The Mortal Instruments, tome 5 : La Cité des Ames Perdues de Cassandra Clare

lacitedesamesperduescouv

★★★★★ (5/5) — « Cet avant-dernier tome reste dans la lignée de ses prédécesseurs. Les révélations apportées par l’auteure n’augurent rien de bon quant à la conclusion de cette saga qui promet d’être chaotique et endurante à lire. »

lacitedesamesperdues

« Le passé est un autre pays. »

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : City of Lost Souls (The Mortal Instruments #5)
Titre français : The Mortal Instruments, tome 5 : La Cité des Ames Perdues
Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse
Genre : jeunesse, fantastique, littérature étrangère
Parution originale : 08 mai 2012
Parution française : 22 mai 2014
Nombre de pages : 600

A voir aussi
+ en savoir plus sur Cassandra Clare (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Pocket Jeunesse
+ en savoir plus sur l’univers de The Mortal Instruments
+ chronique The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres
+ chronique The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres
+ chronique The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre
+ chronique The Mortal Instruments, tome 4 : La Cité des Anges Déchus

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Clary est folle de joie. Lilith serait anéantie et Jace sauvé… Mais quand les Chasseurs d’Ombres viennent le libérer, ils ne trouvent que du sang et du verre brisé. Jace a disparu. Clary découvre bientôt qu’il est devenu un serviteur des démons ! Son sort est désormais lié à celui de Sébastien, son pire ennemi…
Pour sauver l’homme qu’elle aime, Clary va devoir risquer plus que sa vie. Existe-t-il encore le moindre espoir ?

⇢ AVIS

8
STEVEN
Note : ★★★★★ (5/5)

Après avoir laissé Clary et Jace séparés une fois de plus, Cassandra Clare nous plonge dans un énième aperçu du chaos dans lequel les ‘Chasseurs d’Ombres’ devront se battre et faire quelques sacrifices pour leur propre survie et celle de l’humanité.

Tout au long de cet avant-dernier épisode le lecteur sera baladé au gré de la plume de l’auteure. Si celle-ci nous avait pourtant habitués à d’énormes retournements de situation, elle n’a pas cessé de me surprendre avec cette lecture. Alors que je pensais Jace sauvé, il disparaîtra avec Sébastien, l’ennemi juré des Nephilims, et seule sa bande d’amis tentera par tout les moyens de retrouver sa trace afin de le sauver de son destin tragique. En effet, liés par un rituel maléfique, si l’un d’eux est blessé ou meurt les conséquences se répercuteront sur l’autre. Comment peuvent-ils une nouvelle fois sauver leur ami sans le tuer ? Ainsi, et aussi sombre que ce tome puisse paraître, l’amour ne cessera de déborder au fil des pages. Par amour Clary parviendra à se rallier à son frère démoniaque tandis que de nouvelle relations surprenantes verront le jour. Paradoxalement, c’est unis mais séparés que Clary et Jace combattront auprès des leurs les ténèbres qui ne cessent de s’accroître.
Le fait que Cassandra Clare étoffe une nouvelle fois son univers et sa mythologie pourtant déjà si riche et profonde m’a particulièrement plu. Alors que les origines des ‘Chasseurs d’Ombres’ n’ont plus de secret pour le lecteur, l’auteure nous en dévoile davantage sur celles des démons et autres créatures maléfiques. J’aime toujours autant sa manière d’utiliser la bible à bon escient. Chaque référence, qu’il s’agisse d’Anges ou de Démons, est parfaitement maîtrisée, ce qui accentue véritablement son travail de recherche réalisé afin de nous offrir une mythologie logique et cohérente. En côtoyant de près les forces obscures et du fait de sa finalité, la conclusion de cette saga promet d’être chaotique et endurante. Je me demande sincèrement quand est-ce que la lumière touchera nos héros. Car chaque tome est encore plus sombre que le précédent et comme l’auteure l’a elle-même écrit : « Après tout, sans l’obscurité, la lumière ne peut briller ».

Même si son style n’évolue guère il reste toujours aussi plaisant et addictif à lire. Alors que j’avais ressenti quelques passages à vide dans le tome précédent, il n’en est rien avec celui-là. L’action est de nouveau omniprésente et chaque chapitre apporte continuellement d’énormes surprises. J’ai tout de même remarqué qu’ils s’étaient étoffés depuis quelques tomes, cassant quelque peu le rythme de ses écrits sans pour autant en ralentir sa lecture. Beaucoup de détails sont ajoutés et dévoilés au lecteur, permettant une immersion encore plus poussive. Par conséquent et malgré les quelques similitudes dans sa construction, je ne me lasse absolument pas de cette saga. J’enchaîne et dévore chaque tome comme si c’était le dernier. Il faut dire que même si je suis habitué à voyager au travers de la plume de Cassandra Clare je ne m’attendais pas à découvrir de nouveaux paysages. Cette fois-ci le lecteur voguera de pays en pays, dont la France, en l’espace de quelques chapitres, créant ainsi un certain sentiment de dépaysement.

Pour conclure, cet avant-dernier tome reste dans la lignée de ses prédécesseurs. Les révélations apportées n’augurent rien de bon quant à la finalité de la saga. Je me demande vraiment quelle conclusion peut apporter Cassandra Clare à son œuvre. De ce fait, je suis déjà en train de savourer le tome final de cette première série.

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (18,15€)

6 commentaires

  1. Je pensais que Cassandra Clare avait fini de développer son univers depuis la première trilogie mais avec l’apparition des Irons Sisters dans ce tome (elles n’ont peut-être pas ce nom dans la VF par contre ^^;), elle a une nouvelle fois réussi à me surprendre. Elle ajoute un aspect très intéressant à l’histoire des Shadowhunters auquel je n’avais pas fait attention, à savoir, qui forgent les armes pour combattre les démons. Elle a vraiment le soucis du détail.
    Côté perso, je trouvais Simon un peu insipide au tout début de l’histoire mais il a, de mon point de vue, subi la meilleure évolution, tout perso confondu. Cassandra Clare en a fait un personnage indispensable à l’histoire et je n’irai pas jusqu’à dire que c’est mon préféré mais… presque !
    Ce tome est plus rythmé que le précédent et il est régulièrement ponctué de rebondissements que je n’ai pas vu venir pour la plupart, j’ai hâte de lire la suite et fin de cette saga ! ^^

    Reply
    • Je rejoins totalement ton avis. L’univers de cette saga est aussi infini que le notre et je pense continuer avec les ‘Origines’.
      Je ne sais pas ou tu en es dans l’ultime tome mais sache qu’il est encore plus intense à lire. L’action démarre dès le premier chapitre !
      Concernant les personnages et Simon, j’avoue que je le préfère aux autres. Son petit côté terre à terre me plait totalement.

      Reply
      • Je pense que je ferai une pause à la fin de cette saga. Mais, j’hésite entre Les Origines et Les Chroniques de Bane car Magnus est un personnage que j’aime beaucoup aussi et je suis curieuse de connaître son passé à différentes époques. Dans Mortal Instruments, on a quelques indices semés par-ci par-là qui m’ont rendu curieuse sur sa vie d’avant ^^.
        J’ai juste lu le prologue pour l’instant XD J’étais d’ailleurs un peu paumée au départ car les personnages changent et je me demandais si on était dans le passé ou le présent puis avec l’action qui démarre directe, j’étais en mode ‘Oula oula, attends deux secondes, on est où, qui sont les persos !?’. Bref, j’étais un peu désorientée XD. J’espère avoir le temps de continuer prochainement TT.

        Reply
        • Je t’avouerais que je lirais bien directement la suite de cette série : The Dark Artifices, qui justement suit les traces des nouveaux protagonistes présentés au début de ce tome. D’ailleurs moi aussi j’étais perdu au départ xD
          J’avoue que j’arrive aux dernières pages de cette conclusion et que, du coup, il faut ausi que je lise les Chroniques de Bane car ce personnage prend tout son sens…

          Reply
          • Je crois qu’il n’y a que le premier tome de Dark Artifices qui est sorti pour l’instant.

            Plus j’avance dans ce tome final plus je me pose de questions… Non pas sur la conclusion de la saga (je pense avoir un peu près deviné comment les choses vont se dérouler) mais sur l’univers en lui-même et le passé de certains personnages comme Magnus, Zachariah, la fameuse Tessa dont on entends de plus en plus parler. On sent que l’auteur a préparé le terrain pour la suite de ces écrits avec tous ces indices semés par-ci par-là… Elle me rend très curieuse !

          • Je ne pense pas que tu puisses t’attendre à une telle fin, ce tome est vraiment un coup de coeur pour moi. Il dépasse largement tous les autres. Cassandra Clare dose d’une manière parfaite chaque élément apporté à sa conclusion.
            Je suis bien d’accord avec toi, ce tome sert en même temps de transition ce qui est assez incroyable et unique. D’ailleurs les Origines concernent le personnage de Tessa, Dark Artifices, pour Emma et Julian et deux séries sont encore prévues.

Laisser un commentaire