ils sont bien différents d’Ana et Christian. Bianca n’est pas aussi fade que l’héroïne imaginée par E.L. James, elle a un passé très intéressant qui lui a forgé une personnalité forte et riche en couleurs. James, quant à lui, a beau avoir certains défauts de Christian et son penchant pour le BDSM, il est aussi moins mystérieux, dans le bon sens du terme. On le sent immédiatement très attaché à Bianca et il se montre plein de qualités, ce qui m’a séduite.

Je pense que certains auront une impression de déjà-vu parce qu’à ce jour beaucoup d’histoires similaires existent, mais je me souviens que ce genre littéraire n’était pas si populaire il y a deux ans (en France en tout cas, ça commençait à peine à s’installer) et pour moi c’était donc assez innovant à ce moment-là. ‘Up in the Air’ risque donc de souffrir de son retard de publication dans notre pays. Mais ce n’est malheureusement pas le seul problème de cet ouvrage. Comme je l’ai mentionné plus haut, la traduction laisse par moments à désirer. J’ai été perturbée tout au long du livre par ce ‘pars’ qui traduit le mot anglais ‘come’. Littéralement ‘come’ veut dire ‘venir’ et c’est fréquemment utilisé pour dire ‘jouis’. Sauf que mettre ‘pars’ n’est ni sensé ni naturel, ‘viens’ serait une traduction plus correcte mais ‘jouis’ aurait été la traduction la plus adaptée. Je ne comprends absolument pas cette erreur de traduction (parce que oui, c’est une erreur) qui gâche malheureusement tout puisqu’on le retrouve dans plus de 50 % des scènes… Je suis extrêmement chagrinée par ce point parce que je pense que je ne serais pas la seule gênée, mais si moi je sais que c’est une faute de traduction, certains penseront peut-être que c’est lié à une mauvaise écriture de R.K. Lilley alors que c’est loin d’être le cas. Au contraire, celle-ci a une très jolie plume.

Je ne souhaite pas terminer sur une note négative car j’aime vraiment beaucoup cette histoire, et si elle ne marquera peut-être pas tous les esprits comme elle a marqué le mien, je pense qu’elle mérite d’être aussi connue que des classiques de la ‘romance teintée de BDSM’ comme ‘Fifty Shades’ ou ‘Crossfire’ (qui sont toutes les deux des séries proches de ‘Up in the Air’ au niveau du thème). J’aime beaucoup le style de l’auteure et je me suis facilement replongée dans l’histoire avec cette seconde lecture. Les personnages sont très attachants et leurs passionnantes histoires vont rythmer toute la saga. Je note également une absence de clichés (trop fréquent dans ce genre littéraire) et j’ai la joie de retrouver ici des protagonistes vraiment sympathiques qui me touchent. J’aime beaucoup Bianca, j’ai un gros faible pour James et je suis très fan de Stephan. Ces trois-là ne vous laisseront sûrement pas indifférents !

On retrouve les éléments propres à la romance contemporaine donc je pense que les amateurs du style ne seront pas dépaysés. J’espère néanmoins que les lecteurs sauront faire abstractions des parties mal traduites et sauront s’attacher comme moi aux personnages et à leur histoire. Celle-ci est captivante et même si je l’ai déjà lue il me tarde de lire la suite !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (17€)

8 commentaires

  1. Voilà pourquoi, pour certains genres littéraires, j’ai de plus en plus de mal à lire en VF…
    Je trouve ça inadmissible de faire ce genre d’erreurs. Ils ont donné la traduction à leur stagiaire ou quoi ? –‘
    Même nous on ne la ferait pas cette erreur alors un professionnel…

    Reply
    • Je ne sais pas du tout… Il me semble qu’avant que ça sorte chez Hugo Roman, ça avait été publié en France par un indépendant ou quelque chose comme ça. J’ai l’impression qu’ils ont gardé cette traduction initiale, je ne vois pas d’autre explication oo

      Reply
    • Je trouve aussi = / Après certains n’ont pas du tout été dérangés par ces erreurs donc peut-être que ça ne te gênera pas non plus, c’est peut-être juste moi parce que je trouve que ce n’est pas très français ce qu’ils ont mis xD

      Reply
  2. Je vais surement me laisser tenter (malgré la traduction foireuse…) Pourtant, je trouve que la couverture n’est vraiment pas attrayante. C’est pour cela que je n’avais même pas regardé la 4e de couverture. Comme quoi…

    Reply
    • J’aime bien la couverture parce qu’elle est représentative du métier de Bianca, mais sinon c’est vrai que ce n’est pas forcément la plus jolie qui soit xD
      J’espère que la traduction sera supportable pour toi parce qu’en dehors de ça l’histoire est plutôt sympathique, je trouve.

      Reply
  3. Je me suis enfin laissée tenter par le premier volume de la saga (depuis le temps que je devais le lire xD) et je suis bien contente de l’avoir lu en anglais ! Je me demande si j’ai pas déjà vu cette erreur-là dans un autre livre… Mais bon, que ce soit une erreur faite sciemment ou non, ça ne sera certainement pas la dernière fois OTL
    Bref, à part ça, j’ai beaucoup aimé le livre, que j’ai dévoré en quelques jours =D Et je suis d’accord qu’on retrouve pas mal d’éléments de comparaison avec Fifty. Si bien que je me suis demandé lequel avait été écrit/publié en premier (sans pour autant aller voir xD). Mais je pense que j’ai préféré ce premier volume à celui de FIfty ! Enfin, Fifty, ce sont plutôt les volumes suivants que j’ai moins appréciés, alors on va voir si la suite de ‘Up in the Air’ tiendra plus la distance pour moi xD
    J’ai vraiment bien aimé la relation Bianca/Stephan, j’aimerais avoir un meilleur ami comme Stephan *o* Et comme tu le dis, Bianca n’est pas du tout l’héroïne faible qu’il faut protéger, et ça fait du bien !
    Donc merci de me l’avoir fait découvrir ♥

    Reply
    • J’ai vu ça passer sur Livraddict j’étais contente ** Et t’as bien fait de le lire en anglais sinon tu n’aurais pas apprécié, je pense haha !
      Ça fait longtemps que je n’ai pas relu Fifty (c’est marrant je regardais le second film hier, justement) mais niveau qualité d’écriture et histoire j’aurais tendance à dire que Up in the Air est mieux. Mais Fifty a un côté addictif assez impressionnant… Pour les prochain volumes, je pense que tu vas aimer, il y a pas mal de rebondissements, si ma mémoire est bonne. Tu me diras !
      De rien ♡

      Reply

Laisser un commentaire