Twilight, tome 1 : Fascination de Stephenie Meyer

img_3654

★★★★☆ (3,5/5) — « Même si ce premier tome fut agréable à lire, le rendu reste assez faible et inégal dans sa globalité. J’aurais apprécié me sentir plus concerné par l’histoire qui nous est contée et par les personnages présentés qui sont quant à eux bien trop stéréotypés. »

untitled

« L’éternité n’est que le commencement. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : Twilight #1
Titre français : Twilight , tome 1 : Fascination
Auteur : Stephenie Meyer
Editeur : Hachette
Collection : Black Moon
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 05 octobre 2005
Parution française : 02 novembre 2006
Nombre de pages : 524

A voir aussi
+ en savoir plus sur Stephenie Meyer (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de la collection Black Moon
+ chronique Twilight, les bonus

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Pour laisser à sa mère la liberté d’accompagner son compagnon dans ses déplacements, Bella décide de quitter Phoenix et s’installe chez son père, chef de la police de Forks, petite bourgade de l’état de Washington. Au lycée, ses regards se portent sur Edward Cullen dont la beauté et le comportement la terrorisent et la fascinent. La passion qui naît entre eux ne peut que l’exposer à de nombreux dangers car Edward n’est pas un humain et elle le sait.

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★☆ (3,5/5)

Je me souviens qu’à l’époque où cette saga littéraire était à son paroxysme, j’étais encore lycéen et pratiquement tout le monde l’avait lue ou envisageait de la lire à son tour. Étant déjà très peu attiré par les romances j’ai décidé de passer mon tour même si, comme beaucoup, j’ai déjà regardé le premier film qui m’avait assez plu à sa sortie. Malheureusement, lorsque je suis allé voir le second volet au cinéma, j’ai vraiment été déçu par la tournure prise par l’auteure. Quelle idée de réaliser un simple soap sur grand écran ? Entre les ‘je t’aime moi non plus’ et autres niaiseries, je n’ai plus jamais osé poser mes yeux sur ce phénomène mondial, jusqu’à il y a quelques jours où j’ai trouvé les romans à un prix dérisoire… Je me suis donc laissé tenter sans convictions, aucune, et je dois admettre que malgré mes craintes j’ai apprécié cette lecture et je peux enfin comprendre pourquoi cette saga est autant adulée que controversée.

L’histoire, que vous connaissez sans doute déjà, sans payer de mine, reste assez distrayante malgré les nombreuses facilités dont use l’auteure. Cela provient sans doute du fait que je connaissais déjà le scénario dans ses grandes lignes. Par conséquent, il m’a semblé bien trop prévisible et simpliste. Naturellement, je suis toujours fasciné par la rapidité avec laquelle notre protagoniste, Bella, tombe sous le charme du très lisse vampire, Edward. Et encore, j’aurais aussi pu le qualifier de gentil, bienveillant ou attentionné. Cet aspect tant décrié par certains m’a vraiment intéressé. Cette manière d’aborder ce mythe, d’origine démoniaque, est assez unique et même s’il est parfois assez risible, le côté ‘gentil monstre’ reste finalement assez distrayant à lire.
Au contraire, j’ai relativement eu du mal avec Bella. Je crois qu’on ne peut faire plus cruche que ce personnage. Stephenie Meyer nous offre une héroïne des plus déprimantes et agaçantes qu’il soit. Son côté gauche et maladroit m’a vraiment exaspéré à tel point que j’avais simplement envie de lui conseiller de rester enfermée dans sa chambre jusqu’à la fin de ses jours. Sérieusement qui tombe à chaque fois qu’il met un pied devant l’autre ? Finalement, c’est assez ridicule et lourd à lire. Une fois habitué à ces quelques détails, le tout reste vraiment agréable à lire et se révèle même assez addictif. Par moments j’étais vraiment plongé au cœur de cette romance paranormale mais, à d’autres, je la survolais presque, tellement je m’ennuyais.

Cela provient avant tout de la plume de l’auteure ou tout du moins de la traduction apportée à son écrit, qui est je pense, plus que moyenne. J’ai vraiment eu des difficultés avec sa façon de construire ses phrases en utilisant le passé simple. N’y étant pas habitué, j’ai eu comme une impression de distance lors de ces passages et je ne parvenais pas à rentrer entièrement dans son univers. Il a vraiment fallu que je me force à continuer ma lecture afin de m’habituer à ce procédé assez inédit. De plus, il faut bien admettre qu’il n’y a pas non plus de réel travail de la part de l’auteure. Aucune émotion n’émane de son roman, le lecteur reste spectateur et puis c’est tout. Même si je lis rarement de la romance, j’aime un tant soit peu me sentir concerné par celle-ci et être un minimum touché par ce que je lis. Sauf que cette lecture s’est avérée être relativement insipide et sans âme. Sans être totalement amateur, je trouve que Stephenie Mayer ne parvient pas à se démarquer et écrit de manière totalement commune. Cela apporte malgré tout une facilité de lecture indéniable mais j’aurais apprécié un travail constant car, je le répète, certaines parties m’ont réellement diverti.
La finalité de ce roman reste ce qui m’a le plus conquis. En effet, Stephenie Meyer opte pour une une fin fermée, laissant le choix au lecteur de continuer ou non la lecture de cette saga. C’est tellement rare d’avoir le choix que j’ai trouvé ça exaltant.

Pour terminer, même si ce premier tome fut agréable à lire, le rendu reste assez faible et inégal dans sa globalité. J’aurais apprécié me sentir plus concerné par l’histoire qui nous est contée et par les personnages présentés, qui sont bien trop stéréotypés, surtout en ce qui concerne Bella.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,15€)

10 commentaires

  1. J’avais beaucoup aimé le premier tome à l’époque de sa sortie mais si je devais le relire aujourd’hui, je ne suis pas convaincue que ça me ferait le même effet.
    L’histoire se lit toute seule mais après un petit peu d’analyse, on se rend compte qu’elle n’a rien d’exceptionnelle… Et je suis d’accord avec toi en ce qui concerne la plume de l’auteure.
    Néanmoins, j’avais largement préféré le tome 1 au 2 (et le 3 au 1) !

    Reply
    • C’est bien ça le problème, c’est trop simple et parfois assez répétitif. Cependant je n’abandonne pas et je me lancerais dans le second tome dans la semaine à venir.

      Reply
  2. Je pense (je me trompe peut-être) que si tu l’avais lu au moment de sa sortie, ton avis n’aurait pas forcément été le même – et c’est là que je me dis que j’ai bien fait de le lire à ce moment là. Parce qu’à ce moment là, il n’y avait pas toutes les romances que l’on connait (à part les fameux harlequins qui sont toujours là et bon…) et donc les stéréotypes de cette histoire était bien moins vus et revus à l’époque. Je pense aussi que selon l’âge où on le lit, ça fait une grosse différence. Mais je trouve que c’est une bonne idée de l’avoir lu pour savoir comment à commencer la bit-lit Young Adult. Je dois lire A la vie à la mort à la fin de l’année (il fait parti de ma PAL spéciale « Noël ») et je pense que j’apprécierai moins (voire beaucoup moins) que ma première lecture de Twilight à cause de toutes les choses que je viens de te citer 😉

    Reply
    • Étrangement, je suis en pleine lecture du troisième tome et cette impression de déjà-vu s’efface petit à petit. Il y a une réelle évolution entre les tomes, et le récit prend plus de maturité tout en restant assez commun malgré tout.

      Reply
    • Je pense surtout que ça vient de la traduction, car dès le deuxième tome j’ai ressenti un réel changement à ce niveau là. Je prends bien plus de plaisir pendant ma lecture.

      Reply

Laisser un commentaire