La sélection, tome 5 : La Couronne de Kiera Cass

selection5ban

★★★★★ (4,75/5) — « Erika et Marion sont complètement d’accord sur ce tome. Elles le trouvent meilleur que les précédents et pensent que c’est une très bonne fin de saga qui vient rattraper les défauts qui avaient été précédemment mentionnés. »

91h2-3zulzl

⇢ FICHE TECHNIQUE

Titre original : The Crown
Titre français : La sélection, tome 5 : La Couronne
Auteur : Kiera Cass
Editeur : Robert Laffont
Collection : R
Genre : littérature étrangère, dystopie, young adult
Parution originale : 03 mai 2016
Parution française : 04 mai 2016
Nombre de pages : 336

A voir aussi
+ en savoir plus sur Kiera Cass (site en anglais)
+ découvrir d’autres livres de chez Robert Laffont
+ chronique La sélection, tome 1
+ chronique La sélection, tome 2 : L’Elite
+ chronique La sélection, tome 3 : L’Elue
+ chronique La sélection, tome 4 : L’Héritière

⇢ QUATRIEME DE COUVERTURE

Il ne doit en rester qu’un.

Vingt ans après la Sélection d’America Singer, et malgré l’abolition des castes, la famille royale d’Illeá doit à nouveau faire face au mécontentement du peuple : l’heure est venue de lancer une nouvelle Sélection.

Sa mère à l’article de la mort, son père dévasté, il est temps pour la princesse Eadlyn de passer à la vitesse supérieure dans le processus de la Sélection. Encore novice aux jeux de l’amour et du pouvoir, détestée par une partie de l’opinion publique, elle doit pourtant choisir au plus vite son Élite de six prétendants.
Devenir femme, épouse et reine en l’espace de quelques semaines, telle est la lourde tâche qui repose sur les épaules de la princesse. Mais le coeur peut se révéler un précieux allié, pour qui sait l’écouter…

Le dernier volet de la série best-seller international.

⇢ AVIS

8
ERIKA
Note : ★★★★☆ (4,75/5)

Après avoir beaucoup apprécié le premier tome de la saga mais avoir eu quelques difficultés avec les défauts des suivants, je termine sur une note très positive. Ce dernier volet n’a pas pu compenser l’absence de détails des précédents (j’espère que les hors séries le feront) mais il témoigne de l’amélioration de la plume de Kiera Cass et offre un beau final à cette affaire de Sélection. (Je vous conseille de ne pas aller plus loin dans ma chronique si vous n’avez pas lu les tomes précédents.)

Dans ‘La Couronne’, Eadlyn va devoir faire face à un peuple mécontent qui ne la connaît pas vraiment et qu’elle ne connaît pas en retour, mais aussi à la naissance de sentiments inattendus, et à diverses péripéties. Et dans toute cette effervescence, elle devra prendre les bonnes décisions, en négligeant parfois son bonheur personnel.

Avec cet ultime volet je me suis encore plus attachée aux personnages que j’avais déjà aimés dans le tome précédent. Comme ils forment l’Elite ensemble, le lecteur a la chance de pouvoir mieux les connaître et en apprendre davantage à leur sujet. Je pense que c’est ce point que j’ai le plus aimé et c’est probablement la force de toute la saga. Kiera Cass a su créer des personnages attractifs auxquels le lecteur ne peut que s’attacher. Je me souviens m’être vite éprise de Maxon, Aspen ou encore Marlee dans la trilogie initiale, et ici, mon cœur a fondu pour Kile, Erik (celui pour qui j’avais le plus d’affection) et Henri, puis pour Hale et Ean. J’ai été plus que satisfaite à ce niveau. Et n’oublions pas notre héroïne unique !

« Je suis Eadlyn Schreave, et personne au monde n’est aussi puissant que moi. »

Concernant l’histoire, j’avoue sans peine que j’ai été plus qu’investie dedans. Je n’ai cessé de rouspéter et me débattre intérieurement quand les choses ne se passaient pas comme je le voulais. J’ai été extrêmement heureuse de la tournure des événements qui, je trouve, a apporté un peu de piquant au récit. L’intrigue a été mieux menée cette fois et l’auteure a su me tenir en haleine. Aussi, le style d’écriture est toujours fluide et ce nouvel ouvrage se lit avec autant d’aisance que les précédents. On le dévore et on adore !

En conclusion, je suis plutôt satisfaite de cette fin, et avec les bonus qui m’en diront probablement plus et me permettront de rester un peu plus longtemps dans cet univers, je pense pouvoir affirmer que ‘La Couronne’ est un beau rattrapage et conclut brillamment cette saga !

barre

8
MARION
Note : ★★★★★ (4,75/5)

Ce dernier tome de la série ‘La Sélection’ clôt plutôt en beauté (pour moi toujours) nos aventures en compagnie de la famille royale d’Illeá. Je ne sais pas si c’est dû au changement de traductrice, mais j’ai préféré suivre les aventures d’Eadlyn que celles de sa mère, même si celles-ci étaient malgré tout fort agréables à découvrir.

Dans ‘La Couronne’, America a souffert d’un grave problème de santé, et Eadlyn s’est vue forcée d’assurer la régence du royaume, tout en étant dans l’obligation de mener sa Sélection à son terme. Comme dans le livre précédent, le fait de suivre les affaires du royaume non plus en tant que spectateur passif, mais en tant qu’acteur y participant, rend les choses beaucoup plus concrètes, et j’ai aimé voir l’envers du décor planté dans l’histoire d’America.

Je ne reviendrai pas tellement ici sur les différents personnages, puisque je les avais évoqués dans ma chronique précédente, mais je voudrais juste souligner que décidément, j’apprécie vraiment énormément Kile et Erik.

La nouveauté de ce tome-ci par rapport aux précédents est que, pour la première fois, le méchant de l’histoire prend un visage humain au lieu de n’être qu’une menace globale. Et d’ailleurs, point plutôt positif, je ne l’ai pas du tout vu venir ! Finalement, j’ai trouvé dans ‘La Couronne’ la dose de rebondissements et d’action qui m’a manqué dans les autres livres de la série, et contrairement à la fin de la trilogie concernant America, c’est très bien passé et je n’ai pas trouvé ça trop rapide. Peut-être est-ce dû aux choix de l’auteure concernant l’intrigue jusque là (ne se focaliser principalement que sur la Sélection et ce qui peut en découler), mais en tout cas lorsqu’Eadlyn prend ses responsabilités et fait ce qu’elle sait faire le mieux, j’ai tout bonnement adoré : j’ai ressenti plus de choses, plus d’émotions, plus d’intensité, dans les 80 dernières pages de ce livre que dans la série toute entière, mais je l’avais tellement souhaité que ça a effacé toute cette attente interminable (d’où ma note d’ailleurs).

Je me dois enfin de mentionner une fois encore à quel point les émotions et réactions sont justes et humaines. Je sais que je me répète d’une chronique sur l’autre, mais c’est à mon avis l’un des gros points forts de ces livres, et en particulier de la fin de ce tome-ci. C’est la fin qu’il a manqué à Maxon et America, riche en rebondissements mais pas précipitée pour autant (pas du style ‘BAM, événement chamboulateur, et BAM, fin’). Vraiment, je laisse cet univers sur une note plus que positive, et j’en suis la première étonnée.
À voir maintenant si les ‘Histoires Secrètes’ s’intéressant à Maxon, Aspen, Marlee et à la Reine Amberly sauront me confirmer cette impression favorable !

⇢ ACHETER

Broché — Amazon (16,90€)
Ebook — Amazon, Fnac (12,99)

6 commentaires

  1. Je n’ai pas encore lu ce dernier tome mais j’ai beaucoup apprécié les précédents. Ils ne sont pas sans défauts, loin s’en faut mais ils ont le mérite d’être originaux, de proposer une intrigue dont on a envie de connaître la suite… Il me tarde d’enfin découvrir le point final de cette histoire.

    Reply
  2. Je suis très étonnée que vous ayez toutes les deux autant apprécié ce dernier tome. Non pas qu’il ne soit pas agréable à lire (car je me répète, j’adore l’écriture de Kiera Cass), mais je le trouvais trop rapide pour une fin et peut-être que le choix final (qui n’est pas celui que je souhaitais même s’il semblait évident) m’a empêché de pleinement apprécier ce livre.

    Reply
    • En fait on (je crois que Marion est de mon avis) trouve justement que la fin est moins rapide que celle de la trilogie initiale qu’on avait sentie un peu bâclée. Après le choix final (dont je suis personnellement fan haha) joue peut-être aussi un rôle ^^

      Reply

Laisser un commentaire